Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Lettre ouverte à Monsieur Philippe Martin, Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable - Robin des Toits - 26/11/2013



Lettre ouverte à Monsieur Philippe Martin,  Ministre de l’Ecologie et  du Développement Durable - Robin des Toits - 26/11/2013
Objet : URGENT : Déploiement de 4G expérimental sans concertation, ni modélisation des expositions en Vallespir (communes Céret et Reynès) et grave risque de mise à mal d’un projet avant-gardiste pour les Electro-Hyper-Sensibles

Monsieur le Ministre,

Le 16 octobre 2013, vous avez déclaré à l’Assemblée, en réponse à une question de Madame Abeille, que le gouvernement proposerait des suites législatives conséquentes quant au niveau d’exposition aux champs électromagnétiques des antennes relais et aussi pour améliorer la concertation lors des nouvelles implantations. Si nous vous sollicitons, en urgence, aujourd’hui c’est justement au sujet d’un projet de déploiement de technologie 4G expérimental, imminent (décembre 2013) dans le Vallespir (Pyrénées Orientales) qui n’a fait l’objet d’aucune concertation (ni Maires, ni population) et qui augmenterait de façon considérable l’exposition dans la zone concernée.

Nous avons appris l’existence de ce projet par voie de presse. Il s’agit d’un projet décidé par l’opérateur Orange, sans aucune concertation avec les élus du secteur, et relayé tel quel par le Secrétariat d’Etat à l’Economie Numérique comme un simple moyen d’augmenter les débits de l’internet domestique.

Si nous sommes tout à fait d’accord et avec le fait de vouloir résorber la fracture numérique et augmenter le débit des foyers situés loin des nœuds de raccordement abonnés (NRA), nous savons que la technologie la plus fiable pour y parvenir est la technologie filaire (cuivre via NRA-ZO, augmentation du diamètre des sections et fibre), sans aucun danger pour la santé, et localement pour les habitats ruraux isolés la technologie satellitaire, qui offre aujourd’hui des améliorations des débits existants, sans besoin de passer par les antennes relais avec les dangers sanitaires de la 4G. Rappelons que la 4G augmente considérablement l’exposition aux champs électromagnétiques (au moins 50% de rayonnement en plus).

Car il s’agit bien d’un problème de santé publique. Non seulement sur le plan global (toute la population est concernée par la surexposition aux hyperfréquences pulsées, comme le rappelait l’ANSES dans les préconisations de son dernier rapport), mais aussi particulièrement en ce qui concerne les électro-hyper-sensibles (EHS). Le nombre de ces personnes, devenues biologiquement gravement allergiques aux ondes, jusqu’à devoir aller parfois se réfugier dans des grottes , pour fuir toute exposition aux micro-ondes, explose en France. Leur vie est d’autant plus un enfer que l’Etat n’est pas encore intervenu pour leur offrir des lieux de vie et de repos adaptés (loin des ondes).

Or, sur notre territoire des Pyrénées Orientales, sur la commune voisine de celle de Reynès (Amélie), se trouve l’une des dernières zones totalement préservée de toute pollution micro-ondes artificielles, la seule vraie zone de la sorte, sur tout le territoire national, en milieu habité et où les gens ne désirent pas recevoir de service de téléphonie mobile ou assimilé (il s’agit d’un choix de vie).

C’est justement sur cette zone que nous nous proposons de monter une structure d’accueil pouvant accueillir des EHS, avec le soutien des élus locaux et de la population, à travers notre projet de valorisation du site, sur la commune d’Amélie les Bains. Projet qui à peine né est remis en cause, avant sa mise en œuvre, et mis en danger par celui d’Orange. Ce dernier qui prévoit qui plus est, de concentrer sur nos deux communes du Vallespir, jouxtant Amélie, plus d’un quart des expérimentations : 54 foyers sur plus de 200 dans tout le Sud Ouest (200 répartis sur 33 communes au total, dont 54 sur les deux communes de Céret et Reynès d’après la presse!)

Vu les circonstances particulières nous avons écrit à Madame la Secrétaire d’Etat à l’économie Numérique, pour lui demander de stopper ce projet de toute urgence et d’inviter Orange à déployer, uniquement, les technologies satellitaire et filaire sur la zone, afin de concilier augmentation effective des débits et construction d’un projet avant-gardiste en France, et même en Europe, de lieu de vie, de repos, et plus tard de recherche exempt de toute pollution en hyperfréquences pulsées. Mais nous vous demandons également à vous, Monsieur le Ministre de l’Ecologie et du Développement Durable de comprendre l’opportunité unique que constitue le projet dont nous sommes porteurs et de mettre en œuvre tout ce qui est en votre pouvoir pour permettre sa concrétisation. Et évidemment, avant toute chose, la non pollution du site par de nouvelles installations de nouveaux émetteurs (4G, wifi, wimax et autres).

En vous remerciant par avance pour l’attention particulière que vous porterez à ce dossier, veuillez agréer, Monsieur le Ministre, l’expression de notre plus haute considération.

Anne-Laure Mager,
Présidente de Robin des Toits Coordination Antennes Sud
Déléguée Robin des Toits Aude – Ariège – Pyrénées Orientales

Robin des Toits
Lu 413 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Nos communications | Interviews


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème