Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Direct 8 : Débat 'Touche Pas Ma Planète' - 'Téléphone portables, antennes relais... Mauvaises ondes ?' - 28/02/2006



Direct 8 : Débat 'Touche Pas Ma Planète' - 'Téléphone portables, antennes relais... Mauvaises ondes ?' - 28/02/2006
Débat SANTE : "Téléphone portables, antennes relais : sommes-nous entourés de mauvais ondes ?" présenté et animé en direct sur Direct 8 par Clélie Mathias, le 28/02/2006.
Durée : 1h29

Invités :

- Yves Contassot, Adjoint (Vert) au maire de Paris, chargé de l'environnement, de sespaces verts et des traitement des déchêts

- Arnaud Miquel, président du conseil d'administration de l'Agence Nationale et des Fréquences (l'ANFR)

- Michèle Rivasi, présidente du CRIIREM (Centre de Recherche et d'Information Indépendantes sur les Rayonnements ElectroMagnétiques)

- Dr René de Sèze, médecin, spécialiste en radiologie et directeur de recherche à l'Ineris (Institut National de l'Environnement et des Risques Industriels)

- Etienne Cendrier, porte-parole de l'association Robin des Toits












NB : ce débat présente plusieurs contre-vérités techniques et scientifiques de la part des représentants officiels MM Miquel et De Sèze. L'un sur le rapport TNO ; l'autre faisant l'amalgame entre les antennes GSM/UMTS (micro-ondes pulsées en très basses fréquences) et les émetteurs de radiodiffusion (hautes fréquences continues) puis le téléphone portable avec de banals sèche-cheveux ou rasoirs électriques. Or, si ces appareils génèrent au niveau de l'accumulateur des basses fréquences électriques, le portable lui, à l'instar des antennes-relais (le fonctionnement est en boucle et il n'y a pas lieu de différence de nature d'ondes), émet un signal composite triple :
– une hyperfréquence, ou micro-onde,
– une gamme de très basses fréquences (les données voix / images / vidéos transportées)
– une multipulsation chaotique, c'est-à-dire sans résonance de rythmes (permettant de faire fonctionner plusieurs portables simultanément sur la même porteuse)

Chacune des bandes de fréquences comporte une toxicité. Mais la plus forte est celle des saccades. Là, le désordre a la forme de micromitrailleuses électromagnétiques. Et cela suffit non seulement pour désorganiser les processus physiologiques mais même pour décomposer des structures biochimiques.

Ce désordre est cause d'agressions physiologiques primaires, dont 4 principales :
– la perte d'étanchéité de la barrière sang-cerveau,
– la perturbation de production de la mélatonine,
– la déstabilisation des régulations membranaires,
– les dommages génétiques.
Voir les infos scientifiques

Elles engendrent à leur tour les pathologies spécifiques de l'exposition du vivant aux hyperfréquences pulsées.
Voir : le syndrome des micro-ondes : dossier scientifique


M. Yves Contassot, quant à lui conclue à un déploiement "à moindre frais" (multiplication d'antennes moins puissantes) par les opérateurs et évoque des mesures de champ irréalistes ("0,01V/m" !) pour justifier de craintes sociales infondées qui renderaient donc inacceptable socialement ce redéploiement - craintes qu'il faudrait prendre en compte pour permettre aux opérateurs mobiles de se déployer sans trop rencontrer d'opposition.
Or, la situation est diamétralement opposée : les expositions réelles sont bien souvent supérieures - y compris à Paris (malgré cette charte fantôme prévoyant 2V/m en moyenne sur 24h) à la compatibilité électromagnétique (normes d'une directive européennes prioritaire en droit français prévoyant le 3V/m maximum), et bien-sûr ignorant une recommandation officielle du conseil européen (1V/m maximum, toutes applications mobiles confondues) et à ce que de nombreux scientifiques indépendants préconisent (Rapport Bioinitiative : 0,6V/m maximum).
Les craintes et les oppositions sont donc parfaitement légitimes. Et sil faudrait en effet démultiplier le nombre d'antennes sur le territoire pour abaisser l'exposition des personnes, c'est justement pour éviter ce remaillage très coûteux (en installation et en entretien), ce gigantesque déploiement que les opérateurs refusent d'appliquer ces recommandations. D'où la diffusion d'informations erronées sur l'innocuité de la téléphonie mobile pour favoriser le statut quo, permis entre autres par le décret du 03/05/2002 autorisant des seuils basés sur les effets thermiques des micro-ondes pour des expositions de quelques minutes (et non permanentes) à ces émissions.

Robin des Toits
Lu 4852 fois

Aspects scientifiques | Presse et TV | Autres commentaires | Les experts en innocuité


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème