Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Une étude brésilienne associe le cancer au rayonnement des antennes de téléphonie mobile" - 09/07/2010



Le rayonnement électromagnétique émis par les antennes relais de téléphonie mobile est associé à l'apparition de certains types de cancers, selon une étude de recherche brésilienne.

L'étude a établi une relation directe entre les morts par cancer à Belo Horizonte, troisième ville du pays, et les antennes du réseau de téléphonie mobile, a t-elle informé aujourd'hui sur son site Ciencia Hoje, le portail d'actualités de la Société Brésilienne pour le Progrès de la Science.

La recherche fut réalisée par des scientifiques de l'Université Fédérale de Minas Gerais (UFMG), Etat du sud-est du Brésil dont la capitale est Belo Horizonte.

Les résultats constituent une alerte dans un pays dans lequel, selon les dernières données disponibles, au moins une personne possède un téléphone portable dans 82% des foyers.

Selon l'ingénieure Adilza Condessa Dode, chercheuse à la UFMG et coordinatrice de l'étude, l'exposition constante des utilisateurs de téléphone portable au rayonnement électromagnétique émis par l'appareil et par les antennes n'est pas aussi sûre que l'indiquent d'autres études.

Selon l'étude, plus de 80% des personnes qui meurent à Belo Horizonte de certains types de cancer spécifiques vivent à moins de 500 mètres de distance des 300 antennes de téléphonie mobile identifiées dans la ville.

Selon la chercheuse, entre 1996 et 2006, 4 924 personnes sont mortes à Belo Horizonte, victimes de cancers qui peuvent être provoqués par des rayonnements électromagnétiques, comme les tumeurs de la prostate, des seins, du poumon, des reins et du foie.

Après avoir localisé sur la carte de la ville les 300 points d'installation d'antennes du réseau de téléphonie mobile, la chercheuse a découvert que 80% de ces victimes vit à moins de 500 mètres de distance d'un de ces points.

Selon les calculs de la chercheuse, le niveau de rayonnement dans les lieux où se trouvent les antennes dépasse les 300 Ghz qui sont considérés comme le niveau maximum selon la loi brésilienne de 2009.

"Ces niveaux sont déjà très élevés et dangereux pour la santé humaine. Plus on vit près d'une antenne, plus l'intensité du champ électromagnétique est élevé", assure Dode.

"La puissance émise par le portable est continue et aggravée par la position des antennes, qui sont dirigées vers le cerveau des utilisateurs", dit-elle.

L'ingénieure affirme que la législation qui établit des limites d'émission de rayonnement électromagnétique n'obéit pas à des critères de santé mais à des intérêts industriels, économiques et technologiques.

Dode cite des pays comme la Suisse et l'Italie avec des législations plus restrictives et suggère que chaque municipalité brésilienne établisse les limites qu'elle considère adéquates.

"Il s'agit d'une précaution. Je crois que nous l'obtiendrons seulement avec une mobilisation sociale. Nous ne pouvons pas rester à attendre un changement de la loi", dit-elle.

Comme la législation ne garantit pas la santé de la population, l'ingénieure suggère que les usagers utilisent seulement les portables pour des appels d'urgence et qu'ils donnent une préférence aux messages écrits sur les conversations.

Elle recommande également l'utilisation du portable avec kit oreillette, pour maintenir l'appareil loin du corps, et que l'on interdise l'utilisation des mobiles par les enfats et dans les lieux comme les écoles et les hôpitaux. (Xinhua).

---
Source : http://spanish.peopledaily.com.cn/31614/7059105.html

---
Voir également :

- Etudes scientifiques > épidémiologie

gsm_etude_bresil_research_017p_pour_rt_09112012_1.pdf GSM-Etude-Bresil-research-017P-pour-RT-09112012.pdf  (12.2 Mo)


Robin des Toits
Lu 7656 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Avis scientifiques | Analyses et commentaires scientifiques


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème