Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Victoire de la commune de Montamisé : le relais de téléphonie mobile va être enfin démonté… - Communiqué de Presse de l'adjointe au Maire - Avril 2011



La révolution technologique concernant la téléphonie mobile a nécessité l’implantation d’antennes relais dans un temps record pour permettre son expansion fulgurante.


L’hypothèse d’un risque sanitaire pour les populations habitants à proximité n’est à ce jour pas retenue par la Direction Générale de la Santé. Néanmoins, certaines études contredisent cette position.


A Montamisé, l’antenne relais de téléphonie mobile est implantée depuis l’an 2000 sur un terrain communal situé à 50 mètres de la cour de l’école et au pied du terrain de football municipal. Les habitants et notamment les parents d'élèves ont exprimé des préoccupations face à l’exposition prolongée aux rayonnements électromagnétiques émis.


L’équipe municipale élue en mars 2008 ne pouvait rester insensible à ces préoccupations et a très vite émis le souhait de déplacer ce relais.


Pour avoir un levier et ouvrir les négociations, la commune a pris la décision de résilier les baux d’occupation du domaine public qui la liaient aux opérateurs ORANGE et BOUYGUES un an avant leur échéance.


A partir d'août 2008, de nombreuses rencontres ont été organisées par la mairie avec les opérateurs, les habitants et les associations nationales de lutte contre la pollution électromagnétique. Trois nouveaux sites communaux d'implantation ont été proposés.

Un site a été retenu par Orange qui a finalement refusé de s'implanter en raison d’un rapport coût économique/couverture défavorable. Les discussions se sont avérées difficiles parce que nous redoutions alors une implantation sur le domaine privé.


Le 3 février 2009, le conseil municipal a donc adopté à l’unanimité une délibération imposant l’installation d’un relais de téléphonie mobile sur le domaine communal, à une distance d’au moins 300 mètres des premières habitations. A cette distance, nous sommes en dessous du seuil maximal d'émission des ondes électromagnétiques proposé par les associations. La commune a également demandé un arrêt immédiat des émissions ainsi que le démontage des équipements techniques au 30 septembre 2009 tout en laissant la possibilité d’une nouvelle négociation.

Cette fermeté affichée par l’équipe municipale a finalement conduit la société Orange à accepter le projet d’implantation choisi par la commune, sous réserve toutefois d’une diminution par dix de la redevance versée par l’opérateur soit une redevance annuelle de 500 euros.


Aujourd’hui, deux ans et demi après la dénonciation des baux et l’ouverture des négociations, le nouveau relais est en service et l’ancien va être démonté le 18 et 19 avril prochain.

C’est une victoire liée à une volonté politique forte dans laquelle nous n'avons jamais fermé les discussions pour atteindre notre objectif.

Notre défi a été de lutter pour que la technologie s'adapte à l'homme et non l'inverse. Nous sortons gagnants pour la population de cette avancée.

Il nous restera à mettre en place une politique d'évaluation dans ces nouvelles conditions de fonctionnement avec la préoccupation constante d'améliorer la qualité de vie des habitants.


Reste aux collectivités locales (Région ou Département) de se structurer autour de l'Etat pour qu’il y ait une réponse cohérente et attendue sur l’ensemble du territoire.



Hélène LANDRAULT-JUNQUA
Adjointe au Maire chargée de l’urbanisme et de l’environnement
pour le Conseil municipal de Montamisé


Hélène LANDRAULT - JUNQUA
Adjointe au Maire de Montamisé
chargée de l'urbanisme et de l'environnement
adresse mail : junquafamily@wanadoo.fr
mobile : 06.87.48.02.64
mairie : 05.49.44.90.19

Robin des Toits
Lu 1038 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème