Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Téléphonie mobile et règlementation' - Lettre ouverte à Paris Habitat - 24/03/2009



'Téléphonie mobile et règlementation' - Lettre ouverte à Paris Habitat - 24/03/2009
PARIS HABITAT-OPH
Précédemment OPAC de PARIS
21 bis rue Claude Bernard
75253 PARIS Cedex 05

LETTRE OUVERTE
A l’attention de Monsieur Pierre-René LEMAS

Objet : Téléphonie mobile


Monsieur,

L’Association Nationale Robin des Toits a le regret de contester la quasi totalité de votre courrier du 23 Février 2009.

Ni l’OPAC de Paris, ni sa version actuelle nommée PARIS HABITAT-OPH, n’ont jamais respecté la réglementation en vigueur.

Votre Organisme a signé de fort nombreux contrats d’implantation d’antennes-relais sans imposer aux opérateurs le respect du seuil maximal légal d’exposition qui est de 3 V/m – Voir pièces jointes – Chaque fois que des mesures réelles, c’est-à-dire de source indépendante des opérateurs, ont été effectuées, elles ont fait apparaître des chiffres pouvant monter jusqu’à 10 ou 12 V/m. Or la toxicité sanitaire commence au-dessus de 1 V/m.

Votre Organisme a reçu depuis longtemps tous documents indiscutables à ce sujet. Par nos soins.
De plus, à l’occasion de ces implantations, votre Organisme n’a en règle générale pas procédé à une information réelle et claire des locataires. Alors qu’il le doit.

C’est travestir les faits de dire que la Charte de Paris limite l’exposition à 2 V/m. Le seuil de la Charte et les mesures effectuées dans ce cadre sont à ce point dénués de validité qu’ils ne sont même pas répertoriés sur le site Cartoradio de l’ANFR Votre proposition de mesures contradictoires, que votre Organisme a refusées à plusieurs reprises, est aujourd’hui obsolète et même anachronique car beaucoup trop tardive et sans rapport avec l’état présent de la situation.

Votre Organisme a en mains des rapports d’expertises signés d’un expert européen et votre seule réponse a été de les faire examiner par le S.E.U., service municipal qui n’est même pas titulaire de l’agrément COFRAC.

Notre Association a tenté au cours de diverses rencontres pendant plus d’un an de vous faire reconnaître les évidences. Sans succès.
Toutes informations et tous documents vérifiables ont été fournis par notre Association aux décideurs de votre Organisme. Dire qu’ils n’étaient pas informés ne leur sera pas possible. C’est pour une raison limpide que nous employons à dessein le terme de décideurs et non celui de responsables.
Votre Organisme sait parfaitement que la seule solution du problème est d’imposer aux opérateurs le seuil maximal de sécurité sanitaire à 0,6 V/m. Il en a la possibilité légale. Ce que Monsieur BAUPIN a récemment confirmé.

Mais votre Organisme tente de s‘abriter derrière des sources officielles, ICNIRP, AFSSET, OMS, dont le discrédit est aujourd’hui public.
En l’absence de toute autre solution, il en résulte que les Associations de locataires ont constitué des dossiers d’action en Justice et que plusieurs d’entre eux vont être incessamment lancés.
Seule l’imposition du seuil de sécurité sanitaire aux opérateurs, décision qui est pleinement à la portée de votre Organisme, pourrait suspendre ces actions.
En son absence, il faudra, nous le craignons, attendre les décisions de Justice qui aujourd’hui sont de plus en plus prises en faveur des victimes.
Vous ne pouvez ignorer qu’à l’occasion du Colloque du 23 Mars 2009, le Sénat, en la personne de plusieurs représentants, s’est associé à l’Appel de cinq sommités scientifiques internationales, qu’il avait invitées, qui ont confirmé que les attaques de la santé sont établies sur le plan scientifique.

Veuillez agréer, Monsieur, l’expression de nos sentiments distingués.


Robin des Toits

P.J. :
- Rapport BioInitiative – 4 pages
- Compatibilité Electromagnétique - 1 page
- Avis à signataires - 1 page
- Discrédit public de l’OMS – 1 page
- Fuite des assurances – 1 page
- Lettre élues, élus, Jugement de Versailles – 2 pages
- Jugement de Carpentras – 1 page

---
Nous publierons prochainement le courrier de Paris Habitat reçu le 23/02 dernier.

paris_habitat_2009_03_24.pdf PARIS_HABITAT_2009_03_24.pdf  (67.9 Ko)


Robin des Toits
Lu 3032 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Nos communications | Interviews


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème