Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

ETUDE : L'exposition à long terme à des stations de base et à des téléphones portables affecte les profils hormonaux humains - 08/12/2011



ETUDE : L'exposition à long terme à des stations de base et à des téléphones portables affecte les profils hormonaux humains - 08/12/2011
Une nouvelle étude du départment Endocrinologie du Centre National de Recherche au Caire sur l'exposition chronique de volontaires, pour une période de 6 ans, à des radiofréquences de téléphonie mobile (téléphone portable, station de base, antennes-relais) a montré une diminution significative de différents taux d'hormones.

En particulier, baisse des taux :

- d'ACTH (hormone corticotrope),
- de cortisol,
- des hormones thyroïdiennes (en particulier la T3),
- de la prolactine pour les jeunes femmes,
- et des niveaux de testostérone chez l'homme.


Objectifs

Cette étude s'est intéressée à l'évaluation du rôle d'une exposition prolongée à des radiations de radiofréquence  (RFR) émises par des téléphones portables ou par des stations de base et leurs relations avec les profils hormonaux humains.

Conception et méthodes



Un premier group de 82 personnes, dont 41 jeunes (14-22 ans) et 41 adultes (25-60 ans) divisés en 3 groupes selon des durées croissantes d'exposition au GSM (950 Mhz), ainsi qu'un groupe de contrôle de 20 personnes non exposées.


Un second groupe de 34 personnes (17 de chaque groupe d'âge) vivant respectivement à 20-100 m ou à 100-500 m d'une antenne relais (station de base), ainsi qu'un groupe de contrôle de 10 personnes vivant à plus de 500 m d'une antenne.


Tous les volontaires ont été suivis pendant 6 ans et les échantillons sanguins ont été récoltés régulièrement à des intervalles de temps de 1 an, 3 ans et 6 ans pour l'analyse hormonale, avec prise de sang matinale (8h00).

Résultats


Cette étude a montré une réduction des taux d'ACTH plasmique des volontaires et de cortisol sérique. Une diminution de la sécrétion des hormones thyroïdiennes a également été observée, en particulier la T3. De plus, tant le taux de prolactine sérique chez les jeunes femmes (14-22 ans) que les niveaux de testostérone chez les hommes ont baissé de façon significative en raison de l'exposition à long terme aux radiofréquences.


Par contre, le taux de prolactine sérique chez les femmes adultes (25-60 ans) a cru de façon significative en relation avec le temps d'exposition.



Conclusion
La présente étude a révélé que l'exposition à des radiofréquences a des effets significatifs sur l'axe pituitaire-surrénal.





Références



How does long term exposure to base stations and mobile phones affect human hormone profiles?


Clinical Biochemistry doi:10.1016/j.clinbiochem.2011.11.006
Eskander E. F. et al., Hormones Department, Medical Research Division, National Research Centre, Le Caire, Egypte - 26 nov. 2011.


Robin des Toits
Lu 1453 fois

Dans la même rubrique :
1 2

épidémiologie | in vivo, in vitro


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème