Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Des possibles effets sur le sommeil des antennes-relais ont été mis en évidence" - Le Quotidien du Médecin - 05/04/2013



"Des possibles effets sur le sommeil des antennes-relais ont été mis en évidence" - Le Quotidien du Médecin - 05/04/2013
Une étude menée par l’Institut national de l’environnement industriel et des risques (INERIS) et l’Université de Picardie Jules Verne (UPJV) montre que des rats exposés à un champ électromagnétique équivalent à celui des antennes-relais ont un sommeil et une alimentation perturbée.

Réveils fréquents, difficultés pour se rendormir, insomnie... font partie des symptômes que décrivent les personnes dites « électro-sensibles » lorsqu’elles vivent à proximité d’une antenne-relais. Le sommeil fait partie des fonctions de l’équilibre énergétique et l’étude des perturbations du sommeil nécessite une approche globale qui prenne aussi en compte les trois autres fonctions : alimentation, activité locomotrice, production d’énergie. À ce jour, aucune étude sur l’impact des ondes sur l’équilibre énergétique des organismes en développement n’a été réalisée, ce qui a conduit l’équipe Péritox « Périnatalité et risques toxiques » de l’INERIS à y consacrer une part de ses recherches.

L’étude (*) porte sur les effets d’une exposition aux radiofréquences sur les fonctions de l’équilibre énergétique du jeune rat : le sommeil, la régulation thermique et la prise alimentaire. Le niveau d’exposition simulé correspond à celui rencontré à proximité des antennes-relais de téléphonie mobile. « Il s’agit d’une faible exposition (0,1 à 0,3 milliwatt/kg), très en dessous des valeurs limites recommandées », souligne René de Seze, (directeur de recherche, Unité de toxicologie de l’INERIS).

Des mécanismes d’économie d’énergie

Les premières conclusions montrent des effets biologiques à long terme des radiofréquences. Ces effets qui apparaissent notamment quand la température augmente, induisent chez les animaux exposés un maintien de la vasoconstriction périphérique. Ce phénomène a pour conséquence de déclencher chez l’animal des processus d’économie d’énergie comme s’il avait des besoins énergétiques accrus. Les animaux sont dans un état d’alerte augmenté.

On observe également une prise alimentaire plus importante de la part des animaux exposés que dans le groupe témoin et un fractionnement du sommeil paradoxal. Au vu des résultats de l’étude, ce fractionnement n’occasionne pas de troubles du sommeil.

L’impact de cet effet sur la santé est encore mal connu, mais on peut supposer, en l’état actuel des connaissances scientifiques, qu’il peut être à l’origine de difficultés de mémorisation et de troubles de l’humeur. « Les résultats de cette étude apportent un argument supplémentaire à la thèse selon laquelle les champs électromagnétiques peuvent avoir un effet chez l’homme, même à faible intensité. Mais des études complémentaires sont nécessaires pour vérifier si ces mécanismes d’économie d’énergie ont un impact sur la santé », conclut René de Seze. Reste à consolider et à approfondir ces premiers résultats expérimentaux.

CHRISTINE FALLET

---
Source : http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/sante-publique/des-possibles-effets-sur-le-sommeil-des-antennes-relais-ont-ete-mis-en-evid

---
Voir également :

- Etudes scientifiques


Robin des Toits
Lu 4448 fois

Dans la même rubrique :

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème