Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Radiofréquences : le rapport de l’ANSES pose plus de questions qu’il n’en résout" - Le Quotidien du Médecin - 16/10/2013



"Radiofréquences : le rapport de l’ANSES pose plus de questions qu’il n’en résout" - Le Quotidien du Médecin - 16/10/2013
La mise à jour par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) de son expertise de 2009 sur les radiofréquences a été accueillie avec toute la mesure qu’implique la prudence des conclusions scientifiques.

Les ministres de la Santé Marisol Touraine, de l’Écologie, Philippe Martin, et la ministre en charge de l’économie numérique Fleur Pellerin, prennent acte des recommandations de l’ANSES et rappellent les mesures simples identifiées pour limiter l’exposition individuelle aux ondes, comme l’usage modéré du téléphone et l’utilisation des kits oreillettes mains-libres et de terminaux avec un débit d’absorption spécifique (DAS) faible.

Interdire le téléphone au moins de 6 ans ?

Ils s’engagent aussi à travailler sur l’information au public, notamment la généralisation de l’affichage du niveau d’exposition maximal pour tous les dispositifs émetteurs de champs électromagnétiques utilisés près du corps, demandée par l’ANSES. Sur une éventuelle interdiction du téléphone portable aux enfants de moins de 6 ans, Marisol Touraine a répondu sur France Info ce mercredi que « la question reste posée. L’enjeu principal est celui de l’information, de l’accompagnement et sans doute d’une plus grande visibilité des messages relatifs aux risques ».

En ce qui concerne les effets des antennes de téléphonie, le gouvernement rappelle que le Premier ministre a confié à Jean-François Girard, conseiller d’État, et Philippe Tourtelier, ancien député, une mission en matière de sobriété des ondes électromagnétiques qui devra rendre ses conclusions en novembre.

Les ministres font enfin part de leur souhait de voir les travaux de l’ANSES se poursuivre, notamment grâce à un fonds de 2 millions d’euros par an pour des appels à projet sur les ondes électromagnétiques.

Pas de principe de précaution

L’association Robin des Toits s’est dite en revanche « déçue » par le rapport de l’ANSES, qui ne préconise pas l’application du principe de précaution. Le porte-parole Étienne Cendrier a regretté le manque d’études sur le déploiement de la technologie 4G.

« Depuis 2009, nous avons demandé que soit étudié l’impact de la 4G avant son déploiement, histoire de ne pas prendre la population comme cobaye. Nous sommes en 2013, la technologie est en train d’être lancée, et il n’y a toujours pas d’étude d’impact sanitaire », peste-t-il. Et de demander de baisser le niveau global d’exposition.

› COLINE GARRÉ

---
Source : http://www.lequotidiendumedecin.fr/actualite/sante-publique/radiofrequences-le-rapport-de-l-anses-pose-plus-de-questions-qu-il-n-en-res?ku=

Robin des Toits
Lu 544 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Avis scientifiques | Analyses et commentaires scientifiques


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème