Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Niort : "Après la controverse, la Ville gèle tout projet d'antenne" - La Nouvelle République - 26/06/2012

Niort. Devant l’émoi quai Métayer, Geneviève Gaillard annonce un moratoire et convoque tous les opérateurs à la rentrée pour une remise à plat.



La contestation ne cessait de monter en puissance quai Métayer.
La contestation ne cessait de monter en puissance quai Métayer.
La construction controversée d'une antenne de téléphonie quai Métayer est gelée et elle n'est pas la seule. Hier soir à l'ouverture du conseil municipal, Geneviève Gaillard a annoncé par surprise un moratoire sur tout nouveau projet du genre à Niort. « Un moratoire assorti d'une remise à plat complète avec les opérateurs téléphoniques, que je convoquerai à la rentrée », précise t-elle.

La volonté de Free Mobile de bâtir un pylône de 35 mètres sur l'ancien stade de Genève, quai Métayer, avec l'accord du propriétaire privé, en l'occurrence l'enseignement catholique, a suscité un tollé.
Mise en cause, la Ville ayant donné son autorisation, Geneviève Gaillard ne pouvait rester longtemps sans réagir, elle qui a été une des cofondatrices du CRIIREM, le centre de recherche et d'informations indépendantes sur les rayonnements magnétiques, association de sensibilité écologiste spécialisée dans ces questions.
Pourquoi dans ce cas avoir autorisé le projet ? Parce que légalement, la Ville ne pouvait faire autrement, plaide-t-elle. « Dans ce type d'affaire, les textes légaux et réglementaires ne donnent pas au maire d'autres pouvoirs que d'appliquer le code de l'urbanisme. Le conseil d'État a retiré le pouvoir de police du maire concernant l'application du principe de précaution. » Et de citer les cas de quatre communes, dont la ville de Bordeaux, rappelés à l'ordre ces derniers mois par le Conseil d'État pour avoir refusé une antenne au nom du principe de précaution.

On compte 27 antennes relais en ville

« Pourquoi avoir attendu qu'il y ait 600 pétitionnaires pour réagir ? », critique Jérôme Baloge sans qu'on ait vraiment compris hier si la droite municipale approuvait ou non le moratoire. Celui-ci gèle non seulement le projet du quai Métayer mais de fait, deux autres en cours, l'un rue Henri-Sellier au Clou-Bouchet, l'autre dans l'église Saint-Hilaire. Le maire, qui réclame des opérateurs qu'ils se mettent d'accord pour utiliser des antennes en commun, ce qui éviterait leur prolifération, se refuse pourtant à verser dans un discours anti-téléphonie : « Que chacun comprenne qu'on ne peut pas à la fois se servir d'un portable et ne pas avoir d'antenne dans une ville comme Niort. »
Niort compte actuellement vingt-sept antennes relais. Une quasi-certitude, le moratoire une fois levé, celle du quai Métayer ne verra sans doute jamais le jour.

nr.niort@nrco.fr

---
Source : http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2012/06/26/Apres-la-controverse-la-Ville-gele-tout-projet-d-antenne#

---
Commentaire Robin des Toits : Robin des Toits n'est pas opposé aux antennes-relais ni à la téléphonie mobile 2G mais demande une baisse des seuils 'exposition de la population à 0,6V/m ainsi qu'un moratoire national sur la 3G et le Wi-fi.

Robin des Toits
Lu 830 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 10

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème