Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Belgique - Conseil Supérieur de la Santé : 'Effets biologiques potentiels des micro-ondes modulées' - 06/02/2008

Publication du Conseil Supérieur de la Santé n° 8194 du 6 Février 2008



RESUME ET MOTS-CLES

Le présent avis du Conseil Supérieur de la Santé répond à la question suivante: l’exposition à des ondes radiofréquences pulsées et modulées et à des micro-ondes peut-elle provoquer des effets néfastes sur la santé. Ces micro-ondes proviennent principalement de technologies de communication sans fil, auxquelles la population est exposée de manière sans cesse croissante.
La variation lente due à une modulation d’amplitude est une propriété technique qui pourrait potentiellement exercer un effet sur des systèmes biologiques. Pour pouvoir exercer un effet, il est toutefois nécessaire que le signal modulé subisse une démodulation dans le système biologique. Bien que – à ce jour – l’approche mathématique utilisée dans les annexes n’ait pas été prouvée de manière expérimentale, elle montre qu’il est fort probable que les systèmes biologiques puissent démoduler et se trouver ainsi sous l’influence d’ELF (Extreme Low Frequency) provenant d’ondes pulsées et modulées.
Bien qu’au cours des dernières années, un nombre croissant d’études indiquent des effets biologiques, notamment au niveau des canaux calciques et de l’excitabilité cellulaire, on ne peut toujours pas parler d’évidence univoque. Différentes études montrent des effets, alors que d’autres études n’en montrent pas ou ne peuvent confirmer les effets démontrés dans les premières études citées. Des effets sur des systèmes biologiques complexes (modèles animaux, volontaires) sont sujets à interprétation notamment en raison de la diversité des mécanismes de défense neutralisants et de la difficulté à démontrer des effets cumulatifs à long terme. Des études au niveau de la population sont difficiles à mener en raison des exigences statistiques. Il est donc évident que l’évolution technologique en matière de communication sans fil a une sérieuse longueur d’avance sur la recherche scientifique concernant ses effets potentiels.
L’existence d’un certain nombre d’indications d’effets biologiques voire de l’effet sur la santé incite toutefois à la prudence et rend nécessaire le suivi ultérieur et la recherche scientifique.

Mots-clés :
Modulation – micro-ondes – modulé – pulsé – GSM – UMTS – rayonnement – WiFi – DECT – effets biologiques – effets cognitifs – démodulation – barrière hémato-encéphalique – précaution.

---
Entre autre auteurs :

Adang Dirk (Radiation non-ionisante, UCL)
Decat Gilbert (Electromagnétisme, radiation, biostatistique, VITO)
Eggermont Gilbert* (Radioprotection, radiobiologie, VUB)
Stockbroeckx Benoit (Electrotechnique, Communauté française)
Van Loock Walter* (Electrotechnique, Ugent)
Vander Vorst André (Electromagnétisme, electrotechnique, UCL) (Rapporteur)

---
Lire la publication complète sur cette page : https://portal.health.fgov.be/pls/portal/docs/PAGE/INTERNET_PG/HOMEPAGE_MENU/ABOUTUS1_MENU/INSTITUTIONSAPPARENTEES1_MENU/HOGEGEZONDHEIDSRAAD1_MENU/ADVIEZENENAANBEVELINGEN1_MENU/ADVIEZENENAANBEVELINGEN1_DOCS/CSS_8194_MODULATION_FR.PDF

A lire également : Annexes de cette PUBLICATION DU CONSEIL SUPERIEUR DE LA SANTE N° 8194

(En cas de liens inaccessibles : documents à télécharger ci-dessous au format PDF)

css_8194_modulation_fr.pdf CSS_8194_MODULATION_FR.PDF  (1.24 Mo)
css_8194__modulation_annexes_fr.pdf CSS_8194_ MODULATION_ANNEXES_FR.PDF  (2.38 Mo)


Robin des Toits
Lu 4320 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Avis scientifiques | Analyses et commentaires scientifiques


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème