Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Deux décrets précisent le rôle du maire face aux antennes-relais' - Locatis - 13/09/2016



'Deux décrets précisent le rôle du maire face aux antennes-relais' - Locatis - 13/09/2016
La loi du 9 février 2015 relative à la sobriété, la transparence, l'information et la concertation en matière d'exposition aux ondes électromagnétiques vient enfin d'être complétée par plusieurs de ses décrets d'application.

Un décret du 11 août 2016 précise le fonctionnement de l'instance de concertation départementale censée gérer les médiations autour de l'installation d'équipements radioélectriques si cela est nécessaire. Publié le vendredi 9 septembre, le décret n°2016-1211 précise quant à lui les prérogatives du maire en matière d'accès à l'information et de concertation avec les habitants.

En application de l'article L. 34-9-1 du code des postes et des communications électroniques, le décret du 9 septembre permet de fixer les temporalités de la concertation autour des équipements radioélectriques. Le maire, ou le président de l'EPCI quand celui-ci est compétent, dispose de 8 jours à compter de la réception du dossier d'information envoyé par l'exploitant pour demander une simulation de l'exposition aux champs électromagnétiques. Ces documents (dossier, simulation) doivent également être communiqués à la population au plus tard 10 jours après leur réception par la collectivité. Le dossier mis à disposition, les habitants disposent de 3 semaines pour communiquer leurs observations, selon les moyens définis par le maire ou le président de l'EPCI.

Le décret du 11 août permet quant à lui d'y voir plus clair à propos de l'instance de concertation départementale prévue par la loi. L'article D102 du code des postes et des communications électroniques précise donc désormais la composition de cette instance composée à l'initiative du préfet ou à la demande du maire ou président d'EPCI concerné. Elle réunit des membres de services déconcentrés de l'Etat, de l'ARS, des collectivités concernées, des représentants de l'exploitant, de l'agence nationale des fréquences, et de diverses associations représentatives (en environnement, en santé, en ondes électromagnétiques, représentants de bailleurs et propriétaires). Tous sont nommés par le préfet, les différentes catégories devant être représentées en nombre égal. Cette instance, visant la résolution à l'amiable du différend sur l'installation de l'équipement, est censée tenir compte de toutes les grandes sources d'information publique usuelles ayant trait aux ondes électromagnétiques.

Ces précisions seront sans doute bienvenues pour les collectivités locales, souvent sollicitées par les administrés à propos des installations d'équipements radioélectriques. Elles disposent désormais d'une feuille de route pour tenter d'assurer une fonction de médiation sur ces questions sensibles.

---
Source : http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250271301693&cid=1250271299268

Robin des Toits
Lu 1733 fois

Dans la même rubrique :

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Espace presse | 7. Archives média


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème