Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"L’électrosensibilité reconnue en Allemagne et en Australie" - Maison du 21è siècle - août 2013



Tous les mois, des découvertes scientifiques et des mises en garde émises par des scientifiques réputés militent en faveur de la réduction de la surexposition du public aux champs électromagnétiques (CEM), dont les micro-ondes et autres radiofréquences (RF) pulsées par les antennes et les appareils sans fil. Et le débat se déroule de plus en plus dans les arènes politique et juridique.


Comme une digue qui fuit de partout, l’industrie du sans fil est en train de perdre son contrôle de l’information (en fait de la désinformation) sur les effets sanitaires des RF. L’érosion du faux consensus sur leur prétendue innocuité est de plus en plus manifeste. De grands médias, des tribunaux, des politiciens et des médecins tendent davantage l’oreille aux alertes répétées émises par des experts réputés, que l’industrie et nos gouvernements tentent de discréditer en les qualifiant de militants et d’alarmistes. Mais le déni de la réalité a fait son temps.


Globules rouges exposées aux micro-ondes émises par un compteur intelligent. Source : www.takebackyourpower.net

Globules rouges exposées aux micro-ondes émises par un compteur intelligent. Source : www.takebackyourpower.net


Globules rouges non exposées à un compteur intelligent. Source : www.takebackyourpower.net

Globules rouges non exposées à un compteur intelligent. Source : www.takebackyourpower.net



Bien que l’Organisation mondiale de la santé souligne l’absence de preuve directe d’un lien de cause à effet entre les CEM est l’électrosensibilité, la preuve est de plus en plus éloquente. Les premiers indices d’un effet non thermique des RF remontent à 1896. Pieter Zeeman démontre alors qu’un champ magnétique affecte la rotation des électrons lumineux, une découverte qui lui vaut d’être co-lauréat du prix Nobel de physique en 1902, rappelle le physicien britannique Denis L. Henshaw, professeur émérite de chimie à l’Université de Bristol.


Aujourd’hui, on sait que les CEM ont le même effet sur la rotation de nos globules rouges. En 1927, Ernst Muth découvre que lorsque ces cellules transportant l’hémoglobine oxygénant le corps humain sont exposées à des radiofréquences bien plus faibles que ce qui est permis aujourd’hui, elles cessent de bouger et s’agglutinent comme un collier de perles. Cette réaction défensive face  un agresseur peut être observée dans cette capsule vidéo démontrant sur l’impact de l’usage du cellulaire : http://www.emfields.org/news/20110106-blood-cells-clumping-mobile-phones.asp.


En mai 2011, le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), qui relève de l'Organisation mondiale de la santé, classait les champs électromagnétiques de radiofréquences (micro-ondes émises par nos appareils sans fil) de « peut-être cancérogènes » (groupe 2B). Ceci sur la base d'un « risque accru de 40 % de gliome chez les plus grands utilisateurs (moyenne rapportée : 30 minutes par jour sur une période de 10 ans). » Chez les plus gros usagers (1 640 heures d'usage et plus), le risque accru était de 100 %, soit le double du risque de ce cancer du cerveau dans la population générale.


Or récemment, on apprenait que le tiers des membres du groupe de travail du CIRC qui avait étudié des centaines d’études, dont celles portant sur ce type de cancer du cerveau, estimait les preuves suffisantes pour classer les RF de « probablement cancérogènes » (groupe 2A). Le Dr Santosh Kesari, chef de la neuro-oncologie à l’Université de San Diego, estime que depuis 2011, la publication de nouvelles preuves scientifiques militent en faveur d’un tel classement.


Voici d’autres nouvelles récentes et moins récentes que j’ai retenues cet été parmi les dizaines que je reçois quotidiennement sur le sujet. Espérons qu’elles ouvriront davantage d’esprits dans les médias québécois. Notamment à Radio-Canada, dont l’ombudsman a récemment rejeté ma plainte au sujet d’un reportage de l’émission Découverte sur les compteurs intelligents qui ne rapporte que le point de vue des chercheurs à la solde de l’industrie (rappelons que celle-ci a financé 70 % des études concluant que les RF n’ont aucun effet sur la santé, selon une enquête du chercheur Henry Lai : http://www.seattlemag.com/article/nerd-report/nerd-report).


Ça bouge à l’étranger

• Le tribunal d’appel de la Cour fédérale australienne a reconnu l’électrosensibilité déclenchée par la surexposition occupationnelle aux champs électromagnétiques, même si l’EHS n’est pas un diagnostic médical officiel dans ce pays.

http://electromagneticman.co.uk/index.php/news/149-legal-acknowledgement-of-the-condition-of-ehs-in-australia


• La Cour suprême d’Israël a ordonné au gouvernement d’investiguer sur le nombre d’enfants atteints d’électrosensibilité.

http://www.dimdi.de/dynamic/de/klassi/downloadcenter/icd-10-gm/vorgaenger/version2005/alphabet/x3gbp2005.zip


• En 2005, l’Allemagne a intégré l’électrosensibilité dans sa version de la dixième classification internationale des maladies de l’Organisation mondiale de la santé (l’ICD-10), sous la catégorie  Z58 4 Elektrosensibilität. Cette catégorie regroupe les facteurs influant sur l’état de santé et le recours aux services de santé et concernant des agents physiques dont les radiations :

http://www.dimdi.de/dynamic/de/klassi/downloadcenter/icd-10-gm/vorgaenger/version2005/alphabet/x3gbp2005.zip
(cliquer sur  »ich akzeptiere » pour accepter et télécharger le document)


• Le conseil des ministres des pays nordiques (Scandinavie, Danemark et ) a fait de même en 2000.


Toutefois, ces classifications dans la liste des maladies ne se traduit pas nécessairement en l’offre de services gouvernementaux pour les électrosensibles, explique la bau-biologiste d’origine allemande Katharina Gustavs, de la Colombie-Britannique (www.buildingbiology.ca).


• Certaines municipalités agissent, comme Kunzeller en Allemagne, où le maire Petre Meinecke a permis à des personnes intolérantes aux champs électromagnétiques de se réfugier pendant quatre jours dans un bunker résistant à une explosion nucléaire : http://www.weisse-zone-rhoen.de/aktuell/berichte-meldungen/k%C3%BCnzell-flucht-in-den-bunker. L’organisme White Zone Rhön e.V. y a planifié la création de sanctuaires pour électrosensibles dans une réserve naturelle de cette région du Rhin.


• Suffisamment de preuves existent pour classer les radiofréquences de « probablement cancérogènes », selon l’épidémiologiste Devra Davis, ancienne directrice du Centre d’oncologie environnementale de l’Université de Pittsburgh et ex-conseillère du président Clinton en matière de santé publique.

http://www.huffingtonpost.com/devra-davis-phd/cell-phones-brain-cancer_b_3232534.html


• Recommandations du gouvernement australien sur les moyens de réduire l’exposition aux radiofréquences des appareils sans fil :

« Overall, the evidence suggests that the radiofrequency (RF) electromagnetic energy (EME) emissions of mobile phone handsets are not harmful to the user. However, the technology is new and it’s impossible to be completely sure there isn’t some risk. This is particularly true for children where there is little research evidence. »

http://www.arpansa.gov.au/radiationprotection/factsheets/is_Wireless.cfm


• Compteurs intelligents et effets sur la santé :

- Recours collectif contre BC Hydro : http://citizensforsafetechnology.org/;

- Recours collectif californien : http://citizensforaradiationfreecommunity.org/.


Le Canada entre dans la danse

• L’ancien président de Microsoft Canada, Frank Clegg, dirige une initiative nationale pour réduire l’électrosmog

http://www.c4st.org/


• La Colombie-Britannique reconnaît que les RF des cellulaires affectent les spermatozoïdes.

http://www.emfields.org/news/20130723-bccdc-heath-effects.asp


• Un syndicat d’enseignants ontariens vote en faveur du bannissement des téléphones cellulaires dans les salles de classe et demande que soient reconnus les risques des RF pour les travailleurs.

http://www.huffingtonpost.ca/2013/08/17/ontario-cell-phone-classrooms-etfo_n_3773730.html


• Le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec enquête discrètement sur l’électrohypersensibilité.

http://www.nordinfo.com/Actualit%C3%A9s/2013-06-11/article-3273907/Hypersensibilite-environnementale-emSage-decision-que-de-demander-une-enqueteem-Helene-Daneault-deputee-de-Groulx/1


• Conseils de la Société canadienne du cancer pour qui désire réduire son exposition aux radiofréquences

http://www.cancer.ca/fr-ca/cancer-information/cancer-101/what-is-a-risk-factor/environmental-risks/radiation/cell-phones/?region=qc


• Jugement en demi-teinte de la Cour supérieure : Châteauguay avait le droit d’exproprier un terrain pour protéger la santé publique (elle voulait éloigner une antenne des maisons), mais ne pouvait pas imposer le site à Rogers.

http://www.canlii.org/fr/qc/qccs/doc/2013/2013qccs3138/2013qccs3138.pdf


Des experts « indépendants » nommés par Santé Canada en conflit d’intérêts

• L’Association médicale canadienne dénonce un chercheur en conflit d’intérêts avec Industrie Canada en matière de radiofréquences.

http://www.emfacts.com/2013/06/magda-havas-on-the-royal-society-of-canadas-krewskigate-scandal/


Ce chercheur, le professeur Daniel Krewski, a démissionné du comité d’experts soi-disant indépendant nommé par Santé Canada pour réviser ses recommandations désuètes sur l’exposition aux radiofréquences (basées uniquement sur le réchauffement des tissus, qui fait consensus depuis les années 1950).

http://www.thestar.com/business/2013/06/18/cellphones_and_health_panel_chair_accused_of_conflict.html


D’autres membres de ce panel sont liés à l’industrie des télécommunications, selon la professeure Magda Havas :

http://www.magdahavas.com/subversion-of-science-royal-society-of-canada-panel-with-conflict-of-interest-to-review-safety-code-6/.

Elle affirme : « Heath Canada recommended who should be on the panel (names were blacked out) and Health Canada provided the documents to be reviewed by the panel.  How on earth is this « independent »? This process is deeply flawed.  It makes a mockery of independent scholarly reviews. It demonstrates — at the best — that the RSC has been duped by Health Canada or — at the worst — that the RSC has colluded with HC.  Neither are acceptable. »

http://www.magdahavas.com/access-to-information-ati-document-reveals-rsc-expert-panel-review-is-far-from-independent/


Dans les médias

• « Arrêtez le Wi-Fi dans les écoles ! », implore le vice-ministre de la santé d’Israël.

http://www.robindestoits.org/Arretez-le-Wi-Fi-dans-les-ecoles–Implore-le-vice-ministre-de-la-sante-TheTimes-of-Israel-23-08-2012_a1816.html


• Reportage français diffusé récemment par Télé-Québec, avec des médecins qui expliquent l’électrosensibilité : Sous le feu des ondes (52 minutes).

http://www.youtube.com/watch?v=sokSGAZ4nXU


• Nouveau film-choc sur les effets des compteurs intelligents.

http://www.usatoday.com/story/cybertruth/2013/08/12/crowd-sourced-documentary-exposes-smart-grid-shortfalls/2637497/


• Les grands assureurs Lloyd’s et Swiss Re refusent de couvrir les risques des cellulaires pour la santé.

http://beyondradiation.blogs.com/mblog/2010/09/insurance-companies-do-not-cover-health-damage-caused-by-mobile-technologies-disconnect.html


• Longueuil s’oppose aux frais de refus d’un compteur intelligent.

http://www.rivesudexpress.ca/Actualit%C3%A9s/Soci%C3%A9t%C3%A9/2013-07-11/article-3309327/Compteurs-intelligents-Longueuil-soppose-aux-frais-de-refus/1


• Les députés québécois adoptent à l’unanimité une motion de Québec solidaire pour l’abandon des frais imposés pour refus d’installation d’un compteur intelligent. Le gouvernement et Hydro-Québec n’y ont pas donné suite.

http://tvanouvelles.ca/lcn/economie/archives/2013/05/20130530-184710.html


• Les anciens experts canadien (Jerry Flynn) et britannique (Barrie Trower) des armes électromagnétiques sur les graves risques de la folie du sans fil pour la santé publique :

- Powerpoint de Jerry Flynn: http://citizensforsafetechnology.org/Hazards-of-Wireless-Technology-POWERPOINT,89,2940;

- Vidéo de Jerry Flynn: http://www.youtube.com/watch?v=c-F3nf47kAs;

- Vidéo de Barrie Trower : http://www.zengardner.com/former-mi5-microwave-warfare-specialist-speaks-out/.


• Des avocats canadiens préparent un recours collectif pour les tumeurs du cerveau qui seraient causées par les téléphones cellulaires.

http://prd34.blogspot.ca/2013/07/merchant-law-group-llp-is-pursuing.html


• Toute récente revue de la littérature, effectuée par le professeur Martin L. Pall : 23 études ont démontré que les CEM affectent le transport du calcium, ce qui peut avoir des effets bénéfiques ou nocifs sur la santé. http://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1111/jcmm.12088/pdf

---
Source : http://maisonsaine.ca/lelectrosensibilite-reconnue-en-allemagne-et-en-australie/



Robin des Toits
Lu 1452 fois

Dans la même rubrique :

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème