Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"UFC-Que Choisir saisit le Conseil d'Etat sur les compteurs Linky" - Le Monde Informatique - 25/04/2012



"UFC-Que Choisir saisit le Conseil d'Etat sur les compteurs Linky" - Le Monde Informatique - 25/04/2012
L'association de consommateurs a déposé une demande d'arrêt du déploiement du compteur électrique Linky auprès du Conseil d'état. Cet équipement présenterait trop de lacunes par rapport aux bénéfices censés apporter.

L'UFC-Que Choisir a saisi le Conseil d'Etat afin qu'il annule la généralisation des compteurs Linky, appelé fréquemment « compteur intelligent » et diffuse un « vrai/faux » sur celui-ci. L'Association rappelle qu'il y a certes des négociations entre ERDF et la FNCCR (Fédération nationale des collectivités concédantes et régies), une fédération qui réunit les collectivités locales organisatrices des services publics de l'énergie (électricité et gaz), de l'eau (eau potable et assainissement) et de l'environnement (gestion et tri des déchets). Mais ces négociations ne portent que sur la propriété du compteur et non sur son déploiement. Juridiquement, la généralisation des compteurs est actée depuis l'arrêté du 4 janvier 2012.

Pour l'UFC, le débat actuel masque le vrai problème : en l'état, le compteur Linky ne répond pas aux exigences normatives européennes et nationales, et, en conséquence, n'est pas au service des consommateurs pour une meilleure maîtrise de leur consommation énergétique ni de leur budget.

Les 3 défauts de Linky

Le compteur Linky, souffrirait de 3 carences majeures : l'absence d'évaluation probante préalable ; l'absence d'affichage déporté et la privatisation de l'accès aux données essentielles de consommation. L'UFC estime que la décision de généralisation du compteur a été prise bien que les objectifs assignés aux expérimentations menées en Touraine et à Lyon n'ont pas été atteints.

Le planning des poses n'aurait pas été tenu et de nombreuses défaillances techniques auraient été relevées. Les compteurs sautaient un peu trop facilement et la télé-transmission des données ne se faisait pas. Au-delà de ces difficultés techniques, l'impact sur la maîtrise de la demande énergétique n'a pas été évalué.

De plus, contrairement aux exigences européennes et aux promesses du Grenelle, les compteurs communicants ne permettraient pas aux consommateurs de « mieux connaître leur consommation d'énergie en temps réel et ainsi de la maîtriser ». Pour ce faire, il est indispensable de disposer, dans l'espace de vie, d'informations en temps réel sur sa consommation ainsi qu'un bilan de sa consommation, c'est ce que l'on appelle l'affichage déporté.

Une facture salée pour le consommateur

Enfin, l'UFC rappelle qu'en vertu de la loi, les données de comptage relèvent d'une mission de service public incombant à ERDF. Pourtant, l'UFC relève que l'arrêté a délégué la gestion de ses données aux fournisseurs ne garantissant pas l'accès de tous à ses informations. De même, malgré l'engagement gouvernemental d'une gratuité pour les consommateurs, l'UFC rappelle que le décret de 2010 prévoit que les consommateurs paieront le compteur Linky via le TURPE (le tarif d'utilisation du réseau public d'électricité). Le coût de l'appareil et de son installation est particulièrement élevé.

L'UFC avance le chiffre de 120 euros à 240 euros par compteur, voire selon les récents chiffres d'EDF, de 200 à 300 euros. Et le compare avec les exemples étrangers : 80 euros en Italie, où ce dernier est financé par le fournisseur Enel. L'UFC en déduit que ces compteurs sont conçus essentiellement dans l'intérêt du gestionnaire de réseau et des fournisseurs d'énergie, et peu dans celui des consommateurs. Conséquence, l'UFC-Que Choisir a saisi le Conseil d'Etat d'un recours pour excès de pouvoir contre l'arrêté de généralisation du Linky et a établi une fiche sur les dix « on-dit » les plus souvent avancés sur le compteur Linky et ses fonctionnalités.

---
Source : http://www.lemondeinformatique.fr/actualites/lmi/lire-ufc-que-choisir-saisit-le-conseil-d-etat-sur-les-compteurs-linky-48673.html?utm_source=mail&utm_medium=email&utm_campaign=Newsletter

Robin des Toits
Lu 1542 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Compteurs dits "intelligents" (eau, gaz, électricité...) | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème