Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

PETITIONS A SIGNER

Soutenez les pétitions contre les antennes-relais.

Pétition pour des lieux de Vie sans ondes.


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.


Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...


Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Attribution de fréquences des JOP: plus de 20 000 demandes traitées

L’aventure des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris (JOP) 2024 se poursuit pour l’équipe en charge de l'attribution de fréquences de l’ANFR.



En janvier 2024, l’Agence livrait les premières attributions de fréquences pour les différents services dont elle a la charge tels que, les liaisons vidéo mobiles des caméras sans fil, les PMSE audio qui couvrent les microphones sans fil et les communications voix (PMR), ainsi que les fréquences nécessaires à la gestion du temps et des performances sportives. A cette étape, ce sont environ 13 000 attributions qui ont été transmises à l’organisateur Paris 2024 chargé de notifier ces autorisations aux différents utilisateurs. Ces demandes d’attribution sont à réaliser au préalable à la prise de rendez-vous pour recenser les équipements que représente l’opération « test and tagging ».

Le 1er février , c’était la dernière phase de dépôt des demandes de fréquences « extraordinary application » qui a vu pas moins de 6 000 nouvelles demandes déposées sur le portail mis en place par Paris 2024r, . Elles concernent principalement les services de sécurité, qui après analyse par l’Agence, recevront une réponse à partir du mois d’avril.

Au total, ce sont un peu plus de  20 000 demandes qui auront été traitées à ce jour.
 

Après ces différentes phases, la mission n’est pas pour autant terminée : d’une part, des ajustements de fréquences seront à réaliser en juin lors de l’installation des acteurs sur les sites et, d’autre part, lors des JOP avec ce qu’il est convenu d’appeler la « remédiation », qui consistent à réaliser d’éventuelles modifications de fréquences dans les situations de brouillages. A cet effet, l’équipe en charge des attributions de fréquences, se tiendra mobilisée 24h/24 jusqu’à la fin des Jeux.
https://www.anfr.fr/liste-actualites/actualite/attribution-de-frequences-des-jop-plus-de-20-000-demandes-traitees

 


Lu 182 fois

Dans la même rubrique :

Informations scientifiques | Autres documents | Réseau EHS | Presse, radio et TV | l'EHS à l'international