Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Protection des lanceurs d'alerte : "«Emotion» après l'adoption par le Parlement du premier texte écolo" - Les Echos - 03/04/2013



Protection des lanceurs d'alerte : "«Emotion» après l'adoption par le Parlement du premier texte écolo" - Les Echos - 03/04/2013
Le PS, les communistes, une grande partie du groupe RDSE (à majorité PRG) et quatre centristes ont soutenu le texte de leurs collègues écologistes visant à protéger «les lanceurs d'alerte», qui ouvrent les yeux de la société sur des scandales sanitaires ou environnementaux.

Pour la première fois de son histoire, le Parlement a adopté mercredi une proposition de loi écologiste, un texte qui vise à protéger « les lanceurs d'alerte » sur les risques sanitaires ou environnementaux et à renforcer l'indépendance des expertises scientifiques. Les sénateurs ont voté conforme, c'est-à-dire sans modification, en deuxième lecture, la proposition de loi présentée par le groupe écologiste du Sénat, rendant son vote définitif.


Le PS, les communistes et une grande partie du groupe RDSE (à majorité PRG) ont soutenu le texte de leurs collègues écologistes ainsi que quatre centristes, l'UMP s'y opposant. Les autres centristes se sont abstenus. Le rapporteur du texte, Ronan Dantec (Ecolo), a exprimé « son émotion » suite à cette première.

Lors du passage devant l'Assemblée nationale, les députés ont ajouté au texte sénatorial une définition de l'alerte: « toute personne physique ou morale a le droit de rendre publique ou de diffuser de bonne foi une information concernant un fait, une donnée ou une action, dès lors que la méconnaissance de ce fait, de cette donnée ou de cette action lui paraît dangereuse pour la santé ou pour l'environnement ». Les « lanceurs d'alerte » ont déjà averti l'opinion publique dans des cas comme l'exposition de longue durée à l'amiante, la disparition des abeilles ou récemment les dangers du Mediator.

Commission nationale de la déontologie et des alertes en matière de santé et d'environnement

Dans les entreprises, un droit d'alerte est accordé au représentant du personnel dans le CHSCT (instance de dialogue social sur les questions d'hygiène et de sécurité dans l'entreprise, ndlr), et celui-ci doit être informé spécifiquement des alertes lancées et des suites données. Les députés ont ajouté qu'en cas de litige sur le bien-fondé ou la suite donnée à l'alerte par l'employeur, le représentant du personnel au CHSCT pourra saisir le préfet. « Une culture de l'alerte est bien créée dans l'entreprise mais l'alerte n'est pas gérée en son sein », s'est félicité M. Dantec.

Le texte crée aussi une Commission nationale de la déontologie et des alertes en matière de santé et d'environnement, alors qu'initialement ses auteurs ambitionnaient la création d'une Haute autorité de l'expertise scientifique et de l'alerte en matière de santé et d'environnement dotée de la personnalité morale et de pouvoirs étendus.

Mais pour obtenir son adoption en première lecture, ils ont dû se rabattre sur la Commission nationale de la déontologie et des alertes, avec des compétences et des moyens plus restreints, à la demande des socialistes et du gouvernement.

Pour Delphine Batho (Ecologie), cette commission nouvelle « constitue un maillon manquant pour rétablir la confiance de nos citoyens dans nos instituts de contrôle ». « Il n'y aura pas création d'une institution nouvelle », s'est-elle en outre félicitée. La commission sera créée par une refonte de l'actuelle Commission de prévention et de sécurité.

« Ce travail, d'initiative purement parlementaire, est d'une actualité brûlante », a jugé M. Dantec, rappelant que les juges en charge de l'instruction de l'affaire du Mediator ont mis en examen l'agence du médicament pour homicides et blessures involontaires.

« Nous sommes, bien évidemment favorables à une redéfinition des protocoles d'expertise face aux risques émergents car ceux en place ne sont plus adaptés et à une harmonisation des pratiques en matière d'expertise », a affirmé de son côté Jean Bizet (UMP). « Mais ce texte n'apporte que des réponses fragmentaires à des questions de grande ampleur et tend à faire de l'entreprise le coeur du problème », a-t-il ajouté pour expliquer le vote négatif de son groupe.

SOURCE AFP

---
Source : http://www.lesechos.fr/economie-politique/politique/actu/0202681044251-emotion-apres-l-adoption-par-le-parlement-du-premier-texte-ecolo-554888.php

Robin des Toits
Lu 837 fois

Dans la même rubrique :

Le danger pour ma santé ? (et de mon enfant, bébé, foetus...) | Les assurances et la téléphonie mobile | L'électrosensibilité : EHS et SICEM | Les lanceurs d'alerte sur le danger du portable | Les recommandations officielles (France + Monde)


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème