Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Les CEM utilisés dans la téléphonie mobile peuvent-ils entraîner des troubles du sommeil et d'autres changements cognitifs ?' - CSIF/CEM - 10/12/2003

Evaluation des travaux Groupe de recherche européen 'COST' par le CSIF-CEM (Comité Scientifique sur les Champs ElectroMagnétiques)



Source du rapport :

http://www.cost281.org/documents.php?node=76&dir_session=

Can electromagnetic fields used in mobile communications provoke sleep disorders and other cognitive changes? (COST 281 - Potential Health Implications from Mobile Communication Systems)

---
Commentaires du CSIF-CEM

Les compte-rendus de ce groupe de travail sont très intéressants et confirment à la fois les troubles du sommeil des riverains d'antennes relais ou utilisateurs de téléphone portables ainsi que les troubles cognitifs. Petit résumé des interventions (en dehors des préparations d'expériences ou des études de dosimétrie) :

Dieter Riemann : BASIC ASPECTS OF SLEEP AND SLEEP DISORDERS
Rappel sur la physiologie du sommeil ou des troubles de celui-ci

Thomas Penzel : BASIC ASPECTS OF SLEEP DIAGNOSIS AND HYPERSOMNIA
Rappel sur le sommeil, insomnie, hypersomnie

Ekkehardt Altpeter, Martin Röösli, Theodor Abelin : STUDIES ON THE SHORT-WAVE BROADCASTING STATION SCHWARZENBURG: WHAT DID WE LEARN?
Il est utile de nous rappeler qu'entre 1992 et 1996 les études effectuées à Schwarzenburg avaient déjà montrées que des troubles du sommeil étaient reliés aux radiofréquences (ici non pulsées)(pour mémoire jusqu'à une valeur de 1 nanoW/cm² soit environ 0,1 V/m). Les sujets dont le sommeil était perturbé sous radiofréquence retrouvaient le sommeil quand l'exposition au champ électromagnétique disparaissait.
Les analyses avaient montrées de plus des modifications de la mélatonine chez les humains ou le bétail
Il est dit que les résultats impliquaient déjà l'application du principe de précaution avec obtention d'une exposition la plus faible possible pour la population et le bétail.


Martin Röösli1, Charlotte Braun-Fahrländer2, Matthias Egger1 : HOW CAN WE INVESTIGATE POSSIBLE EFFECTS OF MOBILE PHONE RADIATION ON SLEEP QUALITY IN THE REAL WORLD?
Expérience pilote étudiant la qualité du sommeil chez des riverains d'antenne relais pendant sa construction (la date de mise en service étant inconnue des riverains).
Il y a eu, à l'entrée en service de l'émetteur (mais pas lors de sa construction), une diminution significative du sommeil


G. Schmid2, C. Sauter1, R. Stepansky1, I. Lobentanz1, J. Zeitlhofer1 : STUDY TO INVESTIGATE POSSIBLE INFLUENCES OF UMTS EXPOSURE ON HUMAN VISUAL PERCEPTION
Exposition de type téléphone UMTS 0.6 W/kg : pas de modification à des tests cognitifs visuels.

Peter Achermann : EFFECT OF RF EMF OF TYPE GSM ON SLEEP AND THE SLEEP EEG
Montre que différents type d'exposition affectent la physiologie cérébrale et l'EEG : soit exposition intermittente durant le sommeil (émission type antenne relais GSM) qui affecte l'EEG durant la nuit, soit exposition avant le sommeil (émission type antenne relais GSM) qui affecte l'EEG durant la nuit qui suit, soit exposition avant le sommeil (émission type téléphone GSM) qui affecte l'EEG durant la nuit qui suit, effet que l'on ne retrouve pas si l'onde radiofréquence n'est pas pulsée comme dans le sytème GSM.

Klaus Mann, Joachim Röschke : EFFECTS OF HIGH-FREQUENCY ELECTROMAGNETIC FIELDS ON AUTONOMIC FUNCTION DURING SLEEP
Exposition durant la nuit à une émission type téléphone GSM : pas de modification de la fréquence cardiaque.

J. Röschke, K. Mann : THE INFLUENCE OF 900 MHZ ELECTROMAGNETIC FIELDS ON SLEEP IN MAN
Les expériences ont montré un effet hypnotique et REM-suppressif (altérations du sommeil) sous émission GSM durant la nuit ainsi qu'une modification du cortisol plasmatique.

Christian Haarala : EFFECTS OF MOBILE PHONES ON THE PREVALENCE OF SUBJECTIVE SYMPTOMS IN ADULTS AND CHILDREN
Ces expériences ne trouvent ni maux de tête ni fatigue ni problèmes cutannés après 60 mn d'utilisation de téléphone portable GSM

Herr CEW, zur Nieden A, Lindenstruth M, Eikmann Th : FREQUENCY AND DURATION OF MOBILE PHONE USE AND REPORTED SLEEP QUALITY ACCORDING TO THE PITTSBURGH QUALITY SLEEP INDEX
Ces expériences montrent un lien entre durée d'utilisation de téléphone portable et l'ensemble des plaintes composant le syndrome des micro-ondes mais pas chaque avec symptôme isolé (tel les troubles du sommeil)

Rüdiger Maier/Uni. Mainz, Stein-Erik Greter/Luxemburg Gerd Schaller/Uni.Erlangen Gerd Hommel /Uni Mainz : PULSED FIELD INTERFERENCE IN MEMORY TASKS. THE INFLUENCE OF RF EMISSIONS TO COGNITIVE PROCESSES.
Les expériences montrent une altération des résultats à des test cognitifs auditifs sous émission type téléphone GSM, les auteurs <> (...)

Robert Jech : ARE PATIENTS WITH NARCOLEPSY MORE SENSITIVE TO THE EXPOSURE BY MOBILE PHONES?
Des sujets atteints de narcoplexie-cataplexie ont été exposés 45mn à un téléphone mobile GSM (0,06 W/kg). L'exposition a entraînée des modifications à des tests cognitifs pour les sujets narcoleptique alors que les temps de réaction ont été diminués également chez les témoins sains.

Luk'yanova S., Grigoriev O., Bichelday E. : CHANGES OF VOLUNTEERS BRAIN ACTIVITY AFTER MOBILE PHONES EMF EXPOSURE

3 types de téléphones ont été étudiés (NMT, GSM, DCS), à trois temps d'exposition différents (5, 10 et 30 mn). Dès 5 mn l'exposition montre des modifications de l'EEG pour le GSM et le NMT qui persistent après la fin de l'exposition. De même des changements individuels ont été démontré aux paramètres psycho-physiologique.
Les auteurs notent que ces données permettent de suggérer que des expositions EMF répétées de courte durée et d'intensité basse peut mener au développement de syndrome névrotique associé à des troubles de sommeil.


Hermann Hinrichs and Hans-Jochen Heinze : EFFECTS OF GSM 1800 ELECTROMAGNETIC FIELDS EMITTED BY CELLULAR PHONES ON THE EVENT-RELATED MEG DURING AN ENCODING-RETRIEVAL TASK

Exposition 30 mn à un téléphone 1800 MHZ et tâches cognitives avant et après l'exposition.
Les résultats montrent que le champ électromagnétique perturbe l'activité du cerveau (encodage des mots).



Pour conclure ce compte rendu nous rappelerons ces phrases du rapport Zmirou : << (...) des altérations des processus cognitifs ne sont nocifs pour la santé que si leur mise en oeuvre intervient normalement pendant l'exposition, ou si les effets se prolongent après l'exposition. Dans ce cas, il faudrait alors effectivement revoir les normes actuelles. >> (Chapitre IV, analyse du rapport Sage)

L'ensemble des publications résumées ci-dessus ainsi que le TNO-report ont montrés que les fonctions cognitives ou le sommeil sont modifiées pendant et après l'exposirion au CEM de la téléphonie mobile et ceci à partir de 0,7 V/m au moins.
Et pourtant les normes n'ont pas été revues !

Source de ce commentaire : http://csifcem.free.fr/doc2/cost281_1203.html
(Comité Scientifique sur les Champs ElectroMagnétiques)

---
Etude complète :
Groupe de travail du COST du 8-10 Décembre 2003, Allemagne.
Source : http://www.cost281.org/documents.php?node=55&dir_session=

---
Lire également : Rapport COST 281 : Implication potentielle sur la santé des systèmes de communication mobile (2001-2007)

Robin des Toits
Lu 5148 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Avis scientifiques | Analyses et commentaires scientifiques


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème