Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Allons-nous tous devenir électrosensibles ?' : Lettre des Dr G. Oberfeld et O. Hallberg à la revue 'Electromagnetic Biology and Medicine' - 2006

Letter to the Editor: Will We All Become Electrosensitive?

ÖRJAN HALLBERG (Departement de Santé publique de Salzburg)
GERD OBERFELD (Departement de recherche independant Hallberg)



Cher éditeur *,

Chaque année un nombre croissant de gens affirme souffrir d'électrosensibilité (voir compilation de références donnée en graphique 1) connu aussi en tant qu' électrohypersensibilité.
Il existe également d'autres maladies, telles que la fibromialgie et le syndrome d'épuisement dont les symptomes décrits sont semblables à ceux des gens souffrant d'électrosensibilité.

En Suède l'électrosensibilité est reconnue comme un handicap, mais il existe toujours une controverse entourant le diagnostic de la maladie. L'idée la plus répandue par les autorités gouvernementales et médicales est que cet handicap est un phénomène psychologique sans aucun fondement dans les mécanismes physiques ou médicaux (Swedish National Board of Health and Welfare, SNBHW, 1995), de ce fait perpétuant l'idée fausse que seulement une petite fraction de la population est concernée par l'électrosensibilité ou la proximité des nouveaux mats de transmission radio.

Le nombre de cas répertoriés d'électrosensibilité a été en croissance constante depuis le premier documenté en 1991. Les chiffres présentés ici sont des estimations et sont basés sur des études réalisées sur un large échantillon pour lesquelles différentes batteries de question ont été utilisées. Pour déterminer si les statistiques indiquent une sous population d'électrosensibilité ou si la population dans son ensemble est en jeu nous avons indiqué les estimations prédominantes qui ont été rapportées dans le temps dans un diagramme de distribution normal (graphique fig. 1)

Contrairement aux points de vue prédominant chez les autorités médicales, le graphique 1 montre que le groupe de personnes éléctrosensibles dans le monde, incluant la Suède, n'est pas seulement une fraction qui diffère du reste le la population en bonne santé. Au lieu de cela elle indique une possibilité que l'électrosensibilité se répande largement dans un futur proche. La tendance extrapolée indique que 50% de la population peut espérer devenir électrosensible d'ici 2017.

Les chiffres présentés proviennent d'Autriche, Allemagne, Grande Bretagne, Irlande, Suède, Suisse, et des Etats Unis.

* Ce courrier s'adresse au directeur de publication ou rédacteur en chef de la revue Electromagnetic Biology and Medicine

'Allons-nous tous devenir électrosensibles ?' : Lettre des Dr G. Oberfeld et  O. Hallberg à la revue 'Electromagnetic Biology and Medicine' - 2006

'Allons-nous tous devenir électrosensibles ?' : Lettre des Dr G. Oberfeld et  O. Hallberg à la revue 'Electromagnetic Biology and Medicine' - 2006


References
- Anonymous estimate: 50,000 in 1994.
- Elöverkänsligas Riksförbund. (2005). Funktionshindret Elöverkänslighet.
- Fox, E. (2004). Rapporteurs Report. WHO Workshop on Electrical Hypersensitivity, Oct. 25–27.
- Hillert, L., Berglind, N., Arnetz, B. B., Bellander, T. (2002). Scand J Work Environ Health. 28(1):33–41.
- Infas. (2003). Ermittlungen der Befürchtungen und Ängste der breiten Öffentlichkeit hinsichtlich möglicher Gefahren der hochfrequenten elektromagnetischen Felder des Mobilfunks–jährliche Umfragen. B. f. Strahlenschutz. Bonn, Institut für angewandte Sozialwissenschaft GmbH: 1–34.
- Infas – Institut für angewandte Sozialwissenschaft GmbH Friedrich-Wilhelm-Straße 18, 53113 Bonn. Ermittlung der Befürchtungen und Ängste der breiten Öffentlichkeit hinsichtlich möglicher Gefahren der hochfrequenten elektromagnetischen Felder des Mobilfunks–jährliche Umfragen–Abschlussbericht über die Befragung im Jahr 2004.
- Leitgeb, N. (1995). Electrosensibilität. VBÖ J 1:51–55.
- Leitgeb, N. (1998). Electromagnetic hypersensitivity. Proc Int Workshop on EMF and Non-Specific Health Symp. pp. 8–16, Graz, Austria.
- Leitgeb, N., Schröttner, J., Böhm, M. (2005). Does “electromagnetic pollution” cause illness? An inquiry among Austrian general practitioners. Wien Med Wochensehr, 153:237–241.
- Levallois, P. et al. (2002). Study of self-reported hypersensitity to electromagnetic fields in California. Environ Health Persp 110(4):619–623.
- Medicine Social et Preventive de l’Unirvesité de Berne, 2005.
- Proof of mobile health risk (2005). This is London, Feb. 9.
- Schroeder, E. (2002). Stakeholder-Perspektiven zur Novellierung der 26.BlmSchV. Ergebnisse der bundesweiten Telefonumfrage im Auftrag des Bundesamtes für Strahlenschutz (BfS).
- Spiß, B. (2003). Pilotstudie zu Mobilfunkstrahlung und Gesundheit–Modellierung der Immission mit den Programmen NIRView und CORLA. Diplomarbeit an der Naturwissenschaftlichen Fakultät der Universität Salzburg, Oktober 2003, Salzburg, Austria.
- Swedish Labour Union Sif Estimate, 2003.
- Swedish National Board of Health and Welfare. (1995). Elektriska och Magnetiska fält och Hälsoeffekter. Report, 1.
- Swedish National Board of Health and Welfare. (1998). Environmental Health Report.
- Swedish National Board of Health and Welfare. (2001). Environmental Health Report.
- Swedish National Encyclopedia. (1991). Nationalencyklopedin. elöverkänslighet, 5.

---
Document original en Anglais, ci-dessous au format PDF

hallberg_oberfeld_ehs_2006.pdf Hallberg-Oberfeld_EHS_2006.pdf  (85.49 Ko)


Robin des Toits
Lu 9439 fois

Dans la même rubrique :

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème