Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Portable à haute dose : le danger se confirme" - Le Parisien - 13/05/2014



"Portable à haute dose : le danger se confirme" - Le Parisien - 13/05/2014
Une nouvelle étude française pointe une augmentation du risque de tumeurs cancéreuses chez ceux qui utilisent leur téléphone plus de quinze heures par mois.

À consommer avec modération. Faudra-t-il bientôt apposer sur les téléphones portables cet avertissement à l'attention des accros du mobile ? Une étude réalisée par une équipe de chercheurs français, publiée dans la revue scientifique « Occupational and Environmental Medicine », associe utilisation intensive du téléphone portable et risque accru de contracter une tumeur au cerveau.


Après avoir mené une enquête épidémiologique auprès de personnes atteintes de méningiomes et gliomes (des tumeurs cancéreuses) en Gironde, dans le Calvados, la Manche et l'Hérault, les chercheurs ont établi un lien entre l'apparition de gliomes et l'utilisation massive, et pendant plusieurs années, du téléphone portable chez certains sujets.

Alors que les Français passent en moyenne 2 h 30 par mois pendus à leur portable, l'équipe de chercheurs de l'Institut de santé publique d'épidémiologie et de développement (Isped) de l'université de Bordeaux a observé une augmentation des risques de tumeur cérébrale au-delà de 15 heures d'appel par mois (soit une demi-heure par jour !), par rapport à des utilisateurs non réguliers.

D'après cette étude, les risques de gliomes ou de tumeurs temporales sont plus élevés pour les utilisateurs professionnels (commerciaux, vendeurs...) vivant en zone urbaine. « Cette étude montre que le risque de contracter un gliome est multiplié par deux pour les utilisateurs de longue durée d'un portable », souligne le médecin épidémiologiste Annie Sasco. « Il faut raison garder, rassure de son côté le directeur de l'Isped Roger Salamon. Cela ne veut pas dire que tous les gens qui téléphonent vont avoir une tumeur au cerveau »

Pour la présidente de l'association Priartem (Pour une réglementation des implantations d'antennes-relais de téléphonie mobile), cette étude devrait au contraire pousser les autorités françaises à lancer une campagne nationale d'information et de prévention. « Combien de preuves faudra-t-il avant qu'on ne lance de réelles mesures de protection de la population, notamment des enfants qui commencent à utiliser un portable dès l'âge de 13 ans ? » fulmine Janine Le Calvez.

Même l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) reconnaît que « des interrogations sur la possibilité d'effets à long terme ne peuvent être écartées, particulièrement dans le cas d'utilisateurs intensifs ». L'Inpes rappelle par ailleurs que le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a classé « cancérogènes possibles » les champs électromagnétiques de radiofréquences, « y compris ceux émis par les téléphones portables et sans fil ».

Les précautions à prendre
« A titre de précaution », le ministère de la Santé diffuse sur son site Internet un guide détaillant « quelques gestes simples pour réduire son exposition » aux ondes d'un téléphone portable.

Utilisez un kit mains libres. L'oreillette permet d'éloigner l'appareil de votre tête.

Privilégiez les zones de bonne réception. Mieux vaut éviter de téléphoner dans les secteurs mal couverts par le réseau : à l'intérieur d'un véhicule, d'un ascenseur... Car afin de maintenir la qualité de transmission, votre mobile augmente sa puissance d'émission et donc votre niveau d'exposition.

Evitez de téléphoner pendant vos déplacements. Lorsque vous bougez à grande vitesse (en train par exemple), votre téléphone mobile entre successivement en relation avec différentes antennes-relais et peut élever sa puissance au niveau maximum.

Evitez les conversations trop longues. Elles augmentent la durée de votre exposition.

F.M.

---
Source : http://www.leparisien.fr/societe/portable-a-haute-dose-le-danger-se-confirme-13-05-2014-3836661.php

Les utilisateurs professionnels vivant en zone urbaine seraient les plus sujets aux risques de tumeurs cancéreuses | LP / MM
Les utilisateurs professionnels vivant en zone urbaine seraient les plus sujets aux risques de tumeurs cancéreuses | LP / MM

Robin des Toits
Lu 2672 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème