Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Enquête auprès des médecins sur le sujet des champs électromagnétiques dans la pratique médicale - OFSP - 21/11/2005

Office fédéral de la santé publique suisse
Unité de direction - Protection des consommateurs



- Radioprotection -

Les médecins généralistes sont souvent les premières personnes contactées par les personnes présentant des problèmes de santé dus aux champs électromagnétiques (CEM). Le corps médical est donc pour l’OFSP tout à la fois un groupe cible et un partenaire privilégiés. Dans le cadre de la présente étude, il a été examiné, comment le corps médical est informé sur les champs électromagnétiques, comment il estime le risque sanitaire, quels sont ses expériences et besoins et comment il estime la protection de la population par les autorités.

Dans le cadre de cette étude une enquête par téléphone a été réalisée par l’Institut de médecine sociale et préventive de l’Université de Berne; 1500 médecins ont été contactés. Comme seuls 342 (28%) des 1500 médecins contactés ont participé à l’étude, l’enquête ne peut pas donner une image représentative de la manière dont l’ensemble du corps médical envisage la question des CEM. Les raisons du manque de participation à l’étude de la majeure partie du corps médical ne sont pas connues.

70% des participants disposent d’un titre universitaire en médecine générale et 24% en médecine interne, 46% disposant en outre d’un certificat d’aptitude en médecine complémentaire. Les considérations suivantes concernent toujours le sous-groupe des médecins ayant participé à l’enquête.

DÉTERMINATION DU NIVEAU D’INFORMATION DU CORPS MÉDICAL

Seule une petite partie des médecins interrogés se considère comme bien à très bien informée au sujet des effets sur la santé. 75% des médecins interrogés ont exprimé un besoin d’information en la matière, principalement sur les effets exercés par les CEM sur la santé, sur le mode d’action ainsi que sur l’électrosensibilité. Comme sources d’informations possibles, ils ont cité les rapports de synthèse des experts internationaux, les pages Internet des autorités fédérales, des articles scientifiques et des cours de perfectionnement.

ESTIMATION GÉNÉRALE DU RISQUE SANITAIRE

61% des médecins considèrent comme plausible que les CEM puissent causer des troubles de la santé, 27% ne voient pas une telle relation de cause à effet. Selon le corps médical, les maux les plus fréquents sont les maux de tête et les migraines, les troubles du sommeil et des symptômes non spécifiques. Les principales sources de rayonnement citées sont les stations de base pour la téléphonie mobile, les téléphones portables et les lignes à haute tension. Les symptômes et les sources de rayonnement cités correspondent dans leur majorité à ceux intervenant dans une enquête de l’OFSP réalisée en 2001.

EVALUATION DE LA PROTECTION DE LA POPULATION PAR LES AUTORITÉS

A la question de savoir si les autorités répondent correctement à leurs obligations de protéger la population, une moitié des médecins a répondu par l’affirmative et l’autre par la négative. Ceux ayant répondu par la négative souhaiteraient plus de recherche et d’information, des valeurs limites plus sévères en ce qui concerne l’environnement et des adaptations techniques des appareils.

EXPÉRIENCES DU CORPS MÉDICAL

Les médecins ont été interrogés sur le dernier patient pour lequel les CEM ont été envisagés comme source des troubles de santé. 69% d’entre eux ont traité au moins un cas de ce type durant leur activité en cabinet. Dans 75% des cas, la relation entre CEM et troubles de la santé a été établie par le patient, dans 11% des cas par le médecin seul et dans 11% des cas par le médecin et le patient. Les symptômes les plus fréquents ont été les troubles du sommeil, les maux de tête, la fatigue et l’épuisement. Les sources pathogènes le plus souvent citées sont les antennes de téléphonie mobile, les lignes à haute tension ainsi que le fait de téléphoner avec un portable. La mise en relation de la source et des troubles est très différente selon qu’elle est effectuée par le patient ou le médecin. Les médecins considèrent que les troubles sont plutôt dus à des expositions locales provoquées par des appareils proches du corps, les patients, en revanche, citent en premier lieu les stations de téléphonie mobile, puis les lignes à haute tension. Comme thérapie ou mesure la plus importante, les médecins interrogés considèrent l’élimination des champs, puis le traitement des symptômes et des thérapies psychiatriques/psychosomatiques. Le taux de succès est estimé à environ 40% pour chaque thérapie ou mesure envisagée.

BESOINS DU CORPS MÉDICAL

Au sein du corps médical règne une assez grande incertitude au sujet des CEM, les trois quarts des médecins interrogés souhaitant disposer de plus d’informations. Il existe également des incertitudes quant à l’évaluation de la plausibilité. En outre, moins de la moitié des médecins interrogés utilisent une démarche standard lors des consultations CEM. La majorité des médecins interrogés souhaite que l’OFSP collecte et synthétise des informations pour les faire parvenir au corps médical sous une forme appropriée, par exemple par le biais du Bulletin de l’OFSP ou du Bulletin des médecins suisses. Environ la moitié des médecins interrogés trouve judicieuse l’idée d’un service d’information de médecine environnementale suprarégional concernant le traitement des patients dont les troubles de santé sont mis en relation avec les CEM.

DÉMARCHE ULTÉRIEURE DE L’OFSP

L’OFSP considère la présente étude comme très utile. Sur la base des résultats, il s’engage à accomplir le travail d’information destiné au corps médical, dans le cadre des ressources à disposition. Cela concerne en premier lieu la transmission des connaissances au sujet d’effets potentiels sur la santé, l’accent portant spécifiquement sur les catégories potentiellement sensibles de la population. En outre, l’OFSP est très intéressé par un échange d’expériences avec le corps médical portant sur les mesures et les thérapies possibles. Il partage l’avis et l’expérience des médecins au sujet des sources locales et proches du corps, qui peuvent exercer une action sur la santé. L’OFSP continuera donc de suggérer et d’initier des programmes de recherche correspondants. .

Office fédéral de la santé publique Unité de direction Protection des consommateurs Division Radioprotection Service technique et d’information sur les rayonnements non-ionisants Téléphone 031 323 02 54

Informations supplémentaires
E-mail: emf@bag.admin.ch

Bulletin 47

21 novembre 2005

---
Source : http://www.bag.admin.ch/suchen/index.html?keywords=Enqu%EAte+aupr%E8s+des+m%E9decins+sur+le+sujet+des+champs+%E9lectromagn%E9tiques+dans+la+pratique+m%E9dicale++&go_search=Rechercher&lang=fr&site_mode=intern&nsb_mode=yes&search_mode=AND#volltextsuche

bu47_05f.pdf BU47_05f.pdf  (47 Ko)


Robin des Toits
Lu 1804 fois

Dans la même rubrique :

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème