Association Robin des Toits

DANGER TELEPHONE PORTABLE et ANTENNES RELAIS - DANGER pour la SANTE des ONDES du PORTABLE, WIFI, WIMAX, SANS FIL DECT, BLUETOOTH



Récapitulatif du danger
de la téléphonie mobile et du Wi-fi

Outils d'action : le Pack Robin + la "TROUSSE"


Comprendre et démontrer les dangers du téléphone portable et les antenne-relais GSM, UMTS (3G), Wimax mais aussi Wi-fi, Bluetooth et téléphone sans fil DECT...

pack_robin.zip pack_robin.zip  (3.14 Mo)
la_trousse_2010_1.pdf la_trousse_2010_1.pdf  (217.95 Ko)



Mises en cause de l'expertise officielle sur les dangers de la téléphonie mobile


Comment désactiver le wifi ?

Comment désactiver le Wifi (Wi-Fi) chez soi :

Par défaut, la plupart des "box" ADSL ont l'option wifi activée, source permanente (*) d'émission "type téléphonie mobile" dont la toxicité a été prouvée scientifiquement. (**)

Celui-ci est toxique non seulement pour votre bébé, pour vous et pour votre entourage, y compris vos voisins !

Voici comment désactiver le Wifi pour s'en protéger et ne plus en faire "profiter" ses voisins !

(*) Un Wifi non-désactivé émet en permanence, que l'ordinateur soit allumé/connecté ou pas.
(**) Les ondes du wifi sont des hyperfréquences (micro-ondes) pulsées en extrêmement basses fréquences (ELF) du type téléphonie mobile dont la nocivité a été démontrée notamment par le rapport scientifique Bioinitiative.



Top 5 requêtes

 1. Danger portable (cancer cerveau)

 2. Danger Wi-fi bébé et foetus / Babyphone ondes danger

 3. Danger portable dans la poche

 4. Danger portable enfant

 5. Portable santé

Colloque à l'Assemblée Nationale : 'Téléphones portables, un danger pour la santé ?' - Intervention du Pr Madeleine Bastide - 19/06/2000

Colloque organisé et présidé par le groupe d’études santé-environnement de l’Assemblée nationale
19 juin 2000



Colloque à l'Assemblée Nationale : 'Téléphones portables, un danger pour la santé ?' - Intervention du Pr Madeleine Bastide - 19/06/2000
Les effets des champs électromagnétiques émis par les téléphones cellulaires sur la mortalité embryonnaire et le système hormonal chez l’animal
Professeur Madeleine Bastide, Professeur en immunologie à l’université de Montpellier

---
L'objectif de cette étude est d'évaluer les effets d'une exposition continue aux rayonnements électromagnétiques émis par les téléphones cellulaires en appel-réception toutes les trois minutes sur le développement embryonnaire du poulet, et sur la modification du taux des hormones de stress chez la jeune souris prépubère saine ou chez les souris atteintes d'un cancer.
Ce modèle d'exposition continue est comparable à une étude toxicologique. Il nous a permis de déterminer les cibles biologiques sensibles à ces rayonnements, et de cerner le type d'onde électromagnétique (micro-ondes ou basses fréquences) responsable de cette activité biologique. En effet, le spectre électromagnétique des téléphones cellulaires utilisés en Europe (norme GSM ou Global System for Mobile Communications) comprend essentiellement des micro-ondes (radio-fréquences ou RF) et des ondes d' extrêmement basses fréquences (ELF).

Les embryons de poulet ont été exposés en continu pendant la vie embryonnaire (21 jours) aux rayonnements électromagnétiques émis par le téléphone cellulaire. Les oeufs fécondés étaient placés à 4 cm en dessous de la source de rayonnement provenant du téléphone cellulaire. L'intensité des micro-ondes dispersées sur le dispositif portant les 60 oeufs en expérimentation variait de 16 à 6 V/m.Afin de déterminer l'action propre des ondes ELF émises par le téléphone, un treillis métallique de Cuivre, mis à terre, de maille égale à 350 micromètres, permettant d'arrêter la majeure partie des micro-ondes et perméable au champ magnétique des ELF a été placé entre le téléphone et les oeufs sans contact direct.
La mortalité embryonnaire a été évaluée par mirage des oeufs tous les deux jours chez les embryons âgés de trois à treize jours, puis à l'éclosion (21ème jour).
Le taux de mortalité a été en moyenne de 70%, soit 5 à 7 fois plus élevé chez les embryons exposés à l'intégralité du spectre électromagnétique du téléphone cellulaire (microondes + ELF) que chez les contrôles correspondants.

L'interposition de la grille métallique a légèrement diminué la mortalité des embryons qui est cependant restée 3,5 à 4 fois plus forte que chez les contrôles correspondants. Des souris prépubères âgées de cinq semaines ont été exposées pendant 2 et 5 semaines aux champs électromagnétiques émis par le téléphone cellulaire, en présence ou en absence du dispositif de protection contre les micro-ondes, constitué par la grille métallique. Des prélèvements sanguins ont été effectués après 2 et 5 semaines d'exposition afin de mesurer le taux plasmatique des hormones de stress (adenocorticotropic hormon ou ACHT et corticostérone). Nous avons observé une diminution de 43% pour l'ACTH et de 42% pour la corticostérone après deux semaines d'exposition. Après cinq semaines d'exposition, une baisse de 44% pour l'ACTH et de 26% pour la corticostérone ont été évaluées. L'exposition aux basses fréquences (ELF) après arrêt de la majeure partie des micro-ondes émises par le téléphone a provoqué une chute de 61% (ACTH) et 30% (corticostérone) après 2 semaines d'exposition et une diminution de 49% (ACTH) et de 35% (corticostérone) après 5 semaines d'exposition.

Un autre modèle de souris porteuse de tumeur de Lewis a été également analysé. Cette tumeur, un carcinome pulmonaire murin provoque très facilement des métastases pulmonaires.
Après 12 semaines d'exposition, les souris ont été inoculées avec des cellules tumorales et la tumeur s'est développée pendant 3 semaines.
Le dosage de l'ACTH n'a révélé aucune différence entre les souris contrôlées sans tumeur, et les souris porteuses de tumeur. Par contre, les résultats ont montré une une réduction des taux hormonaux chez les souris cancéreuses après 15 semaines d'exposition à l'intégralité du spectre électromagnétique émis par le téléphone, avec une diminution moyenne de 55% pour l'ACTH. Les souris protégées par la grille de Cuivre ont également montré une diminution moyenne. La présence de la tumeur a elle-même provoqué une chute de 40% de la corticostérone par rapport aux souris saines. Mais l'exposition à l'intégralité du spectre émis par le téléphone a accentué cette chute de 25% par rapport aux souris porteuses de tumeur mais non exposées. La présence de la grille métallique a encore accentué cette chute et une diminution de corticostérone de 35% a été constatée par rapport aux souris porteuses de tumeur mais non exposées.
Ces résultats, publiés dans les Proceeding du Congrès "Impact sur l'Homme des rayonnements ionisants et non ionisants", Brest 23-24 juin 2000, nous ont permis de démontrer qu'un modèle de type toxicologique (conditions extrêmes d'exposition permanente) pouvait mettre en évidence les cibles biologiques sensibles à de tels rayonnements.
La mort des embryons de poulet irradiés et les taux plasmatiques des hormones de stress ACTH et corticostérone chez les souris saines ou porteuses de tumeur, se sont révélés capables de mettre en évidence l'action biologique des ondes émises par le téléphone cellulaire.
Un tel résultat positif est particulièrement important puisqu'il permet de valider le modèle utilisé. En effet, un résultat totalement négatif n'a de valeur que lorsque le modèle expérimental utilisé est validé par des résultats positifs. Sinon, il peut s'agir tout simplement d'un outil expérimental inadapté et d'une hypothèse de travail erronée.
Ce modèle expérimental permet aussi de déterminer quelles sont les ondes électromagnétiques actives. En effet, il nous a été ainsi possible d'analyser quelle catégorie d'onde est responsable des dommages biologiques observés. L'utilisation d'un procédé simple d'arrêt de la majeure partie des micro-ondes (0 à 2 V/m résiduels) n'a annulé ni la mortalité des embryons, ni la chute importante du taux plasmatique des hormones de stress, ACTH et corticostérone.
Ces résultats doivent permettre d'orienter les recherches de physique dans une nouvelle direction plus efficace. En particulier, on peut en déduire que la vérification de la nocivité éventuelle des téléphones par le "Specific Absorption Rate" ou SAR est totalement insuffisante puisqu'elle ne tient compte que de l'échauffement local dû aux micro-ondes.
Il existe donc un modèle expérimental simple qui pourra permettre de vérifier l'innocuité biologique des différents appareils émetteurs de champs électromagnétiques. Ce modèle nous a d'ailleurs déjà permis de mettre en évidence la nocivité des écrans de visualisation qui ont provoqué une mortalité des embryons de poulet d'environ 50% et un effet d'immunodépression sur la réponse immunitaire spécifique de la population de poulets irradiés.

("Biological effects of continuous exposure of embryos and young chickens to electromagnetic fields emitted by video display units". B.J.Youbicier-Simo, F.Boudard, C.Cabaner, M.Bastide; Bioelectromagnetics, 1997, 18: 514-523)

---
Ci-dessous, au format pdf, l'intervention en Anglais du Pr George Carlo, à l'époque directeur de recherche au Wireless Technonoly Research (WTR)

---
Lire également :

- Expériences sur embryons de poulets et de rongeurs - (1998-2006)

- France2 - Envoyé spécial : 'Les GSM' - 21/10/1999 (Extrait vidéo sur les expériences du Pr Bastide : mortalité des oeufs de poules exposées aux micro-ondes et aux basses fréquences d'un téléphone portable)

- Le témoignage de personnes habitants à 50 m d'un relais de téléphonie mobile en milieu rural (dans la Creuse) et dont les éclosions des poussins ont considérablement diminué : reportage d'Arte de 2002 ('Peur sur les Toits') (l'extrait commence à 1:05)

carlo_wtr_colloque_a_n_2000.pdf CARLO-WTR_colloque_A-N_2000.pdf  (36.88 Ko)


Robin des Toits
Lu 4631 fois

Grenelle des ondes | Conférence citoyenne | Sénat et Assemblée | Conseil de Paris | Auditions agences gouvernementales | Conférence environnementale


Rechercher...

Témoignages videos de personnes électro-hypersensibles (EHS)

>> NEWSLETTER <<

ABONNEZ-VOUS à la newsletter Robin

et recevez les nouvelles les plus importantes publiées sur le site internet de Robin des Toits.






- Appel du 23 mars 2009 -

Comment rendre la téléphonie mobile compatible avec la santé publique :

Lire les 6 propositions de Robin des Toits


Baisse des intensité à 0,6 V/m, moratoire sur la 3G et arrêt définitif du Wi-fi, du Wimax et reconnaissance de l'électrosensibilité (EHS) par l'Etat...


Nouvelles :

Galerie de photos
Le 18 novembre 2006, rue de la Procession, PARIS 15ème