Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)
ADHESIONS et DONS
en ligne ou par courrier

Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

PETITIONS A SIGNER

Soutenez les pétitions contre les antennes-relais.

Pétition pour des lieux de Vie sans ondes.


Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.


Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...


Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

ÉLECTROHYPERSENSIBILITÉ: handicap ou maladie?

le 19/04/2024



ÉLECTROHYPERSENSIBILITÉ: handicap ou maladie?
La position de Robin des Toits, peut se résumer comme suit :
  • l’électrohypersensibilité est un handicap lié à l’exposition aux ondes électromagnétiques des personnes sensibles, voire hypersensibles, à cette exposition,
  • ce handicap est généré par les ondes électromagnétiques artificielles, dans des cas extrêmes d’ électrohypersensibilité, ce handicap est tel que les personnes qui en souffrent ont besoin de soins, pour supporter les symptômes provoqués.
 
D’une personne ayant fait une chute dans un escalier et qui s’est cassé une jambe, on ne dira pas qu’elle est malade. Cependant, cela peut constituer un handicap évident et bien entendu, nécessite des soins.


Cette position de Robin des Toits repose sur six arguments développés ci-dessous :
  • Un argument factuel : c’est l’environnement, la pollution électromagnétique, qui crée le handicap. Sortie de cet environnement pollué, la personne électrohypersensible ne ressent plus de symptômes, preuve s’il en fallait encore qu’elle n’est pas malade.
  • Un argument de causalité : considérer l’électrohypersensibilité comme une maladie revient à considérer que le problème réside chez les personnes électrohypersensibles, alors qu’il réside chez ceux qui mettent en œuvre les technologies qui génèrent les pollutions électromagnétiques. C’est donner un blanc-seing au développement de ces technologies, en renvoyant les personnes électrohypersensibles à leur pseudo maladie.
  • Un argument de stigmatisation : désigner les personnes électrohypersensibles comme « malades » revient à les cantonner dans une catégorie, à les marginaliser, alors qu’il est plus que plausible que tout le monde est plus ou moins sensible aux champs électromagnétiques. Ceci est d’autant plus vrai qu’il y a une tendance, entretenue par les industriels et dont le risque est souligné dans le Rapport, à favoriser un classement en maladies psychiques (les « peurs irrationnelles »). C’est déjà arrivé en Allemagne et en Italie.
  • Un argument d’intégration ou de non exclusion sociale : les personnes électrohypersensibles ne veulent pas être exclues de la vie sociale, elles souhaitent y être totalement intégrées, à condition que la société, les lois et règlements leur en donne la possibilité, comme aux autres personnes atteintes d’autres handicaps. De même qu’un bâtiment accueillant du public doit être accessible aux personnes à mobilité réduite, il doit être accessible aux personnes électrohypersensibles.
  • Un argument financier : la reconnaissance comme handicap ouvre la voie à des aides financières, bien utiles aux personnes électrohypersensibles qui perdent souvent leur emploi, sont contraintes de changer de cadre de vie. La reconnaissance RQTH qui existe actuellement en France est un outil précieux pour les personnes qui ne sont pas encore malades.
  • Un argument lié à l'objet même de nos associations et à leurs objectifs : cette question de la reconnaissance de l'EHS nous ramène à celle, encore plus fondamentale, de ce pour quoi nous luttons : la raison d’être de Robin des Toits est de défendre l'ensemble de la population, électrohypersensible déclarée ou pas, face à la pollution électromagnétique envahissante.
En conséquence, notre but est de faire reconnaître officiellement la toxicité de cette pollution.


Une reconnaissance éventuelle de l'électrohypersensibilité comme maladie serait très contre-productive à cet égard. Elle permettrait facilement aux promoteurs des technologies en cause de soutenir qu'elles ne sont toxiques que pour une catégorie bien identifiée et limitée de la population que l'on soignera.
Serait ainsi levé un obstacle pouvant gêner leur activité et leurs projets de développements futurs.
Au total, présenter l’électrohypersensibilité comme une pathologie et les personnes électrohypersensibles comme des malades nous apparaît comme inexact au plan factuel et ne présenter que des inconvénients pour les personnes concernées.
 

L’association Robin des Toits appelle de ses vœux un rassemblement des associations autour d’un projet s’attaquant aux causes de tous les troubles induits par les pollutions, dont la pollution électromagnétique, aux plans sanitaire, environnemental et sociétal.
L’électrohypersensibilité n’est pas une cause, mais une conséquence de ces pollutions, et elle n’est pas la seule.
 
 
Le Conseil d’Administration de Robin des Toits
 

Lu 1478 fois

Dans la même rubrique :
1 2

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 5. Conflits d'intérêt | 6. Compteurs dits "intelligents" | 7. Espace presse | 8. Archives média | 9. 5G | 10. Les Fiches de Robin | 11. Editoriaux | 12. Le décodeur de Robin | 13. En direct du Labo | NOUS SOUTENIR : ADHESION et DON | Qui sommes nous ? | Nous contacter | Comité de parrainage | Mentions légales