Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Le téléphone portable a-t-il des effets néfastes sur la santé de vos enfants ?' - SecuriKids



'Le téléphone portable a-t-il des effets néfastes sur la santé de vos enfants ?' - SecuriKids
Alors que le marché des téléphones portables arrive à saturation du côté des adultes, les industriels tentent désormais de toucher les plus jeunes. Vous avez donc peut-être déjà entendu parler du Babymo pour les enfants de quatre à huit ans, du Kiditel, sorte de GPS pour enfant, ou encore du MO1 destiné aux plus de six ans.

S’il est vrai que le téléphone portable peut être rassurant pour vous, parents, qui pouvez ainsi joindre vos bambins quand vous le voulez, le Ministère de la Santé s’est exprimé en 2008 sur les risques sanitaires : « l’hypothèse d’un risque ne pouvant pas être complètement exclue, une approche de précaution est justifiée ».

Ajoutez à cela l’appel de vingt signataires la même année, parmi lesquels figurent une majorité de cancérologues français et étrangers, et vous comprendrez qu’il y a de quoi s’inquiéter : « Soit on ne fait rien et l’on accepte un risque, soit on admet qu’il y a un faisceau d’arguments scientifiques inquiétants » expliquait Thierry Bouillet, cancérologue à l'hôpital Avicenne de Bobigny et signataire de l'appel.

En 2009, on ne s’étonne donc pas de la proposition faite par les représentants de l’Etat pendant le Grenelle des ondes : interdire les téléphones portables dans les écoles primaires. Et en mars de la même année, a été lancée dans 13 pays (Allemagne, Australie,Canada, Danemark, Finlande, France, Israël Italie, Norvège, Japon, Nouvelle-Zélande, Suède, Royaume-Uni) l'étude Mobikids, qui cible donc les comportements et la santé des plus jeunes.

Alors, comment protéger vos enfants des risques de l’usage du téléphone portable ? Ouvrez grand vos oreilles...


COMMENT PROTEGER VOS ENFANTS DES RISQUES DE L'USAGE DU TELEPHONE PORTABLE ?
Les vingt scientifiques ayant lancé l’appel concernant l’utilisation des téléphones portables ont également énoncé dix règles d’or à observer avec les téléphones mobiles et votre enfant :



  • Ne laissez pas votre enfant de moins de douze ans utiliser un téléphone portable.

  • Si votre enfant l’utilise tout de même, veillez à ce qu’il maintienne le téléphone le plus loin possible du corps.

  • Utiliser un kit main libre est préférable.

  • Le mode haut-parleur limite également le rayonnement des ondes.

  • Selon eux, il convient également d’éviter que votre enfant ne garde de portable allumé sur lui.

  • Le cas échéant, il faut diriger la face équipée du clavier jugée moins nocive, vers le corps.


  • Pendant la communication, ils conseillent de changer le portable d’oreille régulièrement.

  • Se limiter à des conversations courtes.

  • Utiliser de préférence les SMS.

  • Acheter un appareil doté d’un « débit d’absorption spécifique » le plus bas possible.

Parents, débrouillez-vous avec cela ! Malgré ces quelques conseils, comment informer les enfants, alors que les abonnements incitent à un usage excessif ? Ils permettent en effet aujourd’hui de téléphoner gratuitement après 20 heures, ou encore d’appeler certains numéros sans restriction de temps.
Dans ces conditions, il paraît difficile d’interdire à vos enfants d’utiliser le téléphone portable.

Le meilleur moyen de leur faire prendre conscience des dangers éventuels d’un usage excessif reste encore certainement la bonne vieille méthode : montrez l’exemple !
Vous pouvez commencer en essayant de téléphoner davantage sur la ligne fixe : vous limiterez ainsi l’usage du téléphone portable. Vous pouvez également éteindre votre mobile lorsque vous êtes à la maison…

Renseignez-vous aussi sur les nouvelles offres de forfaits : certaines proposent des forfaits exclusivement SMS, cela limite le rayonnement des ondes à travers la paroi du cerveau de votre enfant qui est plus mince.

Voilà des habitudes qui paraissent peut-être difficiles à prendre tant l’usage du portable est répandu auprès de la majorité de la population, mais le message mérite tout de même d’être entendu…

QUELS DANGERS ENCOURT VOTRE ENFANT A TROP UTILISER SON TELEPHONE PORTABLE ?
Les études réalisées n’ont pas encore révélé de résultats quant aux éventuelles conséquences néfastes de l’usage du mobile chez les enfants. La dernière étude publiée le 17 mai 2010 dans l'International Journal of Epidemiology et menée par l'Interphone Study Groupe n'a pu faire aucune association entre l'utilisateur de téléphonie portable et le développement de tumeurs au cerveau.
Néanmoins, il est toujours par précaution deux principes à mettre en valeur :
-Aux plus hauts niveaux d'exposition au téléphone, il y a un risque accrû de gliome (tumeur rare du cerveau)
-Pour l’amiante et le tabac, il a fallu attendre cinquante ans avant que ne soient connus leurs effets catastrophiques sur la santé.

La diffusion de masse du portable a commencé il y a une quinzaine d’années. S’il induit un risque de cancer du cerveau, de l’oreille interne ou de la glande parotide après trente ou quarante ans d’exposition (comme le délai d’apparition des cancers liés à l’amiante), aucune des études en cours n’est capable de l’observer pour l’instant.

Cependant, Etienne Cendrier, porte-parole de l'association « Robin des Toits », qui milite pour l’encadrement des technologies sans fils expliquait dans une interview accordée au Figaro en 2007, que l’usage du téléphone portable chez les enfants était dangereux.
Puisque la paroi du crâne des enfants est plus mince, le rayonnement des ondes traverserait plus facilement le cerveau, casserait l’ADN, gênerait la production de mélatonine qui régule habituellement le rythme biologique, et exposerait à des troubles du comportement.
Des déclarations troublantes mais qui néanmoins ne sont pas vérifiées. Et la dernière étude Interphone de l'OMS dont les résultats sont parus le 18 mai 2010 confirme pour l'instant l'impossibilité de vérifier les doutes sur les risques liés à l'utilisation du téléphone portable. Mais les scientifiques et les épidémiologistes confirment aussi que notre société n'a pas encore suffisamment de recul dans le temps pour pouvoir bien cerner les risques, s'ils existent.

Alors que le gouvernement invite les parents au principe de précaution pour l’usage du mobile chez les enfants, la précaution est donc également de rigueur pour les risques supposés.

Quoique… En 2008, le journal espagnol El Mundo a publié un article expliquant que deux jeunes espagnols âgés de 12 et 13 ans venaient de se faire hospitaliser pour soigner leur besoin frénétique de communiquer avec leur mobile.
Le risque d’addiction est-il alors acquis ? Voilà en tout cas une bonne raison d’user de son portable avec modération !


Pour en savoir plus
Ministère de la Santé et des Sports - Les téléphones mobiles : santé et sécurité
Ministère de la SAnté et des Sports - Dépliant d’information : Téléphones portables, santé et sécurité


Action Innocence - Fiche pratique "Le téléphone portable"

---
Source : http://www.securikids.fr/parents/maison/les-ecrans/173-le-telephone-portable-a-t-il-des-effets-nefastes-sur-la-sante-de-vos-enfants-

---
Voir également :

- RENTREE 2011 : PAS DE PORTABLES DANS LES CARTABLES !!! - Robin des Toits - 31/08/2011

- 'Le temps des portables à la récré est révolu' - France Soir - 11/07/2009

Robin des Toits
Lu 38690 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème