Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

INFO OUEST-FRANCE. 130 000 disjoncteurs identifiés par Enedis sont défaillants : un risque pour la sécurité - ouest-france.fr - 31/10/2019

Enedis a identifié des milliers de disjoncteurs défectueux, installés depuis 2017. Ils pourraient affecter la sécurité de l’installation chez les particuliers. Une campagne de localisation est en cours.



Les usagers sont invités à réaliser un diagnostic, via internet ou par téléphone (0800 730 820) Joël Le Gall / Ouest-France
Les usagers sont invités à réaliser un diagnostic, via internet ou par téléphone (0800 730 820) Joël Le Gall / Ouest-France
 
302 000 disjoncteurs fournis à Enedis sous les marques General Electric, Hager, Eaton et ABB sont identifiés comme pouvant présenter un défaut de fabrication. « Le système de déclenchement différentiel pourrait ne pas fonctionner », reconnaît-on chez Enedis.


Les disjoncteurs concernés ont été fabriqués entre mai 2017 et avril 2019. Actuellement 170 000 ont été identifiés et remplacés. La Bretagne et les Pays de la Loire seraient particulièrement concernés. Cela signifie qu’il en reste au moins 130 000 dans la nature présentant un risque pour la sécurité des personnes…
 

À quoi sert le disjoncteur ?


Il coupe le courant en cas d’incident (surcharge, court-circuit…). Il figure sur le tableau électrique qui se trouve souvent dans l’entrée ou dans le garage. Le disjoncteur est différent du compteur qui sert, lui, à mesurer la consommation d’électricité.
 

Quels sont les risques ?


Le défaut sur ces disjoncteurs défaillants peut entraîner un dysfonctionnement du déclenchement différentiel. En clair, le courant pourrait ne pas être automatiquement coupé en cas de court-circuit ou de surchauffe, entraînant un réel risque pour les personnes (incendie, électrocution…).


Un électricien explique : « Si l’installation concerne une maison aux normes, ce défaut aura peu d’impact. Il existe d’autres sécurités sur les tableaux électriques qui sont plus sensibles que ces disjoncteurs en cas de problème ». En revanche « s’il s’agit d’un bâtiment qui n’est pas aux normes cela peut être plus ennuyeux. Le risque le plus important est celui de l’électrocution, si le disjoncteur ne saute pas en cas de défaut d’isolement d’un fil. »

 

Comment savoir si vous êtes concernés


Le gestionnaire du réseau public de distribution de l’électricité a lancé une grande campagne de localisation. Au début de l’été, jusqu’à 50 000 courriers ont été envoyés. Rebelote depuis la mi-octobre pour identifier les 170 000 disjoncteurs défaillants installés chez les clients.

  Les usagers sont invités à réaliser un diagnostic, via internet ou par téléphone (0 800 730 820). Il suffit de donner son nom et son « point de livraison » (14 chiffres inscrits sur sa facture). Si le disjoncteur est concerné, les équipes d’Enedis procèdent gratuitement à son remplacement. « Il est indispensable de réaliser le diagnostic », alerte Enedis.

---
Source : https://www.ouest-france.fr/economie/entreprises/enedis/info-ouest-france-130-000-disjoncteurs-installes-par-enedis-sont-defaillants-un-risque-pour-la-6589091


 
 

Lu 389 fois

Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 6. Compteurs dits "intelligents" | 5. Conflits d'intérêt | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux | 9. 5G | Comité de parrainage | Les Fiches de Robin


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Schéma ARCEP
Grenoble arbres
En tête RdT2


LIENS UTILES