Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Téléphonie mobile : les ondes pointées du doigt " - Bien Public - 02/06/2011

santé. Un collège d’experts internationaux rassemblés à Lyon sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé met en garde les utilisateurs.



L’utilisation du portable avec un kit mains libres pour les appels fait baisser le risque d’exposition de 10 fois. Photo Julien Dromas
L’utilisation du portable avec un kit mains libres pour les appels fait baisser le risque d’exposition de 10 fois. Photo Julien Dromas
Un risque cancérogène vient d’être établi dans l’utilisation du téléphone portable. Une véritable avancée pour le collectif Pour la vie-Bourgogne...

Étude. Une étude menée en 2004 avance le chiffre d’une augmentation de 40 % du risque de gliome chez les gros utilisateurs de téléphone portable. Collectif. A Dijon, le collectif Pour la vie-Bourgogne regroupe des dizaines de personnes électrosensibles. Prévention. Le Centre international de recherche sur le cancer recommande de réduire l’exposition aux champs électromagnétiques des portables.

À Dijon, Christiane Esteve a découvert son électrosensisilité à la suite de l’utilisation du téléphone portable d’un ami. « À chaque fois, cela me donnait mal à la tête. » Autant dire que celle qui est devenue porte-parole du collectif Pour la vie-Bourgogne, structure dont la création a été initiée par Robin des Toits, a été heureuse d’apprendre que mardi, un groupe d’experts réuni à Lyon sous l’égide de l’Organisation mondiale de la santé, a classé es champs électromagnétiques émis par les téléphones mobiles, comme « pouvant peut-être être cancérogènes chez l’homme ». « C’est un premier pas de la reconnaissance de notre souffrance! », a souligné la représentante du collectif, rassemblant110 personnes, la plupart électrosensibles, mais aussi 25 professionnels de santé.

Toute la téléphonie

« C’est toute la téléphonie mobile qui rend les gens électrosensibles », souligne-t-elle. « Pendant longtemps, on nous a pris pour des personnes ayant des problèmes psychologiques(...). En décembre dernier, nous avons déposé une plainte contre X auprès du procureur de la république du tribunal de grande instance de Dijon, pour réclamer le remplacement du service d’émissions du type Wimax par une distribution filaire. (...) Mais notre combat concerne toutes les technologies sans fil: téléphones portables, téléphones sans fil, consoles de jeu sans fil, compteurs d’eau radio relevés, blue tooth, puces RFID, écoutes bébé, antennes relais, wi-fi... »

La porte-parole dijonnaise souligne que le projet de résolution du 11 avril de l’Assemblée parlementaire du conseil de l’Europe, publié le 6 mai dernier, recommande aux états membres de « réduire l’exposition aux émissions de la téléphonie mobile, surtout pour les enfants, en raison du risque plus élevé de tumeurs cancéreuses de la tête ». Le document reconnaît en outre l ’existence médicale spécifique de l’Electrohypersensibilité (EHS) et préconise aussi de nombreuses mesures comme celle d’inscrire sur les appareils des informations sur les dangers. « Un professeur et un chef d’entreprise dijonnais , ainsi qu’un Saône-et-Loirien, sont partis s’installer dans une zone moins couverte qu’ici », explique la porte-parole. Et de préciser que le professeur dijonnais, ayant fondé l'an dernier l association Une terre pour les électrohypersensibles essaie d’obtenir une terre dans la Drome, pour créer une zone blanche, préservée des ondes électromagnétiques.

« L’usage du téléphone portable reconnu comme pouvant être cancérogène, c’est pour nous une avancée! Nous avons été pris pour des hurluberlus jusqu’à ce que le professeur Dominique Belpomme, président de l’Association de recherche thérapeutique anticancéreuse, réalise des analyses urinaires, sanguines, et des électroencéphaloscans sur des personnes électrosensibiles. Ces travaux ont permis d’affirmer qu’il y avait des atteintes graves à la santé, à cause des ondes électromagnétiques. »

---
Source : http://www.bienpublic.com/fr/accueil/article/5188043/Telephonie-mobile-les-ondes-pointees-du-doigt.html
Anne-François Bailly a.bailly@lebienpublic.fr

Robin des Toits
Lu 1265 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème