Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Ondes de choc' - Le Mag / France 3 Rhône Alpes - 28/03/2009



'Ondes de choc' - Le Mag / France 3 Rhône Alpes - 28/03/2009
« C’est dans la région Rhône-Alpes que la population s’est mobilisée pour le retrait des antennes invoquant le principe de précaution (cf. Tassin et Bouygues).

Valence, par la création de la CRIIrem avec Michèle Rivasi, s’élève contre l’implantation intempestive et pourrait devenir «ville test» pour une organisation «raisonnée» des antennes.

A Clermont-Ferrand , des scientifiques expliquent comment leurs recherches de rayonnements sur des plants de tomates, publiées dans des revues officielles et sitôt connues des pouvoirs publics, ont abouti à la «dissolution» du labo et l’arrêt de facto des recherches.

Un installateur d’antennes Bouygues, atteint de leucémie (attribué ou non aux ondes électromagnétiques) raconte comment l’entreprise travaille en interne pour faire circuler «la bonne parole».

La mairie de Lyon explique pourquoi elle a décidé de lancer une campagne de prévention sur les risques liés au portable pour les jeunes. A ce jour, elle est la seule ville de France à l’avoir fait. Le principe de précaution permet à chacun de défendre sa propre cause.

Les études, contradictoires, controversées sont-elles un moyen pour les opérateurs de gagner du temps, puisqu’ils les financent souvent ?

Enfin, alors qu’à Lyon toutes les compétences scientifiques sont réunies pour poser «un diagnostic» sur ce dossier, aucune décision n’est prise.
A Salzburg, en Autriche. Le canton a réuni des compétences similaires. 3.500 scientifiques et médecins ont enquêté, constaté et fait appliquer sans ambigüité le principe de précaution assorti d’adaptations techniques pour les opérateurs. »



Robin des Toits
Lu 5718 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème