Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Ecologie: des «lanceurs d’alerte» dénoncent leur éviction du dialogue" - Libération avec AFP - 17/09/2013



"Ecologie: des «lanceurs d’alerte» dénoncent leur éviction du dialogue" - Libération avec AFP - 17/09/2013

"Ecologie: des «lanceurs d’alerte» dénoncent leur éviction du dialogue" - Libération avec AFP - 17/09/2013

De gauche à droite) Les députés européens Yves Cochet (EELV) et Corinne Lepage (Cap 21), les sénatrices Leila Aïchi (EELV) et Chantal Jouanno (UDI), et l'ex-ministre de l'Ecologie Delphine Batho lors d'une conférence de presse, le 17 septembre 2013 à Paris (Photo Fred Dufour. AFP)
De gauche à droite) Les députés européens Yves Cochet (EELV) et Corinne Lepage (Cap 21), les sénatrices Leila Aïchi (EELV) et Chantal Jouanno (UDI), et l'ex-ministre de l'Ecologie Delphine Batho lors d'une conférence de presse, le 17 septembre 2013 à Paris (Photo Fred Dufour. AFP)
Des associations de «lanceurs d’alerte» sur la santé et l’environnement, soutenues par Delphine Batho et trois autres anciens ministres de l’Environnement, ont dénoncé mardi leur «éviction» du dialogue environnemental.

A trois jours de la 2e conférence environnementale, organisée vendredi et samedi, le collectif Rassemblement pour la planète a notamment dénoncé la non représentation de ses associations membres au sein d’une nouvelle instance de concertation installée la semaine dernière par le ministre de l’Ecologie Philippe Martin.

«On est scandalisés (...). Une fois encore, les lobbies ont gagné. Ce n’est pas seulement le Rassemblement pour la planète qui a été évincé, c’est toute la sphère environnement-santé», a estimé Nadir Saïfi, vice-président d’Ecologie sans frontière, l’une des ONG de ce collectif comprenant des petites associations spécialisées: Générations futures (pesticides), Réseau environnement santé (RES, santé en général), Robin des toits (ondes électromagnétiques) ou Sea Shepherd (biodiversité marine).

Le collectif, qui entend dès lors ne pas participer à la conférence environnementale ouverte vendredi par le président François Hollande, réclame donc une place au sein de ce nouveau Conseil national sur la transition écologique (CNTE), dont la composition a été publiée le 11 septembre au Journal officiel.

«La santé environnementale est la première préoccupation des Français quand on leur parle d’écologie, on a besoin des associations qui portent ces combats», a déclaré l’ex-ministre de l’Ecologie Delphine Batho (PS), se disant «certaine que Philippe Martin va avoir à coeur de résoudre ce problème».

L’ex-secrétaire d’Etat à l’Ecologie du gouvernement Fillon, Chantal Jouanno (UDI), a appelé à «tenir compte des petites voix», qui «ont parfois raison avant les autres». Deux ex-ministres, Yves Cochet (EELV) et Corinne Lepage (Cap 21), étaient également présents lors de cette conférence de presse en soutien aux ONG.

Le CNTE est présidé par le ministre de l’Ecologie et compte 50 membres: les syndicats, le patronat, les ONG environnementales, les associations (chasseurs, économie sociale, consommateurs), les parlementaires et les collectivités territoriales auront chacun huit représentants.

Les huit ONG environnementales retenues sont France Nature Environnement (FNE), la Fondation Nicolas Hulot (FNH), la Ligue de protection des oiseaux (LPO), les Amis de la Terre, Humanité et Biodiversité, le Réseau Action Climat (RAC), le WWF ainsi que Surfrider Foundation Europe.

AFP

---
Source : http://www.liberation.fr/politiques/2013/09/17/ecologie-des-lanceurs-d-alerte-denoncent-leur-eviction-du-dialogue_932633

Robin des Toits
Lu 445 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème