Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Antennes relais : les habitants préoccupés" - La Maine Libre - 05/05/2012



Isabelle Lerouvillois se bat au côté des autres collectifs d’habitants pour faire changer la législation en matière d’antennes relais. Photo Le Maine Libre Olivier Blin
Isabelle Lerouvillois se bat au côté des autres collectifs d’habitants pour faire changer la législation en matière d’antennes relais. Photo Le Maine Libre Olivier Blin
Six collectifs manceaux se sont unis pour proposer une charte aux opérateurs de téléphonie.
Ça devient presque une règle au Mans. À chaque implantation d’antennes relais en ville, son collectif de riverains inquiets. Ou presque. C’est dire si le sujet des antennes relais préoccupe les Manceaux.
Parmi ces collectifs, « Le Clemenceau sans antenne » est né il y a quelques semaines, près de l’avenue Georges-Durand, quand les habitants ont découvert avec stupéfaction que des antennes relais allaient être installées sur le toit d’un immeuble de leur quartier.
Isabelle Lerouvillois s’est immédiatement mobilisée pour alerter ses voisins.

D’autant que la santé publique est un sujet qui la touche particulièrement. « Ça fait longtemps que je m’y intéresse beaucoup », explique cette habitante de l’avenue. « Mon fils est décédé et je suis tombée malade. J’ai commencé à me poser des questions sur ma maison et j’ai fait faire une expertise géobiologique ».


« Notre rôle est aussi d’informer la population »


Le résultat ne s’est pas fait attendre. « J’ai appris que ma maison contenait énormément de pollutions électromagnétiques. À côté de mon lit, il y avait par exemple 0,4V de pollution électrique. J’ai donc pris des mesures pour rendre ma maison la plus saine possible. Par exemple, en supprimant le téléphone sans fil qui pollue violemment ou encore en changeant mes prises électriques ».
Aussi, quand elle apprend qu’une antenne relais va venir prochainement s’ajouter au paysage de sa rue, Isabelle Lerouvillois n’attend pas pour se mobiliser avec ses voisins. « Les copropriétaires de l’immeuble avaient voté contre l’implantation de l’antenne et pourtant, le projet va avoir lieu. Nous sommes à 150 mètres du groupe scolaire du Sacré-Cœur avec 550 enfants scolarisés ! Les parents doivent impérativement être informés de cette implantation. Nous avons également fait un recours gracieux contre cette antenne »
Et la Mancelle d’expliquer : « Il y a plus de 1 500 études qui montrent que les antennes relais sont potentiellement dangereuses. Ça fait vraiment peur. Les gens ont des problèmes de douleurs inexpliquées, qui peuvent être dues aux ondes sans qu’ils le sachent. Notre rôle est aussi d’informer la population ».
Aujourd’hui, avec le collectif Alternative antennes, Isabelle poursuit ses efforts dans l’espoir de faire changer la réglementation.

Mathilde BELAUD

---
Source : http://www.lemainelibre.fr/actualite/antennes-relais-les-habitants-preoccupes-05-05-2012-34289

---
Voir également : Le rapport « BioInitiative » : les preuves scientifiques des dangers pour la santé de la téléphonie mobile - Août 2007

Robin des Toits
Lu 874 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | ADHESION | Nous contacter | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème