Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Houplin-Ancoisne : contre l'antenne relais d'Orange, une opération « bilans sanguins » - 26/03/2012



Houplin-Ancoisne : contre l'antenne relais d'Orange, une opération « bilans sanguins » - 26/03/2012
· L'installation d'une antenne relais dans le secteur de la poste ? Les riverains croyaient le projet abandonné. Comme tous les membres du collectif qu'il préside, Frédéric Covarel a donc eu la mauvaise surprise d'apprendre que plus personne ne s'y opposait, les élus ayant décidé à contre coeur de laisser à Orange le champ libre. Pris de court, les opposants, Frédéric Covarel en tête, ont toutefois décidé de poursuivre le combat. « C'est une question de santé publique », affirme ce dernier.

· En mai prochain Orange installera une antenne de téléphonie mobile sur le terrain situé derrière la rue Roger-Salengro. Frédéric Covarel sera alors aux premières loges pour assister à ce chantier contre lequel le collectif qu'il préside se bat depuis deux ans. « Nous sommes déçus de ne pas avoir été prévenus. Nous avons découvert que la municipalité jetait l'éponge dans la presse. On se sent complètement seul », résume le président du collectif. Pourtant l'organisation n'a pas l'intention de baisser les bras.


· Depuis ce week-end un tract est distribué dans toutes les boîtes aux lettres du village pour faire savoir aux habitants que le combat continue. Dans ce message à la population, le collectif invite toutes les familles vivant dans un rayon de 800 mètres autour de l'antenne de téléphonie mobile où ayant des enfants scolarisés dans les écoles Ferry et Vion à effectuer un bilan sanguin. « Nous proposons cette démarche afin d'avoir des données avant que les personnes soient exposées quotidiennement à l'antenne relais et à ses risques. Si des problèmes de santé survenaient, il serait alors facile d'attaquer les responsables de ce projet ». Une idée soufflée par l'avocat parisien dont le collectif Non à l'antenne relais à Houplin-Ancoisne s'est rapproché.

· Dans le collimateur des opposants au projet, il y a l'opérateur évidemment à qui Frédéric Covarel reproche de ne pas avoir cherché de solutions alternatives pour de simples raisons financières. En août dernier, la municipalité et le collectif avaient proposé d'implanter l'antenne sur le fort d'Houplin, situé plus loin des habitations. Réponse négative d'Orange qui affirme que la couverture serait beaucoup moins bonne. Un argument auquel ce père de famille inquiet ne croit pas. « Je pense surtout que ce projet alternatif rend plus coûteux le raccordement de l'antenne », avance M. Covarel.

· Mais les opposants à l'installation de l'antenne relais dans le secteur de la poste se disent aussi déçus par les propriétaires du terrain. « Ont-ils vraiment tenté de s'opposer au projet d'Orange comme ils s'y étaient engagés il y a un an ? », s'interroge à nouveau le président du collectif. Dernier acteur qui n'est, selon lui, pas à la hauteur de l'enjeu : le conseil municipal d'Houplin-Ancoisne. « On rénove des clochers, on s'engage à préserver les insectes et à utiliser moins de pesticides mais on baisse les bras alors qu'il s'agit de risques pour la santé. Il y a un décalage ! » À deux mois du début des travaux, le collectif d'Houplin-Ancoisne propose aussi aux habitants du quartier de relever dans leurs habitations les mesures du rayonnement électromagnétique avant et après la mise en service de l'antenne. Des données qui permettront d'étayer le dossier nécessaire pour mener une action judiciaire. « Nous ne sommes pas des extrémistes anti-progrès mais nous ne voulons pas jouer à la roulette russe avec notre santé. Il y a des doutes », insiste Frédéric Covarel en soulignant l'exposition directe des écoliers qu'aucun bâtiment ne protégera des ondes émises par l'antenne. Une situation qui, regrette-il, n'a pas convaincu les autres acteurs du dossier. « la politique c'est s'engager et prendre parti », conclut-il.


---
Source : http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Seclin/actualite/Secteur_Seclin/2012/03/26/article_contre-l-antenne-le-collectifd-houplin-l.shtml

Robin des Toits
Lu 927 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Que dire / que faire ? (à la maison, au travail, à l'école ...) | ADHESION | Nous contacter | Les actions régionales (antennes-relais, Wimax ...) | Engagements pour le Principe de Précaution (0,6V/m...)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème