Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Relation entre l'utilisation du téléphone portable et la qualité du sperme - Etude hongroise - Sept-Oct 2005



Y-a-t-il une relation entre l’utilisation du téléphone portable et la qualité du sperme ?

Auteurs : Fejes I, Závaczki Z, Szöllosi J, Koloszár S, Daru J, Kovács L, Pál

Affiliation : Unité d’andrologie, Département de médecine obstétrique et gynécologie, Université de Szeged, Hungry. fejesimi@yahoo.com

Résumé :
Cette étude a été menée afin de déterminer une relation possible entre l’utilisation régulière du téléphone portable et les différences de qualité du sperme humain. Le dossier médical des hommes dans la clinique de notre université a été agrémenté d’un questionnaire sur les habitudes d’utilisation de téléphone portable, y compris leur possession, le temps durant lequel l’appareil était en veille chaque jour, et la durée des appels journaliers. Les analyses de sperme ont été pratiquées avec des méthodes conventionnelles. Les statistiques ont été calculées à l’aide du logiciel de statistique SPSS. Notre étude s’est portée sur un total de 371 sujets. La durée de la possession d'un téléphone portable et du temps de communication téléphonique journalier correspondaient de manière négative avec la proportion de spermatozoïdes se mouvant rapidement (pour l’un la proportion était de r = 0,12 et pour l’autre r = 0,19), et de manière positive avec la proportion des spermatozoïdes se mouvant lentement ( r = 0,12 et r = 0,28). Les groupes transmetteurs haut et bas différaient également dans la proportion de spermatozoïdes se mouvant rapidement (48,7 % contre 4,06 %). L’utilisation prolongée du téléphone cellullaire peut avoir des effets négatifs sur les caractéristiques de la mobilité des spermatozoïdes.

Revue : Archives of andrology ISSN 0148-5016 CODEN ARANDR

Source : 2005, vol. 51, no5, pp. 385-393 [9 page(s) (article)] (32 ref.)

Lien Pubmed :
http://www.ncbi.nlm.nih.gov/sites/entrez?Db=pubmed&Cmd=ShowDetailView&TermToSearch=16087567&ordinalpos=1&itool=EntrezSystem2.PEntrez.Pubmed.Pubmed_ResultsPanel.Pubmed_RVDocSum

Etude complète :
http://www.hese-project.org/de/emf/WissenschaftForschung/Fejes_Imre/2005_cell_phone_use_and_semen_quality.pdf (fichier en pièce-jointe).


Version originale :

Titre : Is there a relationship between cell phone use and semen quality?

ABSTRACT : This study was conducted to determine a possible relationship between regular cell phone use and different human semen attributes. The history-taking of men in our university clinic was supplemented with questions concerning cell phone use habits, including possession, daily standby position and daily transmission times. Semen analyses were performed by conventional methods. Statistics were calculated with SPSS statistical software. A total of 371 were included in the study. The duration of possession and the daily transmission time correlated negatively with the proportion of rapid progressive motile sperm (r = -0.12 and r = -0.19, respectively), and positively with the proportion of slow progressive motile sperm (r = 0.12 and r = 0.28, respectively). The low and high transmitter groups also differed in the proportion of rapid progressive motile sperm (48.7% vs. 40.6%). The prolonged use of cell phones may have negative effects on the sperm motility characteristics.

---
Voir également :

- 'Effet de l’utilisation du téléphone portable sur l’analyse du sperme chez les hommes fréquentant le service infertilité de la clinique : étude d’observation' - jan. 2008

- 'Evaluation de l’effet de l’utilisation des téléphones portables sur la fertilité masculine' - Etude Polonaise - 2007

- Les effets des ondes électromagnétiques du téléphone portable sur la mobilité des spermatozoïdes humains : étude in vitro - Turquie - Oct. 2006

- 'Une étude montre que les radiations émises par les portables « grillent » le sperme' - News - 20/10/2008

- Portable: encore des preuves de sa dangerosité - le Journal de la Santé (Nouvel Obs), 11/02/2008

2005_cell_phone_use_and_semen_quality.pdf 2005_cell_phone_use_and_semen_quality.pdf  (97.39 Ko)


Robin des Toits
Lu 4045 fois

Dans la même rubrique :
1 2

épidémiologie | in vivo, in vitro


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème