Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

VIDEO : "Le portable est-il dangereux? Eléments de réponse dans un rapport" - BFM TV - 15/10/2013



VIDEO : "Le portable est-il dangereux? Eléments de réponse dans un rapport" - BFM TV - 15/10/2013
L'Agence nationale de sécurité sanitaire remet ce mardi matin son rapport très attendu sur l'impact des ondes émises par les téléphones portables, les antennes relais et les systèmes Wifi sur la santé. A l'étranger, de récentes publications ont établi des liens nets entre ces ondes et le développement de cancers.



L'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a rendu mardi, en plein déploiement de la technologie 4G et de l'utilisation grandissante des supports sans fil, ses conclusions sur les effets des ondes électromagnétiques. Ce texte est le fruit de deux ans de travaux aux cours desquels le groupe de 16 experts a passé en revue des centaines d'études scientifiques.

Risques multiples

Depuis le dernier rapport de l'Anses, publié il y a quatre ans, des centaines d'études publiées à l'étranger démontrent en effet des risques liés à l'utilisation des portables: perturbation du sommeil, effets sur la fertilité mais aussi risques de cancer, confirmés par l'Organisation mondiale de la santé en 2011.

Des données indiscutables selon certains scientifiques. "On ne doit pas utiliser un portable plus de 20 minutes par jour par séquences de 6 minutes, sinon, et d'autant plus chez les moins de 20 ans, il y a un risque de tumeur cérébrale du côté de la tête où l'on utilise le portable voire de maladie d'Alzheimer de sujets jeunes", explique le cancérologue Dominique Belpomme.

Au vu des interrogations persistantes sur de possibles impacts sanitaires des ondes, l'Anses a décidé en 2011 la mise en place d'un dispositif pérenne sur le sujet avec la mise en place du groupe d'experts "radiofréquences et santé" ainsi qu'une instance de dialogue réunissant associations, industriels, syndicats et scientifiques.

Augmentation des risques avec les nouvelles technologies

Ces risques pourraient s'accroître avec le développement de technologies comme la 4G, qui ne cessent d'amplifier l'exposition des populations aux ondes, via les smartphones, les tablettes et les antennes relais.

Pourtant, les utilisateurs de portables sont de plus en plus nombreux et de plus en plus jeunes. Et rares sont ceux qui prennent des précautions face au risque de surexposition.

Pour les associations, il y a urgence à réglementer les installations de téléphonie. "Ces appareils créent une telle addiction que l'on a énormément de mal à faire passer le message de risque", déplore Janine Le Calvez, présidente de PRIARTéM, une association luttant pour la réglementation des implantations d'antennes relais pour la téléphonie mobile.

"On est un peu dans la même situation que pour la cigarette". Selon une récente étude suédoise, une personne qui a utilisé 25 ans un téléphone portable a trois fois plus de chance de développer une tumeur maligne au cerveau.

---
Source : http://www.bfmtv.com/societe/dangerosite-telephone-portable-lagence-securite-sanitaire-rend-rapport-623622.html

---
Voir également :

- Communiqué de presse du CIRC sur les risques cancérogènes du téléphone portable pour l'homme - 31/05/2011

- Le CIRC (OMS) publie des justifications dans l'implication des ondes sur le cancer chez l'homme - 19/04/2013

- CANCER / précisions de l’OMS concernant la classification en “possiblement cancérigène” des radiofréquences - 16/04/2012

- VIDEO : "Téléphone portable : vers une directive européenne contre les ondes ?" + Le Patron de Belgacom (Belgique) coupe le Wi-fi à son étage et limite son usage du téléphone portable ! - BFM-TV - 05/12/2012

Robin des Toits
Lu 693 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Télévision | Radio | Presse écrite | Internet | A l'international


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème