Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Lettre du Criirem au Minsitre de la Santé au sujet des CEM des antennes-relais exposant les enfants d'un collège de Chabeuil - 23/06/2006



Criirem
Centre de Recherche et d’Information Indépendantes
Sur les Rayonnements Electromagnétique

Paris le 23 juin 2006

A
Monsieur le Ministre de la Santé
M. Xavier Bertrand

Saisine sujet : les stations relais et la santé publique

Monsieur le Ministre,
Devant l'actualité de Chabeuil, un événement que vous ne pouvez ignorer, nous nous posons de nombreuses questions en ce qui concerne les facteurs de risques environnementaux pris en compte pour expliquer les malaises qui ont frappé en plein après-midi les élèves du collège Marc Seignobos, le 31 mai dernier.

Actuellement de nombreux collectifs comme celui de St LUBIN se mobilisent et constatent les désordres sanitaires in situ à proximité de stations relais.

Dans le contexte actuel de déploiement des installations de télécommunications de diverses fréquences et puissances sur l’ensemble du territoire .,nous renouvelons devant vous, de façon pressante, comme en Décembre 2005, notre demande d'ordonner d’urgence la mise en oeuvre immédiate d’ études de surveillance de proximité dans tous les établissements scolaires à moins de
300 m de station relais installées depuis plus de 2 ans en incluant en priorité la prise en compte des Rayonnements Electromagnétiques environnementaux.

Malgré le dernier refus de L’InVS ,nous constatons que la faisabilité d’une étude comparative avec des zones plus ou moins exposées a été testée dans d’autres pays avec succès .

Dans le cas du collège de Chabeuil cette hypothèse de risque ne peut être exclue du fait notamment de sa localisation particulière situé dans l'azimut d'une station relais installée à proximité (à moins de 200 mètres).

Auparavant, fin d 'année 2005, après la révélation dans l'école de Ruitz de cas concomitants, mortels, de tumeur du tronc cérébral, de lymphomes et de leucémies chez des enfants scolarisés à proximité d'une station relais, vos services de surveillance sanitaire ont refusé ce même type d'étude. Rappelant ainsi, malheureusement, la position de la DRIRE qui a refusé de prendre en compte ce facteur de risque éventuel dans le cas de St Cyr l’école.

L'apparition répétée d’agrégats soudains, inattendus, à proximité de stations relais - un phénomène observé par ailleurs, en dehors de nos frontières - doit nécessairement être reconsidérée comme une
hypothèse pertinente à évaluer de facteur de risque sanitaire environnemental.
La notion de hasard et cancers pédiatriques est inadmissible scientifiquement.

Pour mémoire, il y a quelques semaines, Leeka Kheifetz, l'une des responsables à l'OMS sur les effets sanitaires des ondes électromagnétiques, lançait l'avertissement suivant : "l'heure n'est plus de savoir si on doit faire ou ne pas faire d'enquêtes épidémiologiques autour des antennes relais, mais plutôt de savoir comment on va les faire, et le plus vite possible."

Nous en sommes là. Sachant votre détermination à renforcer, par ailleurs, la veille sanitaire sur le territoire français, le Conseil Scientifique du Criirem sollicite un rendez vous afin d’être partenaire de ce travail qui doit être initié de toute urgence.

Dans l’attente de votre réponse ,nous vous prions d’accepter nos salutations distinguées.

Pour le Conseil Scientifique du Criirem
La Présidente Michèle Rivasi

---
Lire également : Enquête indépendante d'un 'mal mystérieux' survenu au Collège Marc Seignobos à Chabeuil

Robin des Toits
Lu 4927 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème