Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Antennes-relais : le TGI de Paris pourra traiter la plainte d’une Strasbourgeoise - AFP - 19/10/2010



Antennes-relais : le TGI de Paris pourra traiter la plainte d’une Strasbourgeoise - AFP - 19/10/2010
PARIS (AFP)

Antennes-relais : le TGI de Paris pourra traiter la plainte d’une Strasbourgeoise

La Cour d’appel de Paris a déclaré vendredi le TGI compétent pour traiter la plainte d’une habitante de Strasbourg qui avait attaqué les opérateurs de téléphonie mobile Orange et SFR, à la grande satisfaction des associations qui luttent contre les antennes-relais.

La femme qui se plaignait de "troubles d’électro-hypersensibilité qu’elle attribuait à l’installation d’antennes-relais de téléphonie mobile dans son quartier", avait demandé aux sociétés SFR et Orange de lui payer "diverses sommes en réparation de son trouble de jouissance et de son préjudice physique et moral" et de "procéder au blindage de son appartement", selon le jugement.

Le juge de la mise en état avait soulevé en février l’incompétence du tribunal de grande instance au profit du tribunal administratif de Strasbourg. Mais la plaignante avait interjeté appel de l’ordonnance.

La décision de la Cour d’appel est une victoire pour Etienne Cendrier, porte-parole de l’association Robin des Toits, aux yeux de qui ce "revirement de jurisprudence laisse la porte ouverte à toutes les actions au démontage d’antennes".

"A Paris, le juge judiciaire s’était déclaré incompétent, ce qui fermait la porte à toute action en trouble anormal du voisinage et pour le démontage d’antenne à Paris.

Les opérateurs étaient à l’abri", mais désormais "on pourra amener devant le TGI de Paris des plaintes pour les nouvelles antennes, notamment celles de Free", a ajouté l’avocat de l’association Richard Forget.

Le Conseil de Paris a voté cette semaine en faveur de l’arrivée des antennes relais de l’opérateur Free (groupe Iliad) sur les toits de la capitale.

En janvier, Free est devenu le quatrième opérateur de téléphonie mobile en obtenant sa licence de l’Etat, après Bouygues, SFR et Orange

Robin des Toits
Lu 1980 fois

Dans la même rubrique :

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème