Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Téléphonie Mobile : L'abus d'appels est dangereux pour la santé' - L'Humanité Dimanche du 24/04/2008

La téléphonie mobile représente un marché juteux pour les opérateurs. La rentrée d'argent s'est-elle fait aux dépens de notre santé ? Le principe de précaution n'est pas respecté alors que les études alarmistes sur les effets néfastes du portable sur notre organisme se multiplient...



Seize ans ! Cela fait maintenant plus de seize ans que le téléphone portable est entré dans nos vies. Et depuis, quelle joie de savoir que l'on peut joindre n'importe qui n'importe quand, mais pour dire n'importe quoi !
Entre 1996 et 2001, le marché de la téléphonie mobile a progressé de 72 % par an en moyenne. Si, à partir de 2002 cette croissance s'est quelque peu ralentie, on constate tout de même en France, aujourd'hui, que ce sont plus de 51 millions de personnes qui possèdent un téléphone mobile. Pour rajouter encore quelques chiffres, au troisième trimestre 2007, la durée des appels passés avec des portables a, pour la première fois, dépassé celle de ceux envoyés depuis les lignes fixes, avec 24 milliards de minutes. Quand on connaît le prix d'une minute de communication passées depuis un téléphone portable, on imagine facilement les sommes perçues par les opérateurs et l'importance du marché de la téléphonie mobile. Le développement des antennes relais et des technologies associées pour supporter cette hausse de croissance a-t-il été fait avec les précautions nécessaires...
Aujourd'hui, de nouvelles études montrent (une nouvelle fois ?) L'impact du téléphone mobile sur la santé, quelle heure n'est plus aux doute. Une méta-analyse récente (octobre 2007), c'est-à-dire une synthèse de plusieurs études, montrent qu'après l'utilisation d'un téléphone mobile pendant plus de dix ans, le risque de développer un gliome (tumeur maligne du cerveau) est multiplié par deux. Plus récemment (décembre 2007), une étude Israélienne a montré que les personnes utilisant un téléphone portable plus de vingt-deux heures par mois avaient un risque également multiplié par deux de développer cette fois une tumeur des glandes parotides (glandes salivaires situées sous la joue). Enfin des chercheurs de Clermont-Ferrand ont montré, en début d'année, qu'en exposant des plants de tomates à un champ électromagnétique identique à celui des portables pendant dix minutes, les tomates réagissaient comme si elles étaient stressées ou blessées.
Pour Étienne Cendrier, porte-parole de l'association Robin des toits, « il faut une véritable réglementation en matière de téléphonie mobile ». Loin de vouloir supprimer cette nouvelle technologie et revenir au téléphone filaire, l'association souhaite que les opérateurs fassent la loi sur les seuils d'exposition. « Les scientifiques indépendants recommandent un seuil d'exposition maximal de 0,6 volts par mètre alors qu'aujourd'hui les cellules commencent à 41 volts par mètre et ne prennent en compte que les effets thermiques de la téléphonie mobile. »
Mais il est plus dangereux encore que la téléphonie mobile. Les téléphones sans fil domestique ne sont pas exempts d'impacts sanitaires, de même que les installations informatiques de type Wi-Fi ou bluetooth, qui fonctionnent sur le même principe. Si l'on ajoute à cela le fait que les réseaux sans fil ont la fâcheuse tendance à traverser les murs, se libérer des fils est pratique certes, mais cela vaut-il le coût de prendre un risque pour notre santé... Ou celle des autres ?

Jérémie Bazart


---

Le point de vue de...
Étienne Cendrier
PORTE-PAROLE DE L'ASSOCIATION ROBIN DES TOITS

HD. Cela fait quelques années que vous alertez sur les dangers de la téléphonie mobile. Comment a évolué l'intérêt du public pour ce sujet ?
Étienne Cendrier. Nous recevons aujourd'hui beaucoup de soutien de la population. Le combat de l'opinion se gagne petit à petit. Nous disons que l'on peut avoir la technologie sans les soucis sanitaires. Seulement cela passe par une réglementation bien plus contraignante qu'elle ne l'est aujourd'hui. Par ailleurs, de plus en plus de personnes sont confrontées à des implantations d'antennes relais ou Wi-Fi. Ces questions constituent donc des inquiétudes quotidiennes...

HD. Comment voyez-vous exactement votre rôle ?
Étienne Cendrier.La Fondation Science citoyenne, par l'intermédiaire de son président, le biologiste Jacques Testart, et d'André Cicollela, a fait un énorme travail de fédération des alertes sanitaires. Je me considère donc, avec d'autres, comme un lanceur alerte. Nous sommes une anomalie dans le système, car nous sommes présents sur un terrain délaissé par l'Etat.

HD. N'est-ce pas le rôle du Grenelle de l'environnement de porter ces questions de risques sanitaires ?
Étienne Cendrier. Avec Ecologie sans frontières, nous avons fait des propositions aux Grenelle afin de mettre en place une réglementation qui rende compatible une technologie efficace et des seuils d'exposition garantissant la santé publique. Nathalie Kosciusko-Morisset soutenait notre proposition... Et puis plus rien. Les lobbys ont noyauté le Grenelle par l'intermédiaire, entre autres, de la Fondation S.anté radiofréquence, financée par les industriels de la téléphonie mobile. Des études montrent maintenant que la téléphonie mobile telle qu'elle existe est dangereuse. Il faut appliquer le principe de précaution. Même les assureurs l'ont compris. Dans le cadre de la téléphonie mobile, les compagnies d'assurance n'assurent plus en responsabilité civile les compagnies de téléphonie mobile pour ce qui est du risque sanitaire. Elles refusent d'assumer le risque financier et appliquent le principe de précaution pour leur argent alors que le risque sanitaire n'est pas couvert pour la société. Il faut arrêter de nous prendre pour des cobayes !

Entretien réalisé par J.B.

hd_24042008.pdf hd_24042008.pdf  (272.54 Ko)
hd_24042008_2.pdf hd_24042008_2.pdf  (385.7 Ko)


Robin des Toits
Lu 5694 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème