Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"

Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin_20101224.zip Pack_robin_20101224.zip  (3.12 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf La_TROUSSE_2010.pdf  (217.95 Ko)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Communiqué de presse du CIRC sur les risques cancérogènes du téléphone portable pour l'homme - 31/05/2011

Lyon, France, 31 Mai 2011



Communiqué de presse du CIRC sur les risques cancérogènes du téléphone portable pour l'homme - 31/05/2011
Voir également : CANCER / précisions de l’OMS concernant la classification en “possiblement cancérigène” des radiofréquences - 16/04/2012

---
L'OMS/L'agence Internationale pour la Recherche sur le Cancer (IARC / CIRC) a classifié les champs électromagnétiques des radiofréquences comme probablement cancérigène pour les humains (Groupe 2B), basé sur un risque accru de gliome, un type malin du cancer du cerveau, associé à l'utilisation du téléphone portable.

Groupe B : L'agent est probablement cancérogène pour les humains.

Cette catégorie est utilisée pour les agents pour lesquels il existe des preuves limitées de cancérogénicité chez l'homme et d'indications insuffisantes de cancérogénicité chez les animaux de laboratoire.

Il peut également être utilisé lorsqu'il existe des preuves insuffisantes de cancérogénicité chez l'homme mais qu'il existe des preuves suffisantes de cancérogénicité chez les animaux de laboratoire.

Dans certains cas, un agent dont les preuves de cancérogénicité sont insuffisantes chez l'homme et moins de preuves suffisantes de cancérogénicité chez les animaux de laboratoire, les deux accompagné des justificatifs de mécanique et d'autres données pertinentes peut être placé dans ce groupe.

Un agent peut être classé dans cette catégorie uniquement sur la base de preuves solides de mécanique et d'autres données pertinentes.


Résultats

La preuve a été examinée de façon critique et surtout évaluée comme étant limitée aux utilisateurs de téléphones sans fil pour le gliome et neurinome de l'acoustique, et inadéquate pour tirer des conclusions pour d'autres types de cancers.

La preuve de l'exposition professionnelle et environnementale mentionnée ci-dessus a été de même jugé insuffisant. Le Groupe de travail n'a pas quantifié le risque, mais une étude sur une ancienne utilisation du téléphone portable (jusqu'à l'an 2004), a montré une augmentation de 40% de risque de gliomes dans la catégorie la plus élevée d'utilisateurs lourds (moyenne signalé: 30 minutes par jour sur une période de 10 ans).

Conclusions

Dr Jonathan Samet (University of Southern California, USA), président général du Groupe de travail, a indiqué que "les éléments de preuve, tout en continuant à s'accumuler, sont suffisamment solides pour conclure à la classification 2B. La conclusion signifie qu'il pourrait y avoir certains risques , et donc nous devons surveiller de près d'un lien entre les téléphones cellulaires et le risque de cancer. "

«Étant donné les conséquences potentielles pour la santé publique de ce classement et résultats», a déclaré Christopher Wild Directeur du CIRC, «il est important que des recherches supplémentaires soient menées sur le long terme sur une utilisation intensive des téléphones mobiles. En attendant la disponibilité de ces informations, il est important de prendre des mesures pragmatiques pour réduire l'exposition tels que des dispositifs mains-libres ou SMS. "

Le Groupe de travail a examiné des centaines d'articles scientifiques, la liste complète sera publiée dans la monographie. Il est important de mentionner que plusieurs études scientifique récentes résultant de l'étude Interphone ont été mis à la disposition du groupe de travail peu de temps avant la session de travail, ce qui reflète leur acceptation pour publication à ce moment-là, et ont été inclus dans l'évaluation.

Un rapport concis résumant les principales conclusions du Groupe de travail du CIRC et les évaluations du risque cancérigène des champs électromagnétiques de radiofréquence (y compris l'utilisation des téléphones mobiles) seront publiés dans The Lancet Oncology dans son numéro du 1er Juillet, et dans quelques jours en ligne.

---
Source : http://www.iarc.fr/en/media-centre/pr/2011/pdfs/pr208_E.pdf

---
NB Robin des Toits : attention, l'oreillette doit être filaire. En effet, l'oreillette sans fil Bluetooth est comme une mini antenne-relais de 2,4Ghz placée sur votre oreille.

pr208_e.pdf pr208_E.pdf  (250.51 Ko)


Robin des Toits
Lu 6985 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3

Contacts Presse | Nos communiqués | Nos revendications | Autres communiqués | Evènements institutionnels : Grenelle... | Robin '' interactif ''




Rechercher...

Recevoir la Newsletter :

ABONNEZ-VOUS

Recevez, périodiquement, les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.



- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...

propositions_robin_2008_10_20.pdf Propositions_Robin.pdf  (72.65 Ko)


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème