Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

"WiMax : une plainte collective" - Le Journal de Saône et Loire - 31/12/2010



Le « Collectif pour la vie » a déposé une plainte contre X au TGI de Dijon pour faire cesser les émissions de WiMax Photo N.D.
Le « Collectif pour la vie » a déposé une plainte contre X au TGI de Dijon pour faire cesser les émissions de WiMax Photo N.D.
BOURGOGNE. Le « Collectif pour la vie » dépose une plainte pour faire cesser les émissions de WiMax.

Pour la première fois, une plainte collective vient d’être déposée auprès du procureur de la République de Dijon pour faire cesser les émissions de WiMax.

Plus de trente personnes, atteintes d’électrohypersensibilité ou vivant seulement à proximité d’un émetteur Wimax, viennent de déposer depuis quelques jours une plainte commune, émanant du « Collectif pour la vie », contre X auprès du procureur de la République de Dijon, pour faire cesser les émissions de WiMax.

« On va tout droit vers un scandale sanitaire »

«Nous avons constaté que depuis la mise en service d’émissions du type WiMax dans la proximité de nos résidences, est-il écrit dans le dépôt de plainte (à lire en intégralité sur www.lejsl.com), et ce ceci sans aucune des informations publiques dues à la population, les attaques de notre santé, déjà importantes du fait de la téléphonie mobile, se sont encore aggravées. Ces attaques entraînent un affaiblissement général et des perturbations des fonctions physiologiques et cognitives, ainsi que des douleurs fréquentes et parfois continues, fortes et invalidantes, des troubles du sommeil… Nous avons connaissance du fait que d’importants et nombreux travaux scientifiques, publiés et non contestés, présentent comme entièrement prouvée la nocivité sanitaire des émissions de téléphonie mobile et de son groupe technologique. »

Pour Christiane Esteve, retraitée de 65 ans, porte-parole du « Collectif pour la vie » et également électrosensible, « la toxicité du WiMax n’est plus à démontrer, il suffit de regarder les nombreux rapports publiés à ce sujet. Nous demandons que les responsables prennent conscience une bonne fois pour toutes des risques sanitaires et arrêtent le WiMax. Pour autant, nous ne sommes pas contre le progrès, qui passe par le filaire. Si l’on ne fait rien, le scandale sanitaire lié au WiMax risque de faire parler de lui autant que celui lié à l’amiante. »

Dans sa bataille juridique, le collectif peut compter sur l’aide de l’association nationale pour la sécurité sanitaire dans les technologies sans fil Robin des Toits. « D’autres plaintes collectives vont suivre ailleurs sur le territoire français, avoue un responsable de l’association, comme en Bretagne. Ce combat n’est pas que bourguignon, mais bel et bien national. »

Contactée à ce sujet, la Région tient à signaler qu’elle joue « la carte de la transparence. Il suffit de regarder notre site Internet pour s’en rendre compte. On peut s’informer sur son déploiement, sur les mesures des niveaux de champs électromagnétiques, sans oublier la rubrique sur le WiMax et la santé.»

Affaire à suivre…


Nicolas Desroches

---
Source : http://www.lejsl.com/fr/permalien/article/4391852/WiMax-une-plainte-collective.html

---
Voir également :

- Plainte contre le WIMAX : lettre Ouverte à M. PATRIAT, Président du Conseil Régional de Bourgogne - 29/12/2010

Robin des Toits
Lu 1686 fois

Dans la même rubrique :

Arguments | A la maison, dans votre copropriété | Dans votre ville ou quartier, à l'extérieur | Au travail | A l'école, au collège, au lycée, à la Fac


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème