Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Antennes relais et wifi: la "conférence parisienne" recommande la prudence' - AFP - 18/06/209



'Antennes relais et wifi: la "conférence parisienne" recommande la prudence' - AFP - 18/06/209
Les citoyens de la "conférence parisienne ondes, santé, société" ont recommandé la prudence à la mairie de Paris, avec notamment l'abaissement du seuil d'exposition aux ondes électromagnétiques et l'arrêt de l'installation d'antennes relais près des établissements scolaires.

Dans leur avis comprenant 10 recommandations, dont l'AFP a eu copie jeudi, ces 13 citoyens parisiens (sur un panel de 20 au départ) spécialement formés et missionnés sur cette question, préconisent de "modérer la surenchère des équipements numériques". Ils mettent en avant "la complexité du sujet et l'incertitude des données scientifiques".

"Le risque zéro n'existe pas. Nous recommandons cependant d'optimiser le réseau (technologie et implantation) pour atteindre un seuil de 0,6 volt/mètre" indiquent-ils, soulignant que "d'autres villes s'engagent dans ce sens".

Actuellement, le seuil d'exposition à Paris est fixé à 2 volts/mètre par la charte parisienne de téléphonie mobile négociée entre la Ville et les opérateurs.

La conférence souhaite également "la non-implantation des antennes relais à proximité des établissements scolaires et le non-usage des portables au sein d'établissements scolaires par les enfants".

Elle recommande "des lieux publics sans ondes" et de "privilégier dans les bâtiments publics (administration, bibliothèques, écoles, hôpitaux) l'utilisation filaire par rapport au wifi", lorsque cela est possible.

Autre recommandation: tendre vers "un réseau unique pour tous les opérateurs".

Le conseil de Paris avait décidé en juin 2008 la création de cette "conférence citoyenne" destinée à "éclairer" la municipalité, mais dont les recommandations ne sont pas contraignantes.

Interrogé par l'AFP, Denis Baupin, adjoint (Verts) à l'environnement auprès du maire de Paris s'est déclaré "doublement content", du "processus extrêmement innovant d'expertise citoyenne (qui) va remettre de la sérénité dans le débat" et de ses conclusions.

"Je ne vois rien d'intenable" dans les propositions émises, a-t-il dit, estimant notamment que privilégier le filaire par rapport au wifi dans les bâtiments publics, "ne remet pas en question l'orientation numérique de Paris".

Jean-Louis Missika, adjoint (PS) aux universités, a pour sa part qualifié l'avis de la conférence de "plus nuancé" que la demande de l'association Robin des Toits de fixer directement le seuil d'exposition aux ondes à 0,6 volts/mètre.

A la suite de plaintes du personnel, le réseau wifi avait été déconnecté l'an dernier dans quatre bibliothèques municipales. Elles avaient été rebranchées après des études menées selon la mairie par des laboratoires "indépendants et agréés".

Les conférences de citoyens, formées spécifiquement au sujet abordé, sont un concept né au Danemark il y a une vingtaine d'années, pour étudier notamment des développements scientifiques et techniques sujets à controverse.


AFP

---
Voir également :

- A son tour, la bibliothèque universitaire Sainte Geneviève déconnecte ses bornes WIFI ! - Supap-FSU - 19/05/2008

Robin des Toits
Lu 1257 fois

Grenelle des ondes | Conférence citoyenne | Sénat et Assemblée | Conseil de Paris | Auditions agences gouvernementales | Conférence environnementale


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème