Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Témoignage sur l'électrohypersensibilité" (EHS) - ISRAEL - 05/07/2012



"Témoignage sur l'électrohypersensibilité" (EHS) - ISRAEL - 05/07/2012
Yediot Aharonot, un des principaux journaux  en Israël a publié le 15 juin 2012 un article écrit par le journaliste Smadar Shir et le photographe Nadan Neuhaus, " Victime de Radiation", dans lequel Dafna Tachover, une avocate habitant aux USA,  témoigne de son électrohypersensibilité.  Suite à la publication de l’article, l’émission de radio classée numéro un en Israël, « Osim Tyohoraim » a présenté une interview de Dafna par téléphone  le 18 juin.  Choquée par l’afflux de réponses des auditeurs après l'’interview, et  estimant de son devoir de journaliste d’exposer cette maladie cachée, Yael Dan, l’animatrice de l’émission, a décidé de lancer en Israël  une campagne nationale sur l'’EHS.  « De nombreuses personnes nous ont appelés pour dire qu’elles aussi en souffrent.  Nous avons pris l’initiative d’enquêter sur cette maladie, de l’étudier, et de présenter les témoignages de ces personnes car c’est notre devoir. » (A noter dans la traduction:  l’EHS est une intolérance aux champs électromagnétiques, cependant nous avons référé à l’EHS dans le texte comme une « maladie ».)

Au passé, Dafna était très heureuse.  Après des années de travail comme dirigeante dans une compagnie d’investissement à Manhattan, elle a épousé le Dr Richard Stein, médecin et scientifique, nommé chercheur à l'’Université de Princeton.  Ils y ont déménagé et espéraient fonder une famille.  Le premier projet de Dafna était d’établir une étude d’avocats.  Pour cela, il lui fallait un ordinateur portable.  Le jour où elle a commencé à l'utiliser, toute sa vie a basculé.

Elle s’est transformée en une handicapée qui ne supportait plus la présence d’autres êtres humains.  Il lui a fallu renoncer à son métier car elle ne pouvait pas aller aux tribunaux qui sont équipés de Wi-Fi, ni prendre le train ou rester à côté des personnes qui utilisaient leurs portables. Quand elle a vu que sa maladie rendait son mari malheureux, elle s’est séparée de lui, et a renoncé à son rêve d’être mère.  Elle vit de son épargne.  Depuis son divorce, elle n’a plus d’assurance maladie.

Le message de Dafna est:  soyez audacieux et courageux, parlez, faites valoir vos droits et ceux des autres.  La plupart des gens savent qu’il y a quelque chose de nocif dans cette technologie et ils vous écouteront.  Beaucoup ont des symptômes qu’ils ne comprennent pas et veulent savoir.  Personne ne peut nous oter nos droits.  La science et la justice sont de notre côté.  Voir le blog de Dafna, « EHS Fights Back ».

Voici la transcription de l’interview de Dafna Tachover par Yael Dan:

Yael:  “Il paraît que de nombreuses personnes souffrent d’une sensibilité  à la radiation électromagnétique. Elles sont obligées de vivre en isolation, loin des antennes, des téléphones mobiles, des ordinateurs portables ou d’Internet sans fil (Wi-Fi) car toute cette technologie cause des symptômes sévères et intolérables.  Maître Dafna Tachover habite une maison isolée dans les montagnes d’une réserve naturelle au nord de New York.…

Yael:  Quand avez-vous découvert que vous étiez malade?

Dafna :  Cela a commencé le 19 juillet 2009.  Jusqu’à cette date, je ne considérais pas les dangers de la radiation.  J’avais deux téléphones mobiles,  pas de réseau fixe. J’'ai eu une connexion sans fil à mon ordinateur portable pour me permettre de travailler n’importe où sur Internet, et j’y travaillais 14 heures par jour.

Yael:  Quel âge avez-vous ?

Dafna:  39 ans.

Yael:  Et qu’avez-vous découvert ?

Dafna :  Un jour j’ai acheté un nouvel ordinateur portable.  Quand j'ai commencé à l'utiliser, j'’ai éprouvé des sensations étranges.  J'ai commencé à sentir des picotements dans les mains et les pieds.  J’ai pensé que  l’ordinateur était défectueux.  “Sans conséquence,”  me suis-je dit.  “Je le rendrai demain et je prendrai un autre modèle. »  Le lendemain, je l’ai échangé.  Le deuxième ordinateur était aussi « défectueux » et de nouveau, les symptômes bizarres se sont manifestés.   

Yael : Pourriez-vous décrire les symptômes ?  Que ressentiez-vous?

Dafna :  Je sentais que je ne pouvais pas respirer, mon cœur  battait fort, je me sentais incapable de penser, comme si quelqu’un avait bloqué mon cerveau.  Mon mari me parlait et je ne comprenais pas ce qu’il disait. Il me  parlait, et quelques secondes après,  j’avais oublié ce qu'’il avait dit.  J’avais la sensation que quelqu’un m’étouffait, que je ne pouvais pas respirer, mon visage chauffait et j’avais des bouffées de chaleur sur tout le corps, des sensations très bizarres.  Quand je m’éloignais de l’ordinateur, je me sentais mieux, mais quand j’y revenais, les symptômes recommençaient.  Puis tout d’un coup, je ne pouvais plus toucher mon téléphone mobile, je ne pouvais même pas le tenir à la main.

Yael:  Quel téléphone utilisez-vous pour nous parler?

Dafna :  J’utilise un réseau fixe.  Il se trouve à 40 cm de mon corps et je ne peux utiliser qu’un téléphone mains libres.  Je ne peux rien mettre dans les oreilles.  Si je mets quoi que ce soit près des oreilles, je ressens comme si quelqu’un me perçait le cerveau.  C’est hors de question d'utiliser un téléphone mobile.

Yael:  Comment êtes-vous affectée par cette découverte?

Dafna :  Vous voulez dire ce qui se passe quand vous découvrez que soudainement vous ne pouvez pas vivre dans notre monde sans fil ? Quand vous êtes sensible à ce monde et que vous n’avez pas un endroit pour y vivre, ni pour dormir ?  Les troubles de sommeil sont très courants.  Les personnes EHS ne peuvent pas dormir dans un endroit où se trouve de la radiation.

Yael:  Vous n’avez pas d'ordinateur chez vous?

Dafna :  Maintenant, je peux en utiliser un.  J'’ai un ordinateur de bureau qui n’est pas connecté au Wi-Fi, mais avec une connexion Internet filaire.  L’appareil se trouve loin de moi.  Pendant deux ans, je ne pouvais pas toucher l’ordinateur mais maintenant je vais mieux car je me suis éloignée d’un environnement avec radiation, ainsi mon corps va mieux lentement.  Je ne peux pas travailler sur l’ordinateur toute la journée et pas tout le temps.  Il y a des jours où je me lève le matin et ne peux pas du tout toucher l’ordinateur.  Mais, en général, maintenant je peux l’utiliser, cependant il y a de nombreuses personnes avec l’EHS qui ne le peuvent pas.

Yael:  Est-ce que tous les appareils électriques vous causent les mêmes sensations ?

Dafna :  Pas tous et pas tout le temps.  Mais on sait qu’une fois que vous avez cette maladie, et d’habitude c’est causé par la radiation sans fil, vous devenez aussi sensible à ce que nous appelons les basses fréquences, ce qui inclut des appareils ménagers.  Par exemple, j’ai des problèmes sévères avec le réfrigérateur.  Quand j’étais très malade, je ne pouvais pas tolérer la lumière mais maintenant je le peux.  Quand vous avez cette maladie, votre vie devient impossible.

Yael:   Est-ce que cette maladie a un nom?

Dafna :  Plusieurs :– « Intolérance aux champs électromagnétiques », électrohypersensibilité ou EHS.  Il m’est important de souligner que ce n’est pas une sensibilité.  C’est l’'intolérance du corps à la radiation.  Le corps humain n’'est pas fait pour soutenir cette radiation.  Ce n’est pas une « maladie » . C’est la radiation qui a blessé mon corps.

Yael:  Est-ce que c’est la radiation qui a causé cette maladie ou aviez-vous une sensibilité innée ?

Dafna :  C’est la radiation qui a blessé mon corps.  Je peux sentir de la radiation qui est un million de fois plus faible que les normes courantes. Moi, je peux ressentir la radiation, mais tous les corps humains sont  aussi affectés par la radiation.  La différence entre moi et ceux qui ne sont pas encore tombés malades c'’est que je la sens mais eux ne le peuvent pas.

Yael:  A-t-il fallu du temps pour être diagnostiquée ? Comment avez-vous réagi à cette nouvelle – que vous ne pouviez pas vivre dans ce monde ?

Dafna:  Quand les symptômes sont apparus, j’ai su qu’il avait quelque chose à voir avec l’électricité et le sans fil.  En trois semaines, j’ai changé cinq fois d’ordinateur portable.  Il a fallu cinq mois et dix médecins  avant de comprendre que ce que j’éprouvais était une maladie reconnue et qu’elle avait un nom, l’électrohypersensibilité ou l’'EHS.

Yael:  Qu’avez-vous appris de cette condition?  Quelles personnes en sont atteintes et quelle est sa prévalence ?

Dafna:    Des études montrent une prévalence de 3 à 19%. 

Yael:      Ca semble impossible qu’après tout ce temps, c’est la première fois que j’entends parler de cette condition.

Dafna:     C’est aussi ce que je pensais, puis j’ai compris pourquoi :  j’ai vu comment les gens avec EHS vivent dans leurs voitures et dans les bois sans pouvoir en parler.  Leur condition est niée et quand ils consultent,  les médecins leur disent que c’est psychologique ou mental, ce qui est ridicule, ou qu’ils ont peur de la technologie.

Yael:     On vous l’a dit?  Que vous souffrez d’une maladie mentale ?  

Dafna:     Non. En fait, le premier médecin que j’ai consulté, une cardiologue, m’a dit qu’elle a des nausées quand elle utilise son ordinateur portable.  Un médecin ignorant m’a dit que peut-être je devrais voir un psychiatre.  Le problème c’est que les médecins ne comprennent pas le sujet  des CEM (champs électromagnétiques).  Quand vous consultez un médecin et qu’il ne sait pas ce que vous avez, il vous dit que c’est mental ou psychologique. C’est dérangeant car de nombreuses personnes souffrent des symptômes et ne peuvent pas savoir que leurs maux de tête, leurs palpitations cardiaques et beaucoup d’autres troubles sont causés par la radiation.  Si on le leur avait dit, très vite elles auraient pu se protéger et contrôler si oui ou non c’est la radiation qui cause leurs symptômes.

Yael:  Ce que vous dites c’est que vous et les gens comme vous vivent en entière isolation, sans gadgets électroniques et même vivent dans une voiture ?

Dafna:    J'ai vécu dans ma voiture pendant sept mois.  Je ne pouvais être nulle part ailleurs, donc je vivais dans ma voiture.  Je ne pouvais pas être dans une maison ou nulle part ailleurs.

Yael:     Il vous en a coûté votre mariage.

Dafna:     Oui, et ma capacité d’avoir des enfants. Cela a détruit ma vie.

Yael:        Vous vivez seule, complètement seule dans les bois?

Dafna:     Oui, au milieu des bois.  Moi et les ours.

Yael:       Vous n’avez pas peur de la nuit?

Dafna:    Quand vous n'avez pas de choix, vous vous habituez aux choses que vous ne pensiez jamais être capable de faire. 

Yael:       Quel contact avez-vous avec le monde?

Dafna:     Téléphone et Internet, c’est à dire, quand je travaille sur l’ordinateur.

Yael:    Je comprends que vous êtes un cas extrême et qu’il y a des niveaux différents, et que vous dites que beaucoup de gens sont malades.   

Dafna:     Exactement.  Il y a de niveaux variés de sensibilité.  Je suis très sensible et je peux détecter le Wi-Fi à une distance de 100 mètres.  Aussi étrange que cela puisse être, et il y beaucoup de témoins, je peux même détecter les avions car je sens leur radar.  Mais il y a des gens avec moins de sensibilité,  ils ont seulement des maux de têtes et ils peuvent être dans un endroit où se trouve le Wi-Fi pendant plusieurs heures.

Yael:       Vous ne pouvez pas être dans les endroits avec le Wi-Fi et probablement, vous ne pouvez pas aller dans un restaurant ou n’importe où.

Dafna:    Je ne peux même pas aller dans la rue.  Je vais au supermarché une fois par mois.  Mais il y a des fois où je ne peux pas entrer dans un supermarché.

Yael:      Avez-vous considéré de retourner en Israël? 

Dafna:     Immédiatement après avoir découvert cette maladie,  je suis retournée en Israël – pour  voir si j’y serais mieux.  Cependant, dès mon arrivée en Israël, j’ai remarqué pour la première fois que je réagissais aux antennes.  J’étais à Ashod, je conduisais, et soudainement, je n’étais plus capable de tenir le volant et j’ai eu une douleur extrême à la tête.  J’ai  levé la tête et j’ai vu ces languettes blanches sur le centre commercial.  J’ai demandé à ma mère ce que c’était et elle a dit que ce sont des antennes de la téléphonie mobile.  Je pleurais et tout ce que je pouvais dire c’était, « Pour l’'amour du ciel, il y des enfants ici. »  Depuis ce jour-là, ma vie s'est effondrée.  Mon corps s’est déterioré au niveau de la radiation en Israël. Dans l’appartement de mes parents, je vivais par terre.  Quand j’étais sur le lit,  j’avais des douleurs insupportables et tout ce que je voulais c’était simplement mourir.  Je n’exagère pas.  J’ai toujours été une athlète, je suis une femme forte qui ne prend pas de médicaments et soudainement, j’avais de si fortes douleurs que je ne pouvais pas les décrire.  Je me rappelle mon père disant à ma mère qu’il ne croyait pas me revoir en Israël.  C’était pénible à entendre.

Yael:       Est-ce qu’ils viennent vous voir?

Dafna:     Oui, quand j’ai eu besoin de trouver une maison, mon père est venu pour m’aider car je ne peux pas conduire sur les routes.  C’était une situation impossible.  Parmi les 500 maisons que nous avons contrôlées, nous n’en avons trouvé qu’une que je pouvais tolérer.

Yael:      Ce que vous dites, c’est que c’est une maladie qui arrive soudainement, que vous n’êtes pas née avec.  Qui est atteint ?   

Dafna:     Ce qu’on ne sait pas c’est qu’on effectue une étude qui cherche les marqueurs physiologiques pour cette condition.  Quelques scientifiques, y compris le Lauréat du Prix Nobel pour la découverte du virus HIV, effectuent ces recherches.  Cette recherche a donné des résultats choquants.  Après avoir examiné presque mille personnes avec EHS, on a découvert que la barrière hémato-encéphalique (BHE) a été rompue.  Cela veut dire que la barrière rompue,  les toxines entrent dans le cerveau.  Ce qui dérange c’est que depuis les années 80, on savait que cette radiation pouvait rompre la BHE, et cette connaissance est actuellement utilisée pour endommager la BHE des gens atteints d’un cancer au cerveau, afin de permettre à la chimiothérapie de l’atteindre.  Il y a un vingtaine de publications qui montrent que la radiation peut rompre cette barrière.

Yael:       Qu’aimeriez-vous nous dire?

Dafna:    Si, avant être atteinte de cette maladie, j’avais su ce que je sais maintenant, je n’aurais jamais touché à cette technologie.  Je savais que tout ce qu’il fallait faire, c’était aller sur Internet et regarder, mais comme d’autres personnes, je ne l’ai pas fait, et maintenant ma vie est ruinée.  Donc, ce que je souhaite dire aux auditeurs c’est d’aller sur Internet, vérifier les faits et si "quelq'un" vous dit que cette technologie n’est pas nocive, vérifier combien d’argent "il" reçoit de l’industrie.  Il n’y a absolument aucun doute que cette technologie est nocive, très nocive.  Plus important, ne permettez pas au Ministère de l’Education d’installer le Wi-Fi dans les écoles de vos enfants.  Ne permettez pas à vos enfants d’utiliser les Smartphones ou iPads.  Je ne veux pas utiliser des mots trop forts, mais cette technologie vous tue et tue vos enfants.

Yael:      Comprenez-vous que vous êtes une seule voix dans le désert ?

Dafna: Je ne suis pas une seule voix. Suite à l’'article dans Yediot, en une seule journée, plus de 500 personnes ont lu l’article sur mon blog. J’ai reçu beaucoup de réponses de gens d’Israël qui jusqu’à ce jour n’admettaient pas cette maladie. Ils m’ont appelée. Je connais en Israël une enseignante en informatique qui souffre d’EHS, qui est malade et qui vit dans sa voiture. Les parents dont les enfants commencent à être atteints de symptômes après l’installation du Wi-Fi dans leur école m’ont contactée. Les gens n’en parlent pas. Il y a quelques jours ma soeur m’a appelée et m’a dit qu’elle a une amie qui souffre des mêmes symptômes que moi, qu’elle consultait un médecin après l'autre et ne comprend pas ce qui se passe. Je connais un ingénieur en aéronautique qui, il y a quelques semaines, a décidé de ne plus cacher son EHS et a découvert que deux de ses meilleurs amis en souffrent aussi.

Yael:       Je vous promets que je vais contacter les gens en Israël et leur faire prendre conscience de cette maladie.  Merci beaucoup et nous restons en contact avec vous.

Dafna:     Merci beaucoup.

Yael :       Nous serons heureuses si les auditeurs nous appellent pour partager leurs témoignages.

20 minutes après l’interview:  Yael:  Beaucoup de gens nous ont appelés pour nous dire qu’ils souffrent aussi de cette maladie et nous allons prendre la responsabilité de nous informer, d’enquêter et de présenter leurs récits, comme notre devoir.  Nous allons le faire dans les jours, les semaines, et les mois à venir.

(Traduit de l'anglais par Meris Michaels et Méline Blanc)


Robin des Toits
Lu 1465 fois

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème