Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Plainte contre une antenne relais : 'La France doit réduire les normes' - Le Nouvel Obs - 18/09/2008

Interview du Dr Pierre Souvet(*) par Séverine De Smet



Plainte contre une antenne relais : 'La France doit réduire les normes' - Le Nouvel Obs - 18/09/2008
Une famille a porté plainte au pénal à l'encontre de Bouygues Telecom qui a installé une antenne-relais dans leur quartier. Les deux jeunes filles se plaignent notamment de maux de tête, de troubles du sommeil, de crampes et de troubles cardiaques. Ces symptômes peuvent-ils être imputables qu'à une seule antenne-relais ? Si la cause réside dans les ondes électromagnétiques, on peut aussi accuser le Wifi ou autres…

- C'est en effet ce qu'on appelle le syndrome du micro-ondes, qui peut causer, outre les symptômes que vous avez décrits, des dépressions et des pertes de mémoire. Il est assez ancien, il remonte aux années 60-70. Puis il est passé dans l'oubli… sauf à l'étranger. En Suède, par exemple, il a été reconnu par la Sécurité sociale. Une sensibilisation a aussi été faite en Grande-Bretagne. Mais, en France, les médecins ne l'apprennent pas.
Évidemment, difficile d'accuser les seules antennes-relais, les facteurs peuvent être multiples. Mais ce que dit le certificat médical dans le cas de la plainte déposée mercredi, c'est qu'il est possible que l'antenne-relais soit à l'origine des maux des deux jeunes filles. (> Lire les extraits de la plainte Des troubles physiques ont par ailleurs été confirmés dans le rapport "Bio-Initiative" sur les champs électromagnétiques, remis en 2007 par des experts internationaux et qui fait la synthèse de plus de mille cinq cents études consacrées à la question.

Quels conseils donneriez-vous donc aux pouvoirs publics, ainsi qu'aux usagers du portable ?

- Concernant les antennes-relais, la situation pourrait être très claire. Les effets biologiques de leurs ondes ont fait l'objet d'études dans tous les pays, sauf en France. Les médecins décrivent les symptômes et tous réclament la baisse des normes. C'est ce que réclamaient, par exemple, "l'appel de Fribourg;, lancé en 2002 notamment par des spécialistes de la médecine environnementale. C'est ce que réclament plusieurs associations, notamment celle dont je suis président, l'Asep.
C'est ce que réclament aussi certains politiques. Décembre 2007 : une proposition de loi a été déposée à l'Assemblée nationale par la député du Val-de-Marne, Marie-Anne Montchamp, soutenue par 34 députés UMP, sur la réglementation de l'implantation des antennes-relais de téléphonie mobile.
Cette proposition demandait une limite d'exposition aux champs électromagnétiques à 0,6 volt par mètre ainsi qu'une distance d'au moins 300 mètres entre l'habitation et l'antenne. Elle prévoyait également que les locataires de logements sociaux soient consultés lors d'implantation d'antennes-relais, ce qui n'est pas le cas actuellement.
Cette proposition de loi regroupe nos préoccupations mais elle n'a malheureusement pas été discutée. Alors même que le Parlement européen a jugé que les normes actuelles étaient obsolètes.
La France doit simplement changer et réduire les normes, comme cela a été fait par exemple en Autriche.
Je suis stupéfait par tant d'attentisme de la part des pouvoirs publics français. Nous allons continuer à faire pression pour que notre préoccupation, qui est avant tout de protéger la santé des patients, soit respectée.
Concernant l'usage du portable, je vous renverrai à "l'appel des 20; ((**)), dont je figure parmi les signataires. On ne dit pas de ne pas utiliser les portables : leur utilité en cas d'urgence –et en tant que médecin je ne peux que l'approuver– est indéniable. Mais il suffit, là encore, de prendre quelques simples précautions : utiliser un kit piéton ou le haut-parleur, envoyer des SMS plutôt qu'appeler, interdire l'usage par les enfants, plus sensibles aux ondes.

Ce sont des mesures toutes simples et intelligentes.

Pensez-vous que cette première plainte au pénal puisse créer le déclic ? Qu'en attendez-vous ?

- J'attends avant tout une réaction des pouvoirs publics. Mon action est de sensibiliser les décideurs et protéger la santé des usagers.


(*) Dr Pierre Souvet, cardiologue à Aix-en-Provence, président de l'association "Santé Environnement Provence"

---
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20080918.OBS1823/?xtmc=normes&xtcr=8

---
(**) NB : Malgré la recommandation de l'appel des 20 d'utiliser le Bluetooth au même titre - et même de préférence - à une oreillette filaire, Robin des Toits souligne la toxicité des émissions Bluetooth, appartenant à la famille de la téléphonie mobile (GSM, Wimax, Wifi, sans fil Dect ...), utilisant des micro-ondes pulsées en extrêmement basses fréquences. Et réaffirme l'utilité de l'oreillette filaire ou du haut parleur (à distance d'au moins 50 cm) pour se protéger des ondes du téléphone portable.

---
Voir également : Antennes-relais : Une plainte au pénal vise Bouygues Telecom - Le Nouvel Obs - 19/09/2008

Robin des Toits
Lu 5111 fois

Dans la même rubrique :

Le danger pour ma santé ? (et de mon enfant, bébé, foetus...) | Les assurances et la téléphonie mobile | L'électrosensibilité : EHS et SICEM | Les lanceurs d'alerte sur le danger du portable | Les recommandations officielles (France + Monde)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème