Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

WIMAX : 'Alink condamnée à arrêter ses rayonnements' - Nord-Sud Abidjan (Côte d'Ivoire) - 26/03/2009

La Cour d'appel d'Abidjan a rendu son arrêt sur l'affaire qui oppose les résidents de la cité Sideci des II-Plateaux et la société Alink Telecom. Elle ordonne la suspension des émissions des antennes mises en cause



WIMAX : 'Alink condamnée à arrêter ses rayonnements' -  Nord-Sud Abidjan (Côte d'Ivoire) - 26/03/2009
C'est peut-être le vrai début de la fin. Les résidents de la cité Sideci des II-Plateaux viennent d'obtenir la grosse de l'arrêt n°62BIS/Civ5/A du 29 juillet 2008 qui met fin à leurs soucis. Dans ce document, la Cour d'appel d'Abidjan est restée fidèle à son arrêt n°226/CIV5/A dans laquelle elle ordonne entre autres « la suspension des émissions des antennes de Alink Telecom''.

Cette structure avait interjeté appel contre l'ordonnance n°1697 du 9 novembre 2007 rendue par le tribunal de première instance qui demandait la même suspension. La justice s'appuie sur les informations scientifiques, dont le rapport d'une d'étude réalisée dans le quartier. Ces recherches démontrent que les rayonnements des appareils placés à l'entrée de la cité (non loin du carrefour Duncan sur le boulevard des martyrs) peuvent être dangereux pour les riverains.

Ceux-ci se plaignent de maux ayant de nettes similitudes avec les effets possibles des microondes révélées par des études internationales : destruction des globules rouges (ce qui provoque l'anémie), des migraines, des cancers etc. Pis, la cité affirme avoir enregistré un nombre inhabituel de décès depuis l'installation des antennes. Après avoir approché, en vain, la société Alink, pour qu'elle enlève ses installations, la Mutuelle-syndic des résidents des II-Plateaux Siedeci (Mursi) a saisi le tribunal pour atteindre ce but.

Les micro-ondes ont été découvertes dans le quartier lorsqu'un technicien a été sollicité pour stabiliser les images du poste téléviseur de la famille Ahouassa. Celui-ci a constaté que le poste n'avait aucune panne et que la mauvaise qualité des images était due à une interférence avec les rayonnements d'une antenne de haute fréquence. Sorti de la maison pour des vérifications, il découvre les antennes de Alink Telecom sur le toit voisin et les met à l'index. Fait du hasard, un des fils du chef de famille est spécialiste en microondes. Après ses études scientifiques à Grenoble, en France, il est enseignant à l'université d'Abobo-Adjamé.

Lui et d'autres spécialistes de la même université et un médecin du Chu de Yopougon vont mener une étude dont les résultats vont montrer que les conséquences des antennes en question (des Wimax) ne se limitent pas aux postes téléviseurs. A l'aide d'appareils spécialement importés d'Europe, ils ont d'abord effectué des mesures qui révèlent que la fréquence des microondes atteint parfois les 6 volts par mètre par endroits.

Les chercheurs sont ensuite allés fouiller dans les études déjà réalisées sur le sujet pour découvrir qu'au delà de 0,6 volt/m, les rayonnements peuvent affecter la santé des humains et des animaux qui y sont exposés. Cette thèse a été confirmée par un expert israélien commis par le tribunal de première instance d'Abidjan en quête de preuve. Sa décision qui avait été attaquée vient d'être confirmée par la Cour d'appel.


Cissé Sindou

---
Source : http://www.nordsudmedia.info/site/suite.php?newsid=10791

---
Voir également :

- WIMAX : Rapport Détaillé sur les émissions micro-ondes à Abidjan - Février 2008

- Côte d'Ivoire : Affaire «Antennes mortelles» aux II Plateaux - Nord-Sud Abidjan - 18/11/2007

- Réseaux WIFI - WIMAX : Lettre ouverte à Arnaud Montebourg - 09/03/2009

- 6 propositions de Robin des Toits pour rendre compatible la téléphonie mobile avec la Santé - 20/10/2008

Robin des Toits
Lu 2813 fois

Dans la même rubrique :

France | Autres Pays


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème