Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Le développement du WiFi dans les établissements scolaires en question dans plusieurs régions d’Europe

COMMUNIQUE DE PRESSE Agir pour l'Environnement - Priartém - 17/07/2007



The Independent relaie depuis plusieurs semaines les décisions d’un certain nombre d’autorités régionales britanniques de suspendre, suite aux déclarations du Professeur Stewart sur la nécessité d’étudier les effets du WiFi sur la santé des élèves et des professeurs le plus rapidement possible, le développement du WiFi dans les établissements scolaires.

Les anglais ne sont pas les seuls à s’inquiéter du développement, sans la moindre étude d’impact sanitaire, d’une technologie qui utilise les mêmes fréquences que les fours à micro-ondes et qui correspondent, de fait, à de petites stations de base de radiofréquences installées à l’intérieur des maisons et des écoles. Le Gouvernement de la province de Salzbourg en Autriche a demandé d’attendre 18 mois avant d’installer le WiFi et s’oriente vers un bannissement définitif de cette technologie du sans fil. Il faut souligner que, selon The Independent, l’association des médecins autrichiens qui avaient déjà, il y a quelques mois, mis en garde contre un usage inconsidéré du portable, lutte aujourd’hui contre le déploiement du WiFi dans les écoles.

Au mois de mars, c’est le Parlement de Bavière qui a recommandé qu’aucune école n’utilise cette technologie, suivant là, avec quelques mois de retard, une initiative identique prise par la ville de Francfort.

En France également, le WiFi s’installe dans les écoles, collèges, lycées et autres lieux publics fréquentés par les jeunes tels que les bibliothèques, sans qu’aucune étude d’impact sanitaire préalable n’ait été réalisée. Une fois de plus au nom du progrès technologique, le prix social aussi bien qu’individuel de la santé passe par pertes et profits. Mieux, on vante aujourd’hui le lancement du portable qui puisse également utiliser la fréquence du WiFi. Ce développement se réalise sans la moindre réaction du Ministère de la santé.

Priartem et Agir pour l’environnement demandent l’arrêt immédiat du programme d’implantation du WiFi dans les établissements scolaires, une information grand public sur les interrogations actuelles sur les risques sanitaires qui pourraient être liés à cette technologie et le lancement d’études d’impact. Elles espèrent que les contacts qui viennent d’être pris avec le Ministère de la santé déboucheront sur des actions des pouvoirs publics allant dans ce sens.

En attendant, elles invitent les parents d’élèves à agir pour que le WiFi ne soit pas installé dans l’établissement scolaire de leur enfant ou, que si l’installation est déjà réalisée, la connexion filaire soit aujourd’hui privilégiée.

CONTACT PRESSE
Janine Le Calvez - Présidente de Priartém : 0145345243
Stéphen Kerckhove - Délégué général d'Agir pour l'Environnement : 0140310299

--
Source : http://www.agirpourlenvironnement.org/presse/electromedia170.htm

Robin des Toits
Lu 4436 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème