Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"

Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Récapitualtif du danger de la téléphonie mobile (portable, antenne-relais, Bluetooth, Wi-fi...)



Récapitualtif du danger de la téléphonie mobile (portable, antenne-relais, Bluetooth, Wi-fi...)
Argumentaire détaillé à l'attention de votre famille ou vos amis, voisins, collaborateurs ou médecin...

Robin des Toits est une association nationale qui milite pour la sécurité sanitaire dans les technologies du sans-fil : portables, antennes-relais, wifi, wimax, baby phones, bluetooth etc. L'objectif de l'association est une réelle réglementation abaissant les normes d'exposition du public, obligeant les industriels à des études d'impact sanitaire avant tout lancement de nouvelle technologie et reconnaissant le handicap que représente l'électrohypersensibilité.

L'association nationale Robin des Toits a donc pour mission de rechercher des technologies et des pratiques de communication sans fil respectueuses de la santé publique. Ce qui suppose une réglementation réelle centrée sur un maximum d'intensité en tous lieux de 0,6V/m pour les émissions de la téléphonie mobile GSM.

Le programme de Robin des Toits comporte actuellement la proposition d'un moratoire sur la 3G (UMTS) et 4G jusqu'à diffusion d'un rapport scientifique crédible et l'interdiction légale pour les émissions Wi-fi, FemToCell, Wimax, DECT et Bluetooth, pour lesquels la protection du public est impossible en raison de leurs caractéristiques techniques (fréquence, densité des données transmises...)
Voir : http://www.robindestoits.org/attachment/115208/
Robin des Toits réclame plus d’antennes GSM (2G), différentes des antennes actuelles, moins puissantes et concentrées sur la couverture des espaces extérieurs.

Ce programme a pour principaux axes :
- augmentation du nombre de point d’émissions (antennes-relais) afin de réduire la surexposition des personnes habitants à proximité ;
- établissement d'un réseau de zones à intensité plus faible garantie par l'Etat en raison du nombre croissant des personnes victimes d'EHS (électro-hypersensibilité) ;
- diffusion par l'Etat, y compris en milieu scolaire de documents comportant la liste des risques et les moyens simples de protection individuelle. Affichage dans les points de vente de ce document.

Robin des Toits n'est donc pas opposé aux antennes-relais et ne s'y oppose que dans la mesure où celles-ci dépassent 0,6V/m alors le gouvernement fixe la limite à 41V/m pour le GSM 900/1800.
Robin des Toits est en revanche opposé au Wi-fi, FemToCell, Wimax, DECT, Bluetooth et 3/4G pour lesquels le seuil de 0,6V/m n'est pas applicable.


Aujourd'hui, si les avis de l'OMS au niveau international et les agences de protection sanitaire en France et à l'étranger devraient suffire à limiter les intensités et à encadrer le déploiement de la téléphonie mobile, aucune instance gouvernementale dans le monde n'a entériné ce consensus scientifique.
Ce vide juridique permet à l'industrie de ne subir aucune contrainte, comme à l'époque de l'amiante (qui d'ailleurs n'est pas été interdite dans tous les pays).
Pire, ce sont les gouvernements et les agences officielles qui favorisent l'industrie de la téléphonie mobile en définissant des limites d'émissions basées sur l'effet de chaleur des micro-ondes, et non sur les effets spécifiques athermiques reconnus depuis les années 60, à l'époque des premiers radars. (Gouvernement Jospin 2002, Icnirp 1998 et 2009, OMS jusqu'à 2010, Afsse 2003 – 2005, Académie des Sciences et de Médecine 2009).

Tout comme l'amiante avant 1997 en France, les lobbies industriels de la téléphonie mobile font régulièrement des études rassurantes, généralement financées par l'industrie elle-même.
Des pressions sont exercées sur certains chercheurs qui trouvent des résultats qui ne vont pas dans le sens espérés par l'industrie quand d'autres agences ou fondation, inféodés à l'industrie, défendent la thèse de l'innocuité sanitaire.
Voir : Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

Ainsi, dans un contexte où le chiffre d'affaire de cette industrie représente plus que l'aéronautique civil, militaire et le tabac et où aucune décision d'ampleur n'a été prise au niveau gouvernemental, il faut lire les avis des instances sanitaires internationales avec attention :

• l'OMS a classé les ondes électromagnétiques type GSM et Wi-fi comme « possiblement cancérigène » (groupe « 2B »), à l'instar de la laine de verre, le bisphénol-A ou les vapeurs d'essence : http://www.robindestoits.org/_a1264.html
• l'OMS a publié plusieurs études sur les antennes-relais depuis 2003 : http://www.robindestoits.org/_a600.html
• l'Afsset (ancien ANSES), Agence Française de Sécurité Sanitaire et du Travail, recommande baisser les puissances des antennes-relais sur la base d'études incontestables sur la santé humaine : http://www.robindestoits.org/_a1014.html
• Le conseil de l'Europe recommande la baisse des seuils à 0,6V/m puis 0,2V/m, résolution 1815 - mai 2011 : http://www.robindestoits.org/_a1246.html

Ce vide juridique autour de la téléphonie mobile oblige les médecins à lancer des appels depuis 2002 pour mettre en garde contre la toxicité de cette technologie.
Voir : http://www.robindestoits.org/_r27.html
Des chercheurs comme le Pr HARDELL, auteur d'une étude du Programme Interphone sur les cancers du cerveau en 2007 (http://www.robindestoits.org/_a62.html ou le Pr ADLKOFFER, directeur du rapport REFLEX sur les brisures d'ADN sous exposition 3G en 2004 (www.robindestoits.org/_a158.html.robindestoits.org/_a158.html) ont du également prendre position contre les attaques qui leur étaient faite et alerter l'opinion sur le risque sanitaire de la téléphonie mobile. (Voir : http://www.robindestoits.org/_a533.html ; http://www.robindestoits.org/_a437.html

Bien que ce fut le projet du Grenelle des Ondes, à l'issu du rapport de l'Afsset de 2009 (qui a déclaré la nécessité de poursuivre les études sur les effets athermique) et des procès gagnés contre les opérateurs, d'examiner la possibilité d'une baisse des seuils des antennes-relais, ce Grenelle n'a pas su imposer rapidement la mise en place de seuil-limite aux opérateurs dans le délai prévu d’un an et a entretenu une mécanique dilatoire comme pour l’amiante afin de préserver les intérêts financiers.

Puis le Conseil d'Etat a voté l'interdiction pour les maires de s'opposer à l'implantation d'antennes sur la base du principe de précaution (bien que les maires puissent toujours s'opposer à la déclaration de travaux des antennes.
Voir : Antennes-relais : ce que peuvent faire les Maires - Robin des Toits – 07/11/2011
Cette loi est passée alors que des conflits d'intérêt ont été révélés concernant deux maîtres de requêtes du Conseil d'Etat ayant travaillé pour Bouygues Télécom, SFR. (Voir : http://www.robindestoits.org/_a1440.html

A l'heure donc où aucune réglementation protectrice n'existe, le gouvernement et les industriels de téléphonie mobile prennent le parti de rejeter globalement l'idée d'un danger réel lié au déploiement de cette technologie. En face, une grande part des citoyens considèrent que puisque les ondes ne se voient pas, que la technologie est utile et qu'elle est le produit de ce que l'on appelle le progrès, utilisé par tous, il s'agit d'une pollution comme les autres, d'un « mal pour un bien » qui ne doit surtout pas remettre en cause leurs habitudes personnelles (Smartphone, Wi-fi, GSM...).
Il s'agit donc d'un problème devant être résolu par des instances officielles ayant autorité... qui ne le font pas, afin de toujours promouvoir l’intérêt économique de l'industrie. Ainsi, les coutures du dossier de ce futur scandale sanitaire de la téléphonie mobile ressemblent à celles des autre scandales sanitaires tels le tabac, les conséquences de l'accident de Tchernobyl ou l'amiante.

C'est pourquoi nous avons rassemblé pour vous, afin que vous puissiez convaincre vos proches de la toxicité sanitaire de la téléphonie mobile et de la nécessité de s'en protéger :

A) les arguments permettant de démontrer la toxicité du groupe technologique de la téléphonie mobile
B) les arguments démontrant la réalité physiologique et non psychosomatique de l'électro-hypersensibilité (EHS)
C) les critiques vis à vis des études biaisées d'innocuité sanitaire
D) les critiques des études partisanes (industrie et gouvernement) qui nient l'EHS comme syndrome physiologique


A) arguments permettant de démontrer la toxicité du groupe technologique de la téléphonie mobile

1- Plusieurs Hautes Autorités ont publié des documents où il est confirmé que les diverses émissions de ce groupe technologique attaquent les tissus vivants.
Les animaux. Les végétaux.

Dans chacun des secteurs, ceux qui signent sont reconnus eux-mêmes comme autorités.

A- Domaine scientifique
• Le Rapport international BIOINITIATIVE – Août 2007 - Décembre 2012
Récapitulatif – Mille cinq cent travaux cités en référence en 2007, mille huit cent en 2012.
Ce Rapport déclare prouvé, sur le plan scientifique, que les diverses émissions de la Téléphonie Mobile sont cause de pathologies dont la liste est fournie :
- perturbations physiologiques dans l’expression des protéines,
- altérations non réparables dans les séquences d’ADN,
- perturbations de processus dans les protéines de stress,
- altération du système vasculaire (encéphaloscan, Belpomme)
- altérations physiologiques dans le système immunitaire,
- perturbations neurologiques et troubles du comportement,
- neurinomes acoustiques et tumeurs du cerveau,
- déclenchements de leucémie et cancers enfantins,
- déclenchements des processus dans les cancers du sein,
- perturbations physiologiques des régulations membranaires.
Auteurs et signataires
Dont certains sont des membres de la très renommée BIOELECTROMAGNETICS SOCIETY
. Dr C.F. BLACKMAN
. Dr M. BLANK
. Dr M. KUNDI
. Mme C. SAGE
. Dr D.O. CARPENTER
. Dr Z. DAVANIPOUR
. Dr D. GEE
. Dr L. HARDELL
. Dr O. JOHANSSON
. Dr H. LAI
. Dr K.H. MILD
. A. SAGE
. Dr E.L. SOBEL
. Dr Z. XU
. Dr G. CHEN

Depuis Août 2007, il n’y a eu aucun Rapport, de niveau scientifique, pour contester les déclarations de scientifiques indépendants et des associations.
Bien entendu, est invalide tout auteur entaché de conflit d’intérêt.
Nous n’en voyons pas de blanc bleu dans les champions connus de la version d’innocuité.
http://www.robindestoits.org/_a45.html
http://www.robindestoits.org/_a1870.html

• Le Rapport international européen REFLEX – 2004
Il traite des ruptures qui sont irréparables dans les séquences d’A.D.N. Sous exposition 3G (UMTS) dès 0,1V/m.
7 Etats européens.
Rapporteur :
Dr Franz ADLKOFER
http://www.robindestoits.org/_a158.html
http://www.robindestoits.org/_a437.html

• Le Rapport officiel de l’I.I.T BOMBAY – Inde – 2010
Il mentionne des cas mortels.
Auteur :
Pr Girish KUMAR
http://www.robindestoits.org/_a1556.html
http://www.slideshare.net/nehakumar01/cell-phone-and-mobile-tower-radiation-hazards
http://www.scribd.com/doc/44736879/Cell-Tower-Radiation-Report-sent-to-DOT-Department-of-Telecommunications

• L'étude du Department of Cell Biology and Biophysics, Athens University , Athens , Greece
publiée le 20 Janvier 2012 dans une revue médicale à comité de lecture.
Auteurs :
Fragopoulou AF, Samara A, Antonelou MH, Xanthopoulou A, Papadopoulou A, Vougas K, Koutsogiannopoulou E, Anastasiadou E, Stravopodis DJ, Tsangaris GT, Margaritis LH
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22263702
http://www.robindestoits.org/_a1419.html

B- Domaine médical
• Le Rapport du Dr Magda HAVAS,
Il détaille les processus de l’agression physiologique.
Après cette publication, dire qu’on les ignore est un défaut d’information.
http://www.robindestoits.org/_a1138.html
Traduction française : http://www.robindestoits.org/_a1370.html

• Le Rapport de l’ARTAC – Décembre 2009
Il définit deux formes d’Electrosensibilité :
- E.H.S. et S.I.C.E.M.
Il décrit leur identité sur le plan médical.
Il en situe les causes dans les diverses émissions de la Téléphonie Mobile.
Auteur :
Pr Dominique BELPOMME
http://www.robindestoits.org/_a1041.html
Voir également : "L’intolérance électromagnétique élucidée" - 21esiecle.ca - 15/03/2012

• L’appel à pétition des médecins du Syndicat de la Médecine Générale (SMG) du 21 Avril 2009
Extrait : « Le caractère pathogène des effets non thermiques des appareils portables de téléphonie est établi (et ses effets connus) : augmentation du risque de tumeurs cérébrales et parotidiennes, malignes ou non, chez les utilisateurs réguliers durant plusieurs années. Certaines populations, les enfants notamment, y sont plus sensibles. Des recommandations strictes d’utilisation doivent être officiellement émises. »
Voir : http://www.robindestoits.org/_a815.html

• Les appels de Friebourg (2002), Bamberg (2004), Freienbach (2005), Bruxelles (2007), La Haye (2009), Wurzburg (2010)
Des médecins de toutes spécialités et particulièrement en médecine environnementale, exerçant en cabinet médical, estiment de devoir s'adresser au corps médical, aux responsables d'hygiène et de santé publique, ainsi qu'au public en raison de préoccupations pressantes concernant la santé de nos concitoyens liés aux champs électromagnétiques de la téléphonie mobile.
Voir : http://www.robindestoits.org/_a66.html ; http://www.robindestoits.org/_a135.html ; http://www.robindestoits.org/_a139.html ; http://www.robindestoits.org/_a114.html ; http://www.robindestoits.org/_a822.html ; http://www.robindestoits.org/_a1093.html

C- Domaine planétaire
• L’O.M.S. a classé dans le Groupe 2B cette famille d’émissions.
Le même Groupe que le plomb, que la laine de verre, que le Bisphénol A aujourd’hui interdit, et que la chlordécone, les vapeurs de diesel.
Mai 2011
Identité du Groupe : peut causer le cancer.
Dans plusieurs Etats, la France en fait partie, ce classement ouvre des risques vers des actions pénales.
http://www.robindestoits.org/_a1264.html

• En Avril 2012, le responsable de l'expertise du CIRC pour l'OMS précise :
« Au sein de ce spectre, le rayonnement des champs électromagnétiques émis par les téléphones portables représente la situation d’exposition la plus intense et la plus répandue, pour laquelle une légère augmentation du risque de gliome et de neurinome de l’acoustique a été trouvée dans le groupe des ’utilisateurs intensifs’ ».


D- Domaine politique
• La Résolution 1815 du Conseil de l’Europe – 27 Mai 2011
Elle confirme pleinement le danger sanitaire.
Et fixe des limites pour les niveaux de champ.
Dont le nom est V.L.E. – Valeur Limite d’Exposition –
0,6 V/m – sans délai
0,2 V/m – le plus rapidement possible
http://www.robindestoits.org/_a1246.html

• En Septembre 2008, le Parlement Européen considère qu'à côté des évolutions problématiques en matière de santé environnementale, de nouvelles maladies ou syndromes de maladies sont apparus ces dernières années, tels que l'hypersensibilité chimique multiple, le syndrome des amalgames dentaires, l'hypersensibilité aux rayonnements électromagnétiques, le syndrome des bâtiments malsains ou le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité chez les enfants, (...) est vivement interpellé par le rapport international Bio-Initiative sur les champs électromagnétiques, (...) constate que les limites d'exposition aux champs électromagnétiques fixées pour le public sont obsolètes dès lors qu'elles n'ont pas été adaptées depuis la recommandation du Conseil du 12 juillet 1999 (...), que ces limites ne tiennent évidemment pas compte de l'évolution des technologies de l'information et de la communication ni, d'ailleurs, des recommandations préconisées par l'Agence Européenne pour l'Environnement (...)
Voir : http://www.robindestoits.org/_a515.html

Voir également : GOUVERNEMENTS ET ORGANISATION QUI INTERDISENT OU METTENT EN GARDE CONTRE LA TECHNOLOGIE SANS FIL (de 1993 à 2012)


E- Domaine judiciaire
• Un Jugement de Cour d’Appel
A BRESCIA, en Italie – Décembre 2009
Il reconnaît avec clarté qu’une tumeur maligne a effectivement pour cause cette famille d’émissions.
http://www.robindestoits.org/_a1039.html

• Un Jugement de Cour d’Appel
A MONTPELLIER, en France – 15 Septembre 2011
Il ordonne le démontage d’une antenne-relais.
Et déclare l’opérateur coupable d’infraction au Principe de Précaution.
http://www.robindestoits.org/_a1319.html

2- Les Compagnies mondiales de la Réassurance ne couvrent plus depuis 10 ans rien de Téléphonie Mobile ni des émissions de son Groupe.
http://www.robindestoits.org/_a41.html



B) les critiques vis à vis des études biaisées sur l'innocuité sanitaire
Voir ce lien récapitulatif : Les biais de l'expertise et Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

A l'attention de ceux qui disent que l'antenne est hors de cause mais que c'est seulement le portable qui est en jeu, voici d'abord un rappel du cas de l'amiante, qui a été reconnue toxique par palier : « Signaux précoces et leçons tardives : Le principe de précaution 1896 - 2000 » http://www.developpement.durable.sciences-po.fr/publications/Bibliographies/signaux_precoces.pdf

Puis ces études sur la toxicité des antennes-relais GSM :
- http://www.robindestoits.org/_a373.html
- http://www.robindestoits.org/_a1295.html
- http://www.robindestoits.org/_a1302.html
- http://www.robindestoits.org/_a349.html
- http://www.robindestoits.org/_a313.html
- http://www.robindestoits.org/_a1160.html
- http://www.robindestoits.org/_a594.html

Ne pas oublier de rappeler que l'OMS a aussi publié des études sur les antennes-relais :
http://www.robindestoits.org/_a600.html

Depuis Bionitiative en 2007, de nombreuses études sont sorties sur la toxicité des téléphones portables et des antennes-relais :
Etudes et rapports (cerveau, sang, sperme...)

Il est donc totalement faux de déclarer qu'aucune étude n'a jamais prouvé le danger de la téléphonie mobile.


C) arguments démontrant la réalité physiologique de l'électro-hypersensibilité (EHS)

Pour parler ensuite de l'électrosensibilité (EHS) de façon incontestable, d'un point de vue scientifique et médical, on peut, après avoir évoqué les avis du Parlement Européen (http://www.robindestoits.org/_a515.html ou du Conseil de l'Europe (http://www.robindestoits.org/_a1246.html, les études qui prouvent l'EHS :

- http://www.robindestoits.org/_a1467.html
- http://www.asef-asso.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1010:antennes-relais-tout-le-monde-ne-dort-pas-sur-ses-deux-oreilles&catid=16:nos-communiques-de-presse&Itemid=121
- http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5hEVkFG30i1w-eR8qkfjKq4HB3l8g?docId=CNG.a37323802f45b499983ec806321fca8e.1b1
- http://www.robindestoits.org/_a568.html
- http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed?term=Khurana%20et%20al.%20%282010%29%20Epidemiological%20Evidence%20for%20a%20Health%20Risk%20from%20Mobile%20Phone%20Base%20Stations
- http://www.teslabel.be/PDF/10_out_of_14_peer-reviewed_studies_on_base_stations_Kundi_2008-2009.pdf
- http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16621850
- http://www.robindestoits.org/_a144.html
- http://www.robindestoits.org/_a593.html
- http://www.robindestoits.org/.html
- http://www.robindestoits.org/_a595.html
- http://www.robindestoits.org/_a599.html
- http://www.robindestoits.org/_a596.html
- http://www.robindestoits.org/_a589.html
- http://www.robindestoits.org/_a587.html
- http://www.robindestoits.org/_a484.html
- http://www.robindestoits.org/_a590.html

L'avis de l'OMS sur l'EHS est clair :
« QU'EST CE QUE L'HYPERSENSIBILITE ELECTROMAGNETIQUE
La HSEM est caractérisée par divers symptômes que les individus touchés attribuent à l'exposition aux CEM. Parmi les symptômes les plus fréquemment présentés, on peut mentionner des symptômes dermatologiques (rougeurs, picotements et sensations de brûlure), des symptômes neurasthéniques et végétatifs (fatigue, lassitude, difficultés de concentration, étourdissements, nausées, palpitations cardiaques et troubles digestifs). Cet ensemble de symptômes ne fait partie d'aucun syndrome reconnu.
La HSEM présente des analogies avec les sensibilités chimiques multiples (SCM), un autre trouble associé à des expositions environnementales de bas niveau à des produits chimiques. La HSEM, comme les SCM, se caractérisent par une série de symptômes non spécifiques, pour lesquels on manque d'éléments tangibles sur le plan toxicologique ou physiologique, ou de vérifications indépendantes. (...) »
(Aide mémoire 296 - Déc 2005)
http://www.robindestoits.org/_a315.html

Pour l'OMS, l'EHS n'est donc pas un trouble psychique. Le parallèle est fait avec la MCS (Chimico-sensibilité).
Or, pourquoi un corps ne pourrait pas réagir à un type de signal électromagnétique de même qu'il réagit à une substance chimique ? Le corps entier fonctionne en effet de manière électromagnétique, ce que démontrent d'ailleurs très simplement un encéphalogramme.

C'est pourquoi la HPA (Agence de Protection de la Santé anglaise) a reconnu l'électrosensibilité en 2005 :
http://www.robindestoits.org/_a150.html
De nombreux médecins dans le monde prennent également conscience de cette pollution et la dénoncent en raison des conséquences observées sur leurs patients :
- Ondes électromagnétiques et Santé : le Syndicat de la Médecine Générale contre l'Académie de Médecine - 21/04/2009
- Appel de La Haye : 50 médecins demandent de "réduire l'exposition aux champs électromagnétiques" - 08/04/2009
- Résolution de Venise - ICEMS - 06/06/2008
- Appel de Fribourg - 09/10/2002


D) les critiques des études ou avis qui nient l'EHS comme syndrome physiologique

On peut se contenter de dire que les dangers décrits ont également été démontré sur ces animaux :

-poulets, rongeurs :
http://www.robindestoits.org/_a329.html
- bovins :
http://www.robindestoits.org/_a509.html
http://www.robindestoits.org/_a1611.html
- cigognes :
http://www.robindestoits.org/_a344.html
- grenouilles :
http://www.robindestoits.org/_a1132.html
- rats :
http://www.robindestoits.org/_a606.html
http://www.robindestoits.org/_a1059.html
http://www.robindestoits.org/_a605.html
http://www.robindestoits.org/_a1059.html
http://www.robindestoits.org/_a177.html

Mais aussi :
- oeufs :
http://www.robindestoits.org/_a1287.html
- abeilles :
http://www.robindestoits.org/_a1229.html
http://www.robindestoits.org/_a445.html
- fourmis :
http://www.robindestoits.org/_a1716.html

Et que leurs symptômes sont les mêmes que ceux des humains électrosensibles, connu depuis les années 60 dans le monde militaire, utilisant les radars. Voir le « syndrome des micro-ondes » : http://www.robindestoits.org/_a228.html

La flore est également sensible aux effets négatifs de la téléphonie mobile (plants de tomates, écorces d'arbre...) :
- http://www.robindestoits.org/_a1353.html
- http://www.robindestoits.org/_a440.html

A moins de prouver un effet psychologique vécu par les animaux ou les végétaux (!), on ne peut disqualifier ces études et continuer de nier la sensibilité électromagnétique.

Le Docteur André Aurengo, qui nie les raisons biologiques de l'EHS et est administrateur d'EDF et jusqu'à 2010 le conseiller scientifique de Bouygues Télécom et membre de l’académie de médecine. Il a nié jusqu’à aujourd'hui les conséquences du nuage de Tchernobyl (voir : http://www.acro.eu.org/cp050506.html.
Il déclare : "Il n'y a aucun mécanisme dans le corps humain permettant la détection de ce type de champ électromagnétique, hormis l'effet de chaleur".
Cette déclaration correspond à un état de la science datée de la fin du XIXè siècle. M. Aurengo ignore une branche entière de la science : le bio-électromagnétisme, qui étudie l'ensemble des effets de l'électromagnétisme sur le vivant et en particulier les effets sur le cerveau émet différentes fréquences électriques selon l'état de conscience (éveillé, endormi...) qui démontre que les extrêmement basses fréquences de la téléphonie mobile, pulsées sur une porteuse micro-ondes, perturbent l’activité du cerveau.

Ce Professeur tente de répandre la rumeur selon laquelle les effets sanitaires de la téléphonie mobile ne sont pas étayés :
- il tâche de décrédibiliser le rapport Bioinitiative de 2007, qui est une compilation d'études n'ayant jamais été contestées mais dont la co-éditrice a un cabinet de conseil en champs électromagnétiques en Floride, ce qu'il appelle un conflit d'intérêt, alors que les étude sont déjà été publiées depuis plus de 10 ans !
- il publie une légende selon laquelle des gens se sont plaints de symptômes en face d'une antenne non encore activée.
- il brandit une étude isolée sur l'éléctrosensibilité mettant en avant l'effet nocébo des ondes de la téléphonie mobile. C'est l'étude Rubin et al (2005) qui a été répliquée en 2011 et a démontré l'effet neuronal sans lien psychologique : http://www.robindestoits.org/_a1467.html

Ses conflits d'intérêt sont tellement évidents (Bouygues Télécom, EDF : http://www.robindestoits.org/_a1040.html que s'il n'avait pas la crédibilité de l'Académie de Médecine, par laquelle il rédige des communiqués sur l'innocuité des antennes-relais (voir : http://www.robindestoits.org/_a1190.html ou qualifie l'appel des 20 cancérologues (http://www.robindestoits.org/Dangers-du-portable-l-appel-des-medecins-le-JDD-15-06-2008_a383.html « communiqué alarmiste », il n'aurait pas fait autant parler de lui.
Voir : Argumentaire du Pr Aurengo au laboratoire de France Télécom - "La licorne et le hérisson" - Déc 2010

Or, une fois que l'on sait le danger réel des ondes de la téléphonie mobile (y compris Wi-fi, Bluetooth, sans-fil DECT) et que l'on sait que les personnes qui nient ce danger sont inféodés à l'industrie, que faire ?
Que faire pour faire connaître la vérité ? Et bien ces arguments sont là pour vous en servir !
Que faire pour se protéger ? Si vous avez un portable, c'est très simple, utilisez le mode haut parleur quand vous le pouvez ou l'oreillette filaire (uniquement filaire). Désactiver le Wi-fi, remplacez vos sans-fil DECT de la maison par des filaires ou des sans-fils analogiques... et faîtes passer le message !

Si vous devez convaincre une administration, ces documents vous seront utiles pour bien comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT :
QUE FAIRE ? Le Pack Robin + la TROUSSE pour action !
Si vous souhaitez réunir un collectif pour vous opposer à une antenne-relais, qui sera par définition aujourd'hui supérieure à 0,6V/m, lisez ce document : Comment créer un collectif


---
ANNEXE :

Propositions pour rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique
Antennes-relais : ce que peuvent faire les Maires - Robin des Toits – 07/11/2011
Wi-FI : pourquoi c'est dangereux ? - Informer vos voisins par une affichette
LIVRE Gratuit du Dr Jean Pilette : 'Antennes relais de téléphonie mobile, technologies sans fil et santé' - 06/11/2008
Téléphone portable et cancer du cerveau - Le Journal de l'Institut Curie - Février 2012
"Cancers prioritaires à surveiller et étudier en lien avec l’environnement" - Synthèse de l'INVS - Juillet 2006
LES PESTIFERES DES TEMPS MODERNE" (sur l'électro-hypersensibilité) - Gunilla Ladberg - 2011

---
En pièce jointe, voir le dossier Wi-FI

---
Voir également :

- VRAI / FAUX sur la téléphonie mobile et le Wi-fi

dossier_wifi_pdf.pdf Dossier WIFI PDF.pdf  (1.02 Mo)


Robin des Toits
Lu 24970 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail




Rechercher...

Recevoir la Newsletter :

ABONNEZ-VOUS

Recevez, périodiquement, les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.



- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...

propositions_robin_2008_10_20.pdf Propositions_Robin.pdf  (72.65 Ko)


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème