Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Crises sanitaires : les ONG interpellent les candidats à l'Elysée" - La Tribune - 16/04/2012

Fabien Piliu

Pour éviter que les scandales de l'amiante, du Mediator, des insecticides Gaucho et Regent se répètent, quatre organisations non gouvernementales proposent une loi comprenant vingt-cinq mesures pour reconstruire la sécurité sanitaire autour d'une vision globale de l'environnement.



Copyright Reuters
Copyright Reuters
Elles auront attendu jusqu’au dernier moment. Les questions sanitaires ayant donc été totalement absentes du débat présidentiel, quatre organisations non gouvernementales (ONG), ont décidé de prendre les choses en main pour interpeller les candidats à l’Elysée.
 
Reçues ce lundi au Sénat, Générations Futures, Réseau environnement santé, Robin des toits et Ecologie sans frontières celles-ci ont dénoncé dans un document le fait que la santé faisait invariablement figure de variable d’ajustement face à des intérêts « supérieurs » pour développer au plus vite un produit ou une technologie.

La santé, une variable d'ajustement
 
« C’est un fait, notre modèle de développement ne prend toujours pas en compte les risques sanitaires. C’est trop souvent fort dommageable pour la santé de nos concitoyens », a expliqué Leila Aïchi, la sénatrice Europe Ecologie Les Verts (EELV) en introduction de la conférence de presse.
 
L’angle d’attaque des ONG était le suivant : c’est le même scénario qui se répète lors de toute crise sanitaire : tabac, amiante, insecticides, téléphonie mobile… La liste est malheureusement assez longue. Six séquences se succèdent avant l’éclatement d’une crise.
 
Lors de la première séquence, une innovation technologique ((procédé industriel, molécule..) est lancé sans étude d’impact sanitaire. Les bénéfices attendus sont prioritaires. Séquence 2 : les ONG constatent une attitude complaisante des agences de sécurité sanitaire (maintien de normes obsolètes insuffisantes, conflits d’intérêts dans les comités experts…). 
 
Les premières alertes ne sont pas prises en compte et les personnes à l’initiative de ces alertes font l’objet de pressions, de sanctions lors de la troisième séquence.
 
Séquence 4 : l’industrie mise en cause fabrique le doute lorsque l’évidence scientifique se construit. Lors de la séquence suivante, la cinquième, les assureurs prennent leurs distances. Les ONG constatent l’attentisme des autorités publiques lors de la sixième séquence. Puis, la crise éclate.
 
Certes, cet enchaînement de séquences avéré pour les ONG pourrait faire plonger dans la paranoïa la plus aigue la personne la plus candide au monde. Mais force est de constater qu’elles se sont enchaînées ainsi dans l’affaire du Médiator, dans le cas du Bisphénol A, dans les dossiers du Gaucho et du Régent, deux insecticides qui ont provoqués la surmortalité des abeilles.
 
« Le principe de précaution est totalement bafoué ! On préfère taire les effets éventuellement néfastes d’une innovation sur la santé au nom des bénéfices. Parce qu’il y a un doute sur la dangerosité, les pouvoirs publiques préfèrent organiser des débats, commander d’innombrables études scientifiques avant de trancher. En attendant, les crise sanitaires se développent », explique François Veillerette, le porte-parole de Générations Futures qui rappelle que le débat sur les OGM n'est toujours pas réellement tranché.
 
La 4G inoffensive ?
 
Résultat, la 4G est bientôt commercialisé alors que le ministère de la Santé n’a toujours fait publier les décrets qui interdisent l’usage des téléphones mobiles aux enfants de moins de six ans alors plus de 1500 études indiquent que leur usage est extrêmement dangereux ! », s’insurge Etienne Cendrier, le porte-parole de Robin des toits.
 
Pour limite le développement de crise sanitaire, les ONG appellent aux votes d’une loi qui comprendrait 25 mesures. Celles-ci réorganiseraient le dispositif des agences de sécurité sanitaire, construiraient la sécurité sanitaire autour d’une vision globale de l’environnement, développerait la recherche en santé environnement et permettrait la construction d’un droit protecteur du citoyen basé sur le principe de précaution.

----------------------

Lu 867 fois

Dans la même rubrique :

Le danger pour ma santé ? (et de mon enfant, bébé, foetus...) | Les assurances et la téléphonie mobile | L'électrosensibilité : EHS et SICEM | Les lanceurs d'alerte sur le danger du portable | Les recommandations officielles (France + Monde)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème