Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Enedis s’engage dans l’expérimentation « Quartiers d’innovation urbaine » - lejournaldugrandparis.fr - 08/07/2019

Enedis a signé vendredi 5 juillet 2019 un partenariat avec Paris&Co afin de s’engager dans l’expérimentation Quartiers d’innovation urbaine portée par Urban lab, le laboratoire d’expérimentation urbaine de Paris&Co.



Présentation du partenariat avec Paris&Co dans les locaux du show-room parisien d’Enedis. © JGP
Présentation du partenariat avec Paris&Co dans les locaux du show-room parisien d’Enedis. © JGP
C’est dans les locaux de son show-room parisien que Nicolas Machtou, directeur délégué d’Enedis en charge de l’Ile-de-France, a présenté vendredi 5 juillet son partenariat avec Paris&Co marquant son engagement dans l’expérimentation Quartiers d’innovation urbaine pilotée par Urban lab, le laboratoire d’expérimentation urbaine de Paris&Co.


Nicolas Machtou, directeur délégué Ile-de France d’Enedis, Albane Godard, directrice de l’Urban lab – Paris&Co, et Chloé Pfeiffer, directrice Enedis à Paris. © JGP
 

« Pour cette démarche lancée il y a un peu plus d’un an, nous avons sélectionné deux territoires complémentaires, qui sont chacun dans une phase différente de transformation urbaine et représentant, à eux deux, la plupart des diversités urbaines que l’on peut trouver à Paris mais aussi dans d’autres métropoles », a expliqué Albane Godard, directrice d’Urban lab.
 

Tester des projets pilotes

 

Le premier territoire est celui de Paris Rive gauche, une zone de 130 ha dans le 13e arrondissement en fin de transformation urbaine, et le second, Chapelle-S, couvre un peu plus de 300 ha autour de la Porte de la Chapelle, à cheval sur les 18e et 19e arrondissements et les communes de Saint-Denis et d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) et est, lui, plutôt en phase de début de transformation urbaine. « L’objectif est de tester des projets pilotes directement sur le terrain et d’évaluer leurs impacts, si cela marche ou pas et voir comment les citoyens se les approprient « , a poursuivi Albane Godard.
 

« L’idée est de repenser la ville de façon à la fois agile, pragmatique et sérieuse en cherchant des solutions avec tout le monde (start-up, PME, associations, groupements de recherche, grandes entreprises, etc.) et d’en tirer des éléments tangibles pour, derrière, orienter ceux qui décident et font la ville, estime-t-elle. Une autre ambition est de pouvoir faire travailler ensemble des gens qui n’ont pas forcément cette habitude dans une espèce de triptyque entre les entrepreneurs, les grands acteurs de l’urbain, publics et privés, et les citoyens afin de remettre ces derniers au cœur du processus d’innovation et de décision dans la manière dont on transforme la ville « .
 

Enedis, le maillon qui manquait

 

Enedis est le 16e partenaire à s’engager dans cette démarche après la ville de Paris, la Caisse des dépôts, l’Ademe, ATC France, Citeo, Eau de Paris, Evesa, la RATP, Icade, Keolis, Orange, Suez, la Semapa, la Sogaris et le Syctom. « Enedis était un des seuls maillons qui manquait, celui qui agit sur l’électricité », a résumé Albane Godard.
 

« Pour être attractives à très long terme, les métropoles doivent relever des enjeux de durabilité et il faut que l’on arrive à travailler sur ces questions pour accompagner l’attractivité des territoires, a souligné Nicolas Machtou. Et pour que cela marche, il faut impliquer au maximum les citoyens pour en faire des acteurs de ces transformations urbaines. Nous souhaitons aller au-delà de nos missions actuelles pour faciliter la transition énergétique et être désormais un véritable partenaire de la transformation urbaine, ce qui implique de réduire l’impact de notre activité et de nos travaux en ville, de renforcer la résilience de nos réseaux, d’accompagner toutes les mobilités électriques et la ville de Paris pour la mise en œuvre de son plan climat air énergie « .
 

Nicolas Machtou

« Pour être attractives à très long terme, les métropoles doivent relever des enjeux de durabilité et il faut que l’on arrive à travailler sur ces questions pour accompagner l’attractivité des territoires », a souligné Nicolas Machtou. © JGP

 

Il faut en effet « inclure les citoyens dans la réflexion de l’utilisation de l’espace urbain », a abondé Chloé Pfeiffer, directrice Enedis Paris, en rappelant l’objectif du distributeur d’électricité à travers ce partenariat avec Paris&Co : « il s’agit de mettre notre expertise au service de la ville de demain que ce soit pour le raccordement, la mobilité électrique, la réduction des gaz polluants, le pilotage du réseau électrique notamment avec Linky, la résilience des réseaux, faciliter le développement des énergies renouvelables, la smart city, etc. ». Enedis ambitionne d’investir environ 7 millions d’euros dans ce projet dans les trois à cinq ans à venir.

---
Sourcehttps://www.lejournaldugrandparis.fr/enedis-sengage-dans-lexperimentation-quartiers-dinnovation-urbaine/


Lu 564 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3

Ce qu'il faut savoir | JT, reportages et magazines | Articles de presse | Synérail


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES