Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Consensus parlementaire pour interdire le mobile dans les écoles" - Zdnet - 29/09/2005

Législation - Du PCF à l'UMP, des députés proposent un texte de loi commun pour interdire l'utilisation des téléphones mobiles dans les établissements scolaires. Ils prévoient également d’encadrer fermement l'implantation des antennes-relais.



Union sacrée au Palais Bourbon. Huit députés du PCF à l'UMP (*) viennent de présenter une proposition de loi «relative à la réduction des risques pour la santé publique des installations et des appareils de téléphonie mobile». Parmi les dispositions phares de ce texte, il est prévu d'interdire l'utilisation des mobiles dans les écoles «du premier et du second degré», c'est-à-dire dans les écoles primaires, les collèges et les lycées.

«Les portables sont interdits en classe mais sont largement utilisés en cours de récréation, y compris au primaire», a expliqué à l'AFP Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), députée de l'Essonne et présidente du groupe d'études parlementaires "Santé et environnement".

À ce sujet, des scientifiques britanniques ont recommandé, en début d'année, de ne pas confier de téléphone aux enfants de moins de 9 ans. «Leur boîte [crânienne] n'est pas encore complètement formée, leur système nerveux pas complètement développé, et les radiations pénètrent plus loin dans leur cerveau», affirment-ils. Un argument repris aujourd'hui par Jean-Pierre Brard (apparenté PCF), un des signataires du texte.

Dans ce même esprit, des associations de consommateurs ont obtenu au printemps dernier, le retrait d'un combiné pour enfants des rayons de Carrefour et du BHV.

Une distance de 300 mètres entre une antenne et une école

Au sujet des antennes-relais, les parlementaires estiment que leur implantation est aujourd'hui trop faiblement encadrée. Et les chartes signées localement entre les opérateurs et les collectivités, comme à Paris, posent «le problème d'égalité des citoyens devant la loi», ajoute Nathalie Kosciusko-Morizet.

Leur proposition de loi veut donc instaurer un permis de construire obligatoire pour l'installation des antennes de téléphonie mobile - au lieu d'une simple autorisation actuellement. Elle recommande également une distance minimale de 300 mètres entre les antennes et des bâtiments d'habitation ou établissement sensibles (écoles, maisons de retraite, hôpitaux). Dans certains cas, notamment en zone urbaine dense, cette distance pourrait être ramenée à 100 mètres par dérogation.

Le texte, déposé au bureau de l'Assemblée nationale, va être proposé à la cosignature de tous les députés pour recueillir un maximum de signatures, avant d'être inscrit à l'ordre du jour pour discussion.

(*) Le texte est présenté par les députés Jean-Pierre Brard (apparenté PCF), Christian Decocq (UMP), Joël Giraud (app-PS), Pierre Goldberg (PCF), Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP), Maurice Leroy (UDF) Nicolas Perruchot (UDF) et Chantal Robin-Rodrigo (app-PS).

Christophe Guillemin

---
Source : http://www.zdnet.fr/actualites/telecoms/0,39040748,39269113,00.htm

---
Voir également :

- Proposition de Loi 13 juillet 2005 en faveur du 0,6V/m maximal

Robin des Toits
Lu 3136 fois

Dans la même rubrique :

Normes actuelles | Propositions de loi, amendements ...


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème