Danger téléphone portable et antenne relais, danger wifi pour la santé, dangers téléphone sans-fil DECT (cancer du cerveau...)

Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), 4G mais aussi du Wi-fi, du Bluetooth et des téléphone sans fil DECT...
la_trousse_2018.pdf La_TROUSSE_2018.pdf  (255.69 Ko)
pack_robin_2018_1.zip PACK ROBIN 2018.zip  (14.14 Mo)


Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile

Les preuves du danger pour la santé du portable, Wi-fi, Bluetooth, DECT...

Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

LES FICHES INFO LINKY 12 : Mémento pour l’animation autonome de réunions d'informations sur le système LINKY



Fiche téléchargeable ici


Préambule : il s’agit d’une liste exhaustive de thèmes utiles à présenter sur le système Linky. Chaque collectif peut naturellement y puiser à sa guise, en fonction de ses choix, compétences, informations, … et des attentes ou réactions du public. Il est toujours recommandé d’effectuer des recherches sur les thèmes proposés ou se reporter aux fiches spécifiques de Robin des Toits.
 
1/ Les acteurs économiques, politiques et industriels en présence
        
  •  EDF entreprise publique dont les filiales principales sont :
- EDF production (inclus nucléaire et hydraulique) ;
- EDF Énergies Nouvelles (industrie éolienne et solaire) ;
- RTE : Gestionnaire du Réseau de Transport Haute Tension (63 KV et au-delà) ;
- ENEDIS : Gestionnaire des Réseaux de Distribution Moyenne Tension (< 33 KV) et Basse Tension (220V mono et 380V tri) et distributeur monopolistique.
  • Quelques régies de distribution (ex. Strasbourg, et par ex. pour le Tarn: Carmaux, Lavaur, St Amant de Soult)
  • Les fournisseurs d’électricité (EDF, fournisseur historique, gardien du tarif réglementé)
- Les collectivités territoriales (Communes, Communautés de Communes …) ;
- Les Syndicats Départementaux d’Énergies (SDE) ;
- La CRE (Commission de Régulation de l’Énergie) ;
- Les Pouvoirs Publics (Préfecture pour un département).
 
2/ Les Lois, Normes et Contrats
 
- La Directive européenne, non contraignante et états souverains ;
- La Loi de 2015, et obligation de déploiement pour Enedis ;
- Le Code de l’Énergie ;
- Les contrats de concession (entre communes et SDE, et entre SDE et Enedis) ;
- Les CGV (Conditions Générales de Vente) ;
- Les contrats entre fournisseurs et usagers ;
- Les normes électriques (inclus NF C 15-100 et NF C 14-100).
 
3/  Les anciens compteurs
 
               - Noir mécanique, années 1950, durée de vie : 80 ans ;
             - Bleu électromécanique avec options tarifaires, années 1970, durée : 60 ans ;
            - CBE (Compteur Blanc Électronique), relève à distance possible, années 1990, durée : 50 ans.
 
4/ Linky, aspects techniques
  • Le Concentrateur, chef d’orchestre, génère et active le CPL (intensité variable et modulable)
- Il retransmet les données collectées via le réseau de téléphonie mobile Orange en 2,5G - 900Mhz ;
- CPL G3, 36 sous-porteuses dans la bande de fréquences de 35 à 90 KHz.
  • Le Compteur Linky réémet le CPL du concentrateur, dans le réseau électrique de l’habitation ;
- il collecte les données de consommation et les retransmet vers le concentrateur ;
- il intègre l’IPV6 pour contrôle / commande  avec certains équipements électriques du logement ;
- il contient le module ERL (Émetteur Radio Linky) à radiofréquences Zigbee de 2,4 GHz ;
- les TIC (Télé-Informations Clients) ;
- le ‘breaker’ unipolaire, organe de coupure interne, à faible pouvoir de coupure, pour ouverture / fermeture et modification de puissance souscrite à distance, au mépris des règles de sécurité électrique.
 
5/ Les rayonnements électromagnétiques
 
- La circulation du CPL  dans les câbles génère un champ électromagnétique d’intensité modérée mais constant et H24 (voir rapport du CSTB 2017).
 
  • Conséquences sur les appareils électriques :
- Ce CPL provoque des problèmes de compatibilité avec les appareils électriques (dysfonctionnement, pannes, surconsommation, destruction…) ;
- La conception et le fonctionnement du compteur Linky (durée de vie : environ 15 ans) est générateur d’un vieillissement de ses composants avec risque d’échauffement et facteur aggravant du risque d’incendie.
  • Risques sanitaires sur le vivant :
    • L’exposition H24 à cette nouvelle source de pollution EM augmente le risque de symptôme EHS pour les usagers, même si les valeurs de CEM mesurées restent faibles (relativement aux normes qui sont incroyablement élevées et ne tiennent compte que des effets thermiques) ;
    • Nombreux cas de symptômes quasi immédiats d’EHS après installation du compteur Linky et activation du CPL.
 
6/ Économie et Environnement
  • Aberration environnementale :
- Remplacement de 35 Millions de compteurs en bon état, à longue durée de vie, par une génération à courte durée de vie, à renouveler d’ici 15 ans ;
- Consommation propre du Linky de quelques Watts ;
- Contribue au Big Data et à l’explosion du numérique, Internet des Objets ou « IoT », qui consomme 15% de l’électricité mondiale ;
- Fausse croyance selon laquelle Linky contribuera aux  réseaux « intelligents « (smartgrids), devant favoriser l’intégration de la production renouvelable ;
- Inversion du paradigme, « La production s’adapte à la consommation », qui permettra de maximiser les profits des producteurs privés.
  • Aberration économique :
- Les CBE pouvaient tout à fait être équipés pour transmettre à distance les données de consommation, économisant ainsi plusieurs milliards d’Euros, payés par les usagers ;
- 35 Millions de compteurs en état de fonctionnement mis au rebut ;
- Le compteur Linky ne permettra aucun gain en consommation pour les usagers, bien au contraire ;
- Linky permettra de multiplier des offres tarifaires qui feront avant tout le bonheur des fournisseurs au détriment des usagers ;
- Linky n’est pas « offert »  par Enedis, il sera payé par les usagers (Voir Cour des comptes 2018).
 
7/ Données personnelles et vie privée
 
- Pouvoir connaitre en temps réel la consommation d’un logement en dit long sur les habitudes de consommation;
- Enedis ne se privera pas de revendre vos données à ses partenaires commerciaux ;
- Chaque appareil électrique se connectant au réseau délivre sa propre « signature électronique » donc identifiable à distance ;
- Les risques de piratage sont fortement aggravés.
 
8/ Comment refuser le compteur Linky
 
- Le kit de refus avec modèles de courrier ;
- Attitude selon que le compteur se trouve à l’intérieur ou à l’extérieur du logement ;
- Le cas des immeubles et résidences ;
- Que faire en cas de pose forcée ?
- Les nouveaux raccordements, constructions neuves, contrats d’auto-producteur, changement de fournisseur, nouvel achat ou location d’un logement, …
- Défaillance du compteur : panne d’affichage, enclenchement HP/HC, défaillance d’options tarifaires, …
- Que faire en cas de conflit avec Enedis ou le fournisseur : surfacturation, surconsommation, …
- Se démensualiser, …
 
9/ Linky et les communes
 
- Depuis 1906, les réseaux et comptages MT et BT sont propriétés des collectivités territoriales ;
- La majorité a transféré ses compétences aux Syndicats Départementaux d’Énergie. Mais elles en gardent la nue propriété ;
- Or le Conseil d’État, en 2019, interprétant de manière ambiguë les textes du Code de l’Énergie, a attribué cette propriété à ces Syndicats, dépossédant les communes d’un bien de retour ;
- Les communes conservent malgré tout un pouvoir de maintien de l’ordre public durant le déploiement, et peuvent veiller au respect de la volonté de l’usager.

Robin des Toits
Lu 2634 fois

1. Pourquoi une alerte sanitaire ? | 2. Comment agir ? | 3. La science | 4. Loi et Justice | 6. Compteurs dits "intelligents" | 5. Conflits d'intérêt | 7. Espace presse | 8. Archives média | ADHESION | Nous contacter | Qui sommes nous ? | Editoriaux | 9. 5G | Comité de parrainage | Les Fiches de Robin | Réponses candidats à la Mairie de Paris


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.




- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Logo site
Schéma ARCEP
Grenoble arbres


LIENS UTILES