Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Quatre ONG appellent à la refonte des dispositifs de sécurité sanitaire" - Le Quotidien du Médecin - 17/04/2012



"Quatre ONG appellent à la refonte des dispositifs de sécurité sanitaire" - Le Quotidien du Médecin - 17/04/2012
Pour éviter de nouvelles crises sanitaires, quatre ONG ont interpellé les candidats à la présidentielle, en demandant une refonte du système de sécurité sanitaire.

Bisphénol A, Médiator ou amiante, pour prévenir de nouvelles crises et mettre sur pied un « droit protecteur du citoyen basé sur le principe de précaution », Générations Futures, Écologie sans frontière, Réseau environnement santé et Robin des toits ont proposé 25 mesures.

Le principe de précaution, dans les faits, « n’est pas véritablement mis en œuvre puisque des technologies majeures comme la téléphonie mobile, les nanomatériaux ou les OGM sont développés sans évaluation », ont souligné les associations. Elles proposent la création d’un Institut de veille environnementale, comme prévu par le Grenelle de l’environnement, et la mise en place un institut de recherche en santé environnementale. Les ONG proposent au passage de rattacher la direction générale de l’alimentation au ministère de la santé, alors qu’elle dépend aujourd’hui du ministère de l’agriculture, et demandent un durcissement des conditions d’évaluation et de mise sur le marché des produits cosmétiques.

De manière générale, ces lanceurs d’alerte demandent que l’impact sanitaire des politiques publiques soit évalué a priori, mais aussi que les dispositifs médicaux soient évalués selon le même principe que les médicaments. Ils plaident également pour qu’un volet environnement soit ajouté à tous les plans nationaux de lutte : contre le cancer, la maladie d’Alzheimer, l’autisme ou encore l’obésité.

Un courrier à l’ANSES

Les quatre ONG se sont aussi penchées sur les maladies environnementales émergentes et proposent qu’un plan spécifique soit mis en place, dans lequel figurerait en bonne place l’hypersensibilité aux champs électromagnétiques. Sur ce sujet, l’association Robin des toits a demandé à l’ANSES, dans un courrier, qu’une étude d’impact en termes sanitaires et d’exposimétrie soit menée avant la mise en place du réseau 4 g. Dans sa réponse, l’agence nationale de sécurité sanitaire a expliqué qu’elle « n’a pas vocation à autoriser réglementairement le déploiement de cette nouvelle technologie », mais a transmis la requête de l’association au ministère de l’écologie. L’Agence a également précisé que la question de l’impact de la téléphonie mobile sur la santé et l’environnement était au cœur de ses préoccupations. Robin des toits a déploré dans un nouveau courrier le fait, qu’encore une fois, « personne ne s’estime investi d’une mission de régulation. »

---
Source : http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/questions-de-societe/quatre-ong-appellent-la-refonte-des-dispositifs-de-securite-sanitaire

Robin des Toits
Lu 614 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème