Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

'Antennes-relais : cinq nouvelles plaintes déposées' - Le Nouvel Obs - 30/03/2009

L'association de défense des riverains d'antennes relais a lancé cinq assignations à l'encontre des opérateurs mobiles à Paris et en province.



'Antennes-relais : cinq nouvelles plaintes déposées' - Le Nouvel Obs - 30/03/2009
Les Robins des Toits, l'association de défense des riverains d'antennes relais, a indiqué, lundi 30 mars, avoir lancé cinq nouvelles plaintes sous forme d'assignations contre les opérateurs de téléphonie mobile à Paris et en province.
Une demande de référé vise à empêcher l'installation d'une antenne à Quimper (Finistère), a précisé à l'AFP, Richard Forget, l'avocat de l'association, confirmant une information du Parisien.
"Il s'agit du cas d'une dame qui a un implant actif dans le cerveau qui régule le liquide encéphalo-rachidien. Ses médecins et elle-même craignent que l'arrivée d'une antenne ne perturbe le bon fonctionnement de cet appareil médical", a-t-il expliqué.
Deux autres dossiers concernent des riverains inquiets, à Villeneuve-lès-Avignon et à Nîmes (Gard).
Les deux derniers cas concernent des parisiens, une famille du IVe arrondissement qui soupçonne l'antenne placée en face de son logement d'être à l'origine des crises d'eczéma et de tachycardie et de leur fils, et une mère et son fils dans le VIe qui se plaignent de maux de tête récurrents.

Condamnations récentes

Les opérateurs de téléphonie mobile se sont vus condamnés à deux reprises récemment - Bouygues télécoms le 4 février et SFR le 16 février - à démonter leurs antennes relais en raison de l'incertitude sur leur impact sanitaire.
Après avoir été repoussée, une table ronde sur les effets potentiels des téléphones mobiles et des antennes relais sur la santé doit réunir le 23 avril les représentants des 5 collèges (Etat, collectivités, associations, syndicats et organisations patronales) sur le modèle du Grenelle de l'environnement.
Selon le ministère de la Santé, chargé de coordonner les travaux, ce Grenelle des antennes "doit permettre de faire le point sur les connaissances scientifiques ainsi que sur les réglementations en vigueur".

Doutes autour de l'académie de médecine

Pour l'Académie de médecine, les antennes ne présentent aucun risque démontré. "Les antennes de téléphonie mobile entraînent une exposition aux champs électromagnétiques 100 à 100.000 fois plus faible que les téléphones portables: être exposé pendant 24 heures à une antenne à 1 volt par mètre donne la même exposition de la tête que de téléphoner avec un portable pendant 30 secondes", relève cette instance conseillère des pouvoirs publics. Toutefois, un article du Canard enchaîné a épinglé récemment l'Académie de médecine qui aurait "appuyé" Bouygues en relevant rapidement l'absence de risques démontrés. D'ailleurs, un de ces spécialistes fait partie du conseil scientifique de l'opérateur mobile. (avec AFP)

---
Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/20090330.OBS1293/?xtmc=antennes&xtcr=1

---
Voir également :

- Colloque au SENAT - Electro-hypersensbilité (EHS) : VIDEO de l'appel des scientifiques européens - 23/03/2009

- 'Bouygues active ses relais pour sauver ses antennes' - Le Canard Enchaîné - 11/03/2009

- 'Une campagne de lobbying intensif' - Le Parisien - 21/03/2008

- Après le Jugement d’Appel de Versailles contre Bouygues Télécom, le Jugement de Carpentras - 02/03/2009

- Antennes-relais de Téléphonie Mobile : le JUGEMENT de la Cour d'Appel de Versailles - 04/02/2009

Une antenne-relais en banlieue parisienne (Sipa)
Une antenne-relais en banlieue parisienne (Sipa)

Lu 3167 fois

Dans la même rubrique :
1 2

Lois, propositions de loi et règlementations | La jurisprudence | Les jugements impliquant Robin des Toits | Tous les jugements


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES