Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Exposition aux ondes électromagnétiques / Interview de Célia Blauel - Le Mouv - 16/01/2014



Exposition aux ondes électromagnétiques / Interview de Célia Blauel - Le Mouv - 16/01/2014
Célia Blauel était ce matin l’invitée de l’émission Le 7-9 sur la radio Le mouv’ pour parler de l’exposition aux ondes électromagnétiques et de la proposition de loi déposée par les écologistes à l’assemblée nationale.




Au sommaire, une proposition de loi écologiste relative à l’exposition aux ondes électromagnétiques qui suscite la colère des professionnels du numérique, un coup de fil à Bruce Grannec et la chronique de Salomé Kiner…


Avec le développement de la téléphonie mobile et d'internet, les ondes ont envahi notre quotidien. Rues, domicile, écoles, bibliothèques, entreprises, transports, rares sont les lieux qui échappent à l'exposition aux ondes. Selon l'Agence nationale des fréquences, la France compte 150 000 installations de radiotéléphonie, sur le territoire métropolitain et outre-marin. Plusieurs études soupçonnent leur nocivité sur la santé mais aucune n'est suffisamment conclusive pour forger un consensus sur les dangers réels ou non de la communication sans fil.

Le débat scientifique n'est pas tranché, mais, dans chaque ville ou village, l'installation des antennes relais suscite de nombreux conflits avec ceux qui craignent pour leur santé et celles de leurs enfants.

Le dernier rapport de l'Anses, l'agence nationale dédiée à la sécurité sanitaire, reconnaît que les ondes électromagnétiques peuvent provoquer des modifications biologiques sur le corps, mais estime que les études scientifiques n'ont pas démontré "d'effet avéré" sur la santé.

Les associations spécialisées militent en faveur d'un seuil d'exposition abaissé à 0,6 V/m. Paradoxe : à même qualité de service, cela impliquerait de tripler le nombre d'antennes existantes, selon une expérimentation remise au gouvernement.

Une proposition de loi écologiste sera examinée en séance à L'Assemblée Nationale le 23 janvier prochain. Le texte vise "la sobriété, la transparence et la concertation" dans l'exposition aux ondes électromagnétiques, par diverses mesures encadrant l'installation d'anntennes-relais, durcissant la publicité pour les téléphones portables ou encore visant à une meilleure information sur les sources d'émission. Alarmées par ce texte, plusieurs organisations professionnelles du numérique ont appelé le législateur à "faire évoluer un texte dont le principal effet en l'état serait de susciter peurs irraisonnées, tensions et contentieux autour des réseaux et des services numériques mobile et sans fil".

On en parle avec Célia Blauel, conseillère d'arrondissement dans le 14ème arrondissement de Paris, en charge des espaces verts et de la téléphonie mobile.

Avec également le reportage de la rédaction de Laurent Kramer

---
Source : http://www.celiablauel2014.com/interview-de-celia-blauel-sur-le-mouv/

Robin des Toits
Lu 731 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème