Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Et si les milliards du Linky servaient à lutter contre la précarité énergétique ?' - Blog Mediapart - 05/05/2016



'Et si les milliards du Linky servaient à lutter contre la précarité énergétique ?' - Blog Mediapart - 05/05/2016
Le blog de Ben LEFETEY

Alors qu’il est démontré qu’ERDF ment en justifiant l’investissement de 5 milliards d’euros pour Linky en prétextant de permettre ainsi des économies d’électricité, des vrais économies sont possibles notamment pour isoler les logements HLM les plus énergivores.

L’installation des 35 millions de compteurs Linky a commencé. Elle suscite une opposition légitime de la part de nombreux citoyens et collectivités tant les bienfaits du compteur pour l’usager sont loin d’être démontrés. Côté risques, le site Internet de Robin des Toits en détaille de nombreux sans qu’ERDF ne soit en mesure, pour l’instant, de donner des garanties pour les consommateurs.

Parmi les arguments mis en avant par ERDF pour justifier cet investissement de 5 milliards d’euros, je me suis intéressé à celui sur les économies d’électricité. Un sujet qui, comme tout écologiste conscient de la nécessité d’aller vers la sobriété énergétique, me tient à cœur.

Selon ERDF, « avec le compteur Linky, je peux suivre ma consommation sur un site Internet, mieux la comprendre et agir pour la maîtriser ». Mais pour l’association de consommateurs UFC-Que choisir interrogée par Le Monde, « initialement, Linky a été développé par ERDF avant tout pour mieux gérer son réseau. Ce portail dédié mis à disposition par ERDF – dont les données ne sont affichées qu’en kilowatt-heure et non en euros – n’offre qu’un service de base peu attractif ». Déplorant que la phase d’expérimentation ait essentiellement consisté en des tests techniques, et n’est jamais été pensée d’un point de vue du consommateur, le représentant UFC-Que choisir dénonce la propagande d’ERDF : « Le compteur en soi, certes communiquant, ne permet pas de faire des économies, insiste-t-il. Ce sont les services développés autour, en interconnexion, qui en feront un outil de maîtrise de la consommation d’énergie. »

Bon, c’est donc toujours la seule volonté du consommateur de faire des économies qui importe. Pas besoin de Linky pour suivre sa consommation, personnellement je relève le compteur actuel tous les mois ce qui suffit largement pour vérifier si nos actions d’économies d’électricité sont efficaces. A l’inverse, toute personne qui s’en contrefout de l’écologie, des guerres liées à l’énergie ou simplement de ses dépenses, n’ira pas plus voir ses consommations avec Linky que maintenant…

Au lieu de tromper les consommateurs avec cet argument bidon, ERDF pourrait utiliser différemment ces 5 milliards € pour réduire de manière sûre la consommation d’électricité. 5 Mds €, ce n’est pas rien quand même comme budget, on peut en faire des choses avec tout cet argent !

Par exemple, ERDF pourrait consacrer ces 5 Mds € à aider en priorité les 5 millions de ménages touchées par la précarité énergétique (chiffres 2006 selon l’Observatoire national de la précarité énergétique, 2014).

Je n’ai pas le temps de faire les recherches et les calculs sur le potentiel de ce point de vue mais citer le dossier spécial de la Fondation Abbé Pierre suffit à comprendre les besoins criants :

« La France compte près de 4 millions de logements « passoires thermiques » dans lesquels vivent pour une bonne part des ménages modestes, qui n’ont pas accès à des logements de qualité et thermiquement performants. Des mesures ont été engagées sur le parc social (objectif de 120 000 rénovations HLM/an). Pour le parc privé et suite aux préconisations du rapport « Précarité énergétique » du Plan Bâtiment Grenelle, le programme Habiter Mieux (Anah) intervient depuis 2011. Il a connu une progression notable pour atteindre 50 000 logements rénovés en 2014, près de 100 000 cumulés depuis le lancement. Cependant les objectifs fixés pour ce programme restent décalés des enjeux quantitatifs. Au rythme actuel, la France aura traité le problème en …2095. »

En toute cohérence, ERDF pourrait donc aider en priorité les ménages vivant dans ces « passoires thermiques » et qui sont équipées des chauffages électriques. Parmi ceux-ci, beaucoup vivent dans un HLM (800 000 logements HLM sont très mal isolés).

On pourrait donc imaginer que ce budget de 5 Mds € serve à isoler 250 000 logements HLM (20 000 € en moyenne) ce qui améliorerait le quotidien de probablement 1 million de personnes ! Encore mieux, en profiter pour remplacer ces aberrations énergétiques que sont les vieux chauffages électriques et les remplacer par des chauffages par énergies renouvelables. Là aussi, il y aurait un sacré paquet d’emplois à la clé ! Et cela pourrait aussi aider ERDF et EDF à réduire leurs problèmes liés au pic de consommation l’hiver quand des millions de personnes déclenchent en fin de journée leurs énergivores chauffages électriques…

Quelles que soient les mesures envisagées, on voit bien que ces 5 milliards d’euros qu’ERDF veut investir dans Linky pourraient être bien mieux utilisés autrement. ERDF et EDF font croire que le consommateur ne paiera pas pour l’installation du Linky mais qui est naïf à ce point ? Nous savons très bien que c’est bien le lui qui paiera tôt ou tard cette dépense.

Il me semble que le mouvement d’opposition à Linky qui grandit actuellement partout en France devrait s’allier avec les organisations qui luttent contre la précarité énergétique. Cela apporterait non seulement du poids supplémentaire auprès d’ERDF et des élus mais aussi plus de sens encore en portant ensemble des alternatives sociales et environnementales à ce nouveau scandale.

---
Source : https://blogs.mediapart.fr/ben-lefetey/blog/050516/et-si-les-milliards-du-linky-servaient-lutter-contre-la-precarite-energetique


Robin des Toits
Lu 3293 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème