Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"Une proposition de loi pour encadrer les antennes relais" - Univers Freebox - 29/04/2013



Le député socialiste Jean-David CIOT vient de déposer une proposition de loi relative à la régulation de l’installation des antennes-relais de téléphonie mobile. Pour ce député "l’installation sur le territoire national, des 157 000 antennes-relais GSM ou UMTS actuellement recensées, s’est effectuée en dehors de toute politique de régulation orientée par l’Etat. Ce dernier a en effet jugé préférable de laisser les opérateurs négocier au cas par cas avec les propriétaires immobiliers."

De nombreux litiges concernant l’implantation d’antennes relais avec en cause l’émission des ondes electro-magnétiques jugées par certains dangereuses pour la santé. Pour autant, le député estime que "l’existence d’expertises contradictoires autour d’un risque potentiel doit inciter à la prudence. Si la loi n’a pas vocation à trancher les controverses scientifiques, elle se doit de mettre en œuvre les moyens nécessaires à la protection sanitaire immédiate de nos concitoyens. Il apparaît donc nécessaire de mieux encadrer les procédures d’information, d’autorisation, et de contrôle autour de l’implantation des antennes-relais. "

Le député propose donc :

La réduction d’exposition des populations par la mise en place d’un principe de sobriété d’émission : revoir à la baisse les seuils maximums autorisés d’émissions électromagnétiques avec le principe "ALARA" (As low As Reasonnably Achievable). Le minimum d’ondes sans endommager la couverture réseau. Le député préconise aussi des mesures complémentaires pour les enfants de moins de 6 ans.

Renforcer une information des populations : Dans ce cadre là, le député souhaite une information des populations lorsqu’elles vivent près des antennes-relais et la publication des niveaux d’émissions intérieurs et extérieurs des habitations. Il prévoit également la promotion d’une gouvernance participative par les citoyens, de commissions d’information et de suivi ouvertes aux associations de défenses.

Si jusqu’alors seules les autorités de l’Etat peuvent trancher en cas de litiges sur l’implantation d’une antenne, le député préconise un élargissement des compétences aux maires et président d’intercommunalité la possibilité "de surseoir à l’implantation d’un équipement, en motivant leur position de manière suffisamment étayée."

Mutualisation des équipements pour protéger les populations des habitats collectifs. Le député constate que de nombreuses antennes sont implantées sur les toits de HLM. Il préconise donc une redistribution des loyers perçus pour l’antenne aux locataires exposés par les émissions d’ondes. Le député souhaite également une mutualisation des antennes et infrastructures entre les opérateurs de téléphonie mobile. Enfin " Lorsque l’Agence nationale des fréquences estime que, dans le périmètre d’un local d’habitation, un projet d’implantation d’une antenne-relais pourrait être évité par une meilleure mutualisation des équipements entre plusieurs opérateurs, elle ne peut donner d’accord. "


A l’heure du déploiement de nouvelles antennes 4G, le député relance le débat sur les ondes électromagnétiques, source de difficultés pour les opérateurs lancés dans une course au déploiement.

---
Source : http://www.universfreebox.com/article/20798/Une-proposition-de-loi-pour-encadrer-les-antennes-relais

---
Voir également : PROPOSITION DE LOI relative à la régulation de l’installation des antennes-relais de téléphonie mobile - Jean-David CIOT (PS) - 24/04/2013

Robin des Toits
Lu 665 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème